Angelus - ANGELUS U-30 TOURBILLON RATTRAPANTE
Angelus - ANGELUS U-30 TOURBILLON RATTRAPANTE

ANGELUS U-30 TOURBILLON RATTRAPANTE

Angelus | 59'600 € TTC

Disponible
L'avis de laurent

Voir les autres vues

Perpétuer l'Héritage des Chronographes Angélus

Construit comme une supercar, le Angelus U30 Tourbillon Rattrapante réunit trois complications de haute horlogerie convoitées dans une forme tridimensionnelle contemporaine qui ne ressemble à aucune autre : le tourbillon, chronographe à roue à double colonne et rattrapante, tout en bénéficiant d'un remontage automatique avec affichage de la réserve de marche.

 

Angelus c’est d’abord une tradition novatrice dans les montres-bracelets à chronographes : cette histoire adébuté en 1925 avec un monopoussoir. Le premier événement marquant de la société a été le lancement en 1942 du Chronodato, le premier chronographe au monde fabriqué en série avec calendrier. Au cours des décennies suivantes, Angelus a publié de plus en plus de chronographes révolutionnaires, dont beaucoup comprenaient une complication sans précédent. Alors, quand il s’agissait de développer un tout nouveau mouvement chronographe, les ingénieurs et horlogers d’Angelus savaient qu’ils devaient faire quelque chose de tout à fait exceptionnel !

 

Après cinq années de recherche et développement intensives protégées par plusieurs brevets, Angelus présente maintenant le U30 Tourbillon Rattrapante. Il est doté d'un tourbillon d'une minute, d'un chronographe à roue à double colonne à retour rapide, d'un rattrapage (rattrapante), d'un mécanisme à remontage automatique et d'un indicateur de réserve de marche. Aussi complexe que soit cette combinaison techniquement, c'est l'architecture contemporaine du mouvement et son design en trois dimensions qui rendent l'Angelus Tourbillon Rattrapante vraiment unique. Toutes ces complications ont été repensées en fonction d’une optimisation structurelle et squelettisées afin de révéler le plus de mouvement possible du côté cadran, tout en garantissant une lisibilité maximale des fonctions de chronométrage et de chronographe. Les ponts squelettes permettent à eux seuls l'affichage de pas moins de 15 roues différentes du côté cadran!

 

Le mouvement héberge un certain nombre de complications - toutes totalement intégrées plutôt que des modules complémentaires - construites sur plusieurs couches, toutes visibles grâce aux ponts squelettés qui créent une forme évoquant le «A» d’Angélus. Pour augmenter encore l’impression de profondeur, le mouvement est entièrement transparent autour du tourbillon et traité dans diverses nuances de noir et de gris.

 

Le tour du cadran ajouré commence par les aiguilles centrales des heures et des minutes squelettisées. La haute lisibilité est assurée par les ponts de mouvements noirs à contraste élevé situés sous les aiguilles des heures et des minutes de couleur claire, ainsi que par le fait que ces dernières ont des profils légèrement incurvés pour capter la lumière quel que soit l'angle.

 

Le tourbillon d'une minute occupe un quart de l'espace du cadran et peut être apprécié grâce à la plaque de mouvement squelettisée et aux ponts à 10 heures. Le tourbillon est puissant avec 4 Hz / 28 800 alternances par heure, un ajustement parfait pour le caractère de la montre. La cage du tourbillon est entièrement réalisée en matériau non magnétique et réduite au maximum afin de minimiser la masse et d'optimiser les performances. Non seulement le tourbillon lui-même peut être entièrement admiré côté cadran, mais également tout son engrenage, créant un affichage intrigant de la micromécanique.

 

La fonction chronographe de la U30 Tourbillon Rattrapante fait partie des fonctions les plus raffinées et les plus compliquées : le chronographe à rattrapante ou «double». Ce type de chronographe est très complexe à réaliser, notamment lorsqu'il est associé à un tourbillon, car la consommation d'énergie d'un mécanisme de rattrapante est très élevée.

 

La fonction rattrapante (ou fraction de seconde) permet de chronométrer différents événements qui commencent mais ne se terminent pas ensemble, par exemple les temps de deux coureurs. Deux aiguilles des secondes séparées du chronographe sont placées l'une sur l'autre; celle qui se trouve en dessous est l’aiguille avec une fraction de seconde.

