juillet 2017
juin 2017

S.A.V. de votre montre

Inspiration

N’apportez jamais votre montre au SAV (service après vente). Vous ne faites probablement jamais réviser votre voiture pour ses 15 000 km par an. Pourquoi le faire pour votre montre qui, dans le même temps, aura battu 248 millions de fois ?

D’ailleurs, chez Chronopassion, nous faisons tout pour vous éviter le SAV. Toutes nos montres sont testées individuellement avant vente. Nous avons notre propre horloger. Nous mettons un point d’honneur à être l’unique point de contact pour nos clients envers toutes nos marques.

Depuis un quart de siècle, nous donnons toujours les mêmes conseils : évitez les chocs, les atmosphères extrêmes, le repos prolongé, entre autres. Nous participons même au développement de certains garde-temps que vous avez peut-être dans votre propre collection. La main sur le cœur : nous n’avons aucune envie de vous voir revenir en SAV.

Sauf que c’est indispensable.

Parce que vous lisez ce message sur un PC, un iPhone, qui dégage un champ magnétique qui vient perturber la marche de votre montre. Parce que dans quelques minutes, vous allez fermer un tiroir, ouvrir une porte, enfiler une veste et, pour les plus distraits : vous cogner.

On ne vous dira pas que c’est « mal ». La science qui quantifie tout cela est malheureusement beaucoup plus violente. Elle porte un nom : la physique.

Si vous pensez être non concerné par le SAV parce que vous ne faîtes pas de golf, sachez qu’un Fer 6 envoie autant de « G » à votre montre qu’un applaudissement : 20G. Et si vous n’applaudissez pas, pensez à Neil Amstrong : l’homme a subi 9G en quittant la gravité terrestre. Votre montre déposée sans précaution sur une table devra en encaisser...250.

N’attendez donc pas la mise à mort de votre pièce pour nous l’apporter. Une révision, un changement d’huile, un réglage, sont rapides, efficaces, coûtent peu et garantissent la pérennité de vos pièces. Une réparation, voire une reconstruction, font partie de ces services que nous savons faire, mais à contrecœur. Car dans la « mécanique animée » d’une montre, ce qui nous fait vibrer, c’est l’âme, pas la mécanique.