Christophe Claret - CHRISTOPHE CLARET , AVENTICUM
Luc Virginius / Chronopassion
Christophe Claret - CHRISTOPHE CLARET , AVENTICUM

CHRISTOPHE CLARET , AVENTICUM

Christophe Claret | 58'000 € TTC

Disponible Contactez nous
L'avis de laurent

Voir les autres vues Luc Virginius / Chronopassion

CHRISTOPHE CLARET , AVENTICUM

MARC-AURELE
Au cœur de la montre se dresse l’effigie de l’empereur romain Marc-Aurèle, sous la forme d’un personnage micro-gravé en or de moins de trois millimètres. Il s’agit d’une reproduction, réduite mais fidèle, du buste découvert sur le site d’Avenches en 1939. C’est lui qui a inspiré Christophe Claret pour la création de la montre. Le buste est mis en valeur grâce à un effet d’optique saisissant: le mirascope.
 
AVENTICUM
C’est tout naturellement que Christophe Claret s’est intéressé à l’histoire d’Aventicum, aujourd’hui Avenches, qui fut pendant plus de 300 ans la capitale de l’Helvétie romaine. Aujourd’hui encore, les archéologues font régulièrement des découvertes sur ce site d’une richesse exceptionnelle. Parmi ces objets, un trésor inestimable, un buste fameux: celui de l’empereur Marc-Aurèle, en or massif, exhumé en 1939 lors du curage d’une ancienne conduite.
 
Dans la montre, le buste de Marc-Aurèle est fidèlement reproduit sous la forme d’un personnage micro-gravé en or placé au centre du cadran. L’effigie de l’empereur, qui mesure moins de trois millimètres, est mise en valeur grâce à un procédé inventé voilà une trentaine d’années à l’Université de Californie: le mirascope. Grâce à cet effet d’optique, le buste de Marc-Aurèle donne l’impression de sortir littéralement de la montre Aventicum.
 
Sur le fond de la montre, on peut admirer la masse oscillante transparente en saphir brevetée qui arbore cinq chars de course gallo-romains numérotés en pleine action.
 
Aventicum est équipée d’un calibre mécanique à remontage automatique qui affiche heures et minutes. Elle fait l’objet de deux séries limitées: 68 exemplaires en or rose pour la première, 38 exemplaires en or gris pour la deuxième.
 

Spécifications techniques

Calibre : AVE15, mécanique à remontage automatique
Dimensions : Diamètre : 26.20 mm / Hauteur : 3.37 mm (sans aiguilles)
Nombre de composants : 186
Nombre de rubis : 28
Barillets : Double barillets
Réserve de marche : 72  heures
Echappement                  
Fréquence : 4 Hz (28’800 A/h)
A ancre Suisse
Signes distinctifs
Masse oscillante avec secteur de masse en saphir, métallisation décorative haute définition
Dimensions : Ø44 x 52.11 x 18.49 mm
Etanchéité : 3 ATM / 30 m / 100 ft

Who's who

Ils sont arrivés en horlogerie dans les mêmes années, suivent les mêmes chemins non balisés, cultivent le même soin à leur différence. Pourtant, ils n’avaient jamais collaborés. Christophe Claret et Laurent Picciotto, outsiders revendiqués de la nouvelle vague horlogère, auront mis 20 ans à se trouver. 
« Ses créations, je les avais déjà repérées lorsqu’il œuvrait pour d’autres marques, toutes animées de mouvements Claret », se souvient Laurent Picciotto. « Son nom me revenait souvent. Il était toujours associé à de grandes complications, à du très haut niveau ». Progressivement, le nom Claret s’est établi, les pièces de haute voltige se sont enchainées jusqu’à ce que le nom Claret devienne une marque. 
Aujourd’hui, les deux enseignes respectives se complètent parfaitement. A l’horloger aussi discret que ses créations sont extravagantes, Chronopassion répond avec une expérience inégalée de l’horlogerie non conventionnelle et une notoriété sans frontière. L’arrivée de Christophe Claret rue Saint-Honoré sonne comme l’aboutissement logique de deux indépendants dont les routes se rejoignent au sommet. « Claret dépasse tellement la norme que la collaboration était inévitable », résume Laurent Picciotto. 
Depuis « les premiers ponts saphir signés Claret, qui avaient 20 ans d’avance », glisse-t-il, jusqu’aux récentes X-Trem-1 et Margot, le maître horloger du Locle a tissé une route qui a su marier le ludique au technique, la créativité au service de la poésie. « La Margot est pour moi un best-seller, une pièce qui donne envie de jouer et qui véhicule en même temps une forte émotion », explique Laurent Picciotto. « Lorsqu’on la pose sur la table, elle génère la même réaction que la X-Trem-1 : un effet « wow », la sensation de découvrir un objet d’exception maîtrisé à un tel point qu’il s’impose de lui-même ». 
La place de Claret chez Chronopassion est donc naturelle. Elle est celle d’une marque arrivée à pleine maturité, cohérente. Ses créations ne sont même plus « compliquées » au sens académique, elles sont au-delà. Elles explorent des terrains inconnus, repoussent les limites techniques et créatives de l’horlogerie, comme toutes celles que Chronopassion sélectionne. 
 
Journaliste : Olivier Müller
Lire la suite