 

Lorsque le chronographe est démarré, les deux mains se mettent à bouger ensemble, jusqu'à ce qu'une pression sur le poussoir de la couronne les "sépare", la main supérieure continuant et la main inférieure se bloquant pour permettre un temps intermédiaire. En appuyant de nouveau sur le poussoir, l’aiguille des secondes rattrape instantanément l’aiguille principale du chronographe, prête à enregistrer un nouveau temps intermédiaire. Intégré à 3 heures sur le pont, un compteur de 30 minutes complète les fonctions du chronographe.

 

 Les amateurs d'horlogerie apprécieront certainement la roue à colonnes visible pour la fonction de fraction de seconde à 4 heures, placée juste en dessous du compteur de 30 minutes. L'observateur peut même le regarder en fonctionnement lorsque la fonction de fraction de seconde est activée. Une deuxième roue à colonnes à l'arrière du mouvement commande le chronographe.

 

Alors que la majorité des chronographes fonctionnent dans l'ordre suivant: push-to-start, push-to-stop, push-to-reset, le U30 Tourbillon Rattrapante d'Angelus est avant tout un chronographe "fly-back", ce qui signifie que le fonctionnement peut être directement réinitialisé et redémarré sans avoir à être arrêté au préalable. La fonction fly-back est très utile car elle permet un redémarrage instantané du chronographe en appuyant une fois sur le bouton au lieu des trois pressions nécessaires pour les chronographes standard.

 

La fonction de remontée est particulièrement compliquée à réaliser lorsqu'elle est combinée à la complication fractionnée en secondes car le mécanisme de remontée a non seulement une, mais deux aiguilles centrales du chronographe à réinitialiser et à redémarrer. De plus, les efforts générés sur le mécanisme splitseconds lors de la réinitialisation instantanée et du redémarrage sont importants.

 

Par conséquent, toutes les fonctions du chronographe doivent être minutieusement définies et optimisées par le maître-horloger lors du montage afin de garantir le bon fonctionnement de toutes les fonctions.

Spécifications techniques

RÉFÉRENCE : OCRAC-B01A-KOO3U

 

// ÉDITION LIMITÉE À 25 PIÈCES  //

 

 

FONCTIONS & INDICATIONS

- Heure & Minutes centrales

- Tourbillon / 1min

- Chronographe Fly-back avec double roues à colonne

- Split-seconds (rattrapante)

- Indicateur de la réserve de marche

 

MOUVEMENT

- Calibre A-150

- Mécanique à remontage automatique

- Rubis : 38

- diamètre : 37.60 mm

- Hauteur : 9.35 mm

- Réserve de marche : 45H

- Fréquence : 4 Hz / 28,800 vph

- Escapement: Ancre Suisse

- Réglé sur 5 positions

 

FINITIONS

- Engrenage: roues avec design exclusif à six branches Angelus pour maximiser la rigidité

- Vis: têtes à optimisation de couple de conception Angelus à trois points

- Platine principale et pont automatique: traitement NAC gris pour maximiser le contraste et la profondeur

- Pont supérieur: traité ADLC noir

- Roues de colonnes: traitées ADLC noir et polies miroir.

- La molette de colonne avec fraction de seconde sur le cadran et la molette de chronographe sur le dos sont visibles

- Cage tourbillon: chanfreinée à la main et polie à la main. Deuxième pointeur traité ADLC noir

 

FINITIONS DU MOUVEMENT

- Bords chanfreinés et polis, surfaces planes satinées ou sablées

- Rotor: traité ADLC noir avec un segment en or blanc massif de 22 carats

 

CADRAN

- Bague chapitre: index heures, minutes et secondes du chronographe

- Compteurs: compteur de 30 minutes gravé au laser sur le pont supérieur du chronographe et traité au rhodium.

- Indicateur de réserve de marche: gravé au laser sur le pont de réserve de marche, traité au rhodium et rempli de vernis vert et rouge

 

AIGUILLES

- Squelettisées,

- Heures & minutes : Sablé et polies avec pointes blanches

- Trotteuse du chronographe : sablée à pointe rouge

- Split-secondes : satinée

- Réserve de marche : sablé avec pointe supérieure polie,

- Aiguille du compteur 30min : Rouge, polie

 

BOITIER

- Titane Grade 5 avec bande latérale noire traitée DLC

- Diamètre: 47 mm

- Épaisseur: 15 mm

- Couronne: Gravée avec Logo Angelus

  2 positions: 1 Remontage / 2 réglage de l’heure

- Poussoir de la rattrapante intégrée dans la couronne

- Entre-corne: 22 mm

- Étanchéité: 30 M / 100 FT / 3 ATM

 

VERRES 

- Saphir sur les deux côtés

- Traitement anti-reflet intérieur 

 

BOUCLE & BRACELET

- Caoutchouc Noir

- Taille : 70 mm - 125 mm

- Épaisseur: 22 / 20 mm

- Boucle déployante en Titane, avec logo Angelus gravé

 

 

Who's who

L’annonce était réservée à un public attentif et connaisseur. Ce qui, d’emblée, réduit l’audience à son minimum d’horlo-geeks avertis. Ce public, c’est précisément celui de Chonopassion. Voilà pourquoi Laurent Picciotto avait repéré, parmi les centaines d’annonces effectuées durant Baselworld, celle-ci, résumée en deux mots que plus personne n’osait espérer : « Angelus revient ».

 

Angelus, créée en 1891, est l’auteur de calibres mythiques de la belle horlogerie suisse, l’une des manufactures les plus innovantes de la première moitié du XXe siècle. Son nom fut balayé par le quartz au milieu des années 70. Pourtant, il reste associé dans le cœur des puristes aux summums des calibres mécaniques. Beaucoup ont d’ailleurs animé des pièces de haut rang, parmi lesquelles certaines Panerai Luminor aujourd’hui très recherchées.

 

Il fallait donc de l’audace, avec un tel héritage, pour vouloir redonner vie à Angelus. De l’audace, mais aussi des moyens, de la créativité, et le talent de ne pas refaire ce qui avait déjà été fait. Ces ingrédients se trouvent aujourd’hui réunis chez La Joux-Perret, illustre motoriste de la Chaux-de-Fonds, épaulé par le groupe Citizen et auteur de pièces remarquables chez Arnold & Son. C’est cet ensemble cohérent et dynamique qui a décidé de redonner vie à Angelus.

 

« Sur le papier, la renaissance d’Angelus réunissait donc toutes les conditions pour être une réussite. Ne restait qu’à voir la pièce », résume Laurent Picciotto. « La pièce », et non le modèle car, en ce mois de mars 2015, à Bâle, il n’y en avait qu’une seule. Et elle fut instantanément réservée à destination de la rue Saint-Honoré.

« Elle a effectivement tout de suite capté mon attention », confirme Laurent Picciotto. « Ce tourbillon excentré qui sort de la pièce, dépasse à peine de la chemise, reléguant presque l’heure au second plan, c’est une très belle trouvaille. Instantanément, cette U10 Tourbillon Lumière devient un sujet de conversation ».

 

Chronopassion est donc devenue la première enseigne à proposer l’un des très rares exemplaires de l’U10 (25 exemplaires au monde). Le coup de foudre a été immédiat, autant pour son design que son calibre. « C’est un pur mouvement de forme », analyse Laurent Picciotto. « Il a été conçu pour épouser chaque millimètre de sa boîte très seventies, unique et sur mesure. Sa seconde morte est autant une complication rare qu’un clin d’œil à cette décennie qui mit un terme à la première vie d’Angelus. Les connaisseurs ont bien saisi l’allusion ».

 

Angelus n’est donc pas une start-up de plus. La maison offre toutes les garanties de professionnels chevronnés de l’horlogerie, jouissant d’une totale liberté créative. Le nom ‘Angelus’ est une véritable caution, une légitimité.

Doit-on parler de redémarrage historique ? Seul l’avenir le dira. Mais si tel est le cas, l’U10 en sera la pierre philosophale. Et, une fois encore, dans ce rôle qu’elle a si souvent endossé, Chronopassion son artisan de la première heure. 

 

 

 

 

Journaliste : Olivier Müller

Lire la suite