Christophe Claret - CHRISTOPHE CLARET POKER
Christophe Claret - CHRISTOPHE CLARET POKER

CHRISTOPHE CLARET POKER

Christophe Claret | 179'500 € TTC

Disponible Contactez nous
L'avis de laurent

Voir les autres vues

Poker : Coup bluffant de Christophe Claret

Fascinante démonstration de l’audacieux savoir-faire de Christophe Claret : la montre Poker. L’horloger abat une nouvelle carte dans le brelan de ses créations de Haute Horlogerie interactive.
 
Il y a eu la Blackjack et la Baccara. Voici Poker, dernière née de la trilogie des montres de jeux de Christophe Claret. Ou comment un maître horloger à l’imagination fertile parvient à concevoir la mécanique d’un jeu de cartes sophistiqué et à l’enfermer dans un boîtier de 45 mm de diamètre avec un nombre incroyable de possibilités de jeu, le tout pour trois joueurs. S’il s’ingénie à relever les défis les plus invraisemblables, Christophe Claret aime aussi lier l’agréable à l’utile. 
 
Poker devait en réalité être le premier des garde-temps ludiques lancés par la manufacture du Soleil d’Or. Si le jeu paraît simple à organiser sur une table, sa version horlogère est une performance de haut vol. Aucune solution technique n’avait été trouvée par les cinq constructeurs de la manufacture, en relation avec la complexité du jeu. Pour l'anecdote, c'est Christophe Claret qui a rêvé de l'idée géniale permettant enfin sa réalisation. Seulement, du rêve à la réalité, le chemin est souvent long. En concevoir les engrenages et les réunir dans un mouvement mécanique – autrement dit instrumenter un jeu complet de 52 cartes et y inclure les règles du poker – est un réel exploit qui offre à la Haute Horlogerie de nouvelles perspectives techniques. Au total, la montre combine 32'768 parties de jeu différentes, soit 98'304 pour trois joueurs. Les probabilités de gain ont été calculées de sorte qu’ils aient tous sensiblement les mêmes chances de l’emporter. 
 
La manufacture est fière de présenter cette montre automate, exceptionnelle à bien des égards. Elle permet en effet de s’adonner à de véritables parties à trois joueurs, selon la variante la plus populaire du poker : le Texas Hold’em. Pour rappel des règles, une partie de Texas Hold’em débute avec la distribution de deux cartes fermées par joueur, c’est à dire visibles par lui seul. Progressivement s’ajoutent cinq cartes ouvertes : trois appelées le flop, après le premier tour de mise; une carte supplémentaire, le turn, après une nouvelle mise; et enfin une dernière, la river. Pour avoir la meilleure main au Texas Hold’em poker, il est nécessaire d’avoir la meilleure combinaison possible de cinq cartes parmi les sept dont le joueur dispose. 
 
Ainsi est né le mouvement PCK05. Pas moins de 655 pièces composent ce calibre manufacture à remontage automatique, entièrement inédit, doté de deux barillets pour une réserve de marche de 72 heures environ. Les nuits s’annoncent blanches… Qu’à cela ne tienne, outre ses fonctions ludiques, la montre n’omet pas de donner l’heure à l’aide d’un duo d’aiguilles central
 
Personne jusqu’ici n’avait la compétence de transposer le jeu du poker sur une montre automate. Une gageure en soi. La simplicité d’utilisation de Poker est aussi impressionnante et inattendue que sa complexité intrinsèque. Trois joueurs se confrontent autour de la montre. La distribution des cartes s’effectue via un poussoir à 9h. Celui-ci arme un ressort qui lance simultanément quatre disques concentriques, dont un en saphir, sur lesquels sont imprimées les cartes. Aucun moyen de spéculer selon la position des disques. Après quelques instants, des sautoirs viennent les immobiliser au hasard. Tous les disques sont montés sur des roulements à billes en céramique ou en rubis afin de tourner le plus librement possible. 
 
Une fois le poussoir à 9h actionné, les cartes ainsi mélangées sont distribuées à 6h, 10h30 et 2h30 dans des guichets. Un ingénieux mécanisme de persiennes orientées les rend invisibles aux autres joueurs. Après cette première mise, le poussoir à 10h révèle le flop, soit trois cartes qui apparaissent à gauche du cadran. Un autre poussoir à 8h dévoile à son tour le turn, une carte à droite du cadran. Enfin, le même poussoir distribue la river, également à droite du cadran. Fidèle à sa maîtrise des montres à sonnerie, Christophe Claret n’a pas omis de doter celle-ci d’un timbre cathédrale qui retentit à chaque pression des correcteurs flop et turn/river. Le temps du showdown est arrivé.
 
Entièrement fabriqué et assemblé au sein de la manufacture, le cadran de la montre Poker a été réfléchi pour atteindre une parfaite lisibilité de l’heure et du jeu. Emblématiques de la marque, les aiguilles en rubis ou saphir et en titane PVD noir – parmi les plus coûteuses à réaliser en raison de la complexité d’usinage de ces matériaux précieux – sont rehaussées de matière luminescente. Les heures sont suggérées directement sur la lunette afin de ne pas alourdir la scène. Comptant tout de même 64 composants, le cadran parfaitement équilibré permet aux trois protagonistes de jouer avec toute la concentration requise.
 
Un univers qui se poursuit au dos de la montre. Le fond transparent ouvre en effet le panorama sur la roulette, incarnée par la masse oscillante. Cette construction du rotor de remontage est iconique de la collection de montres interactives de Christophe Claret. Une fois lancée par un ou deux mouvements oscillants, la roulette pivote quelques instants avant de s’immobiliser : les jeux sont faits ! Une flèche pointe l’un des 37 chiffres apposés sur un rehaut interne. Serait-ce par hasard votre chiffre fétiche ? S’il l’était, il aurait été placé à l’aide d’une clé spéciale face à une émeraude verte sertie sur le fond. Une personnalisation très appréciée par ceux qui croient en leur Lucky Number. 
 
Disponible en quatre versions – bicolore en titane grade 5 PVD noir et or gris ou titane grade 5 PVD noir et or 5N – monochrome en titane grade 5 PVD noir avec aiguilles en saphir bleu ou en rubis rouge - la montre Poker dispose d’un brevet mondial. Chaque exécution est limitée à 20 exemplaires. Un garde-temps d’exception qui, tel un coup de poker, ne sera remporté que par quelques amateurs avertis et joueurs passionnés

Spécifications techniques

RÉFÉRENCE MTR.PCK05.001-020 // ÉDITION LIMITÉE À 20 PIÈCES 
 
Mouvement  
- Calibre : PCK05, mécanique à remontage automatique 
- Dimensions : 38.60 x 9.92 mm (avec timbre) 
- Nombre de composants : 655
- Nombre de rubis : 72 
- Double barillets 
- Réserve de marche : Environ 72 heures 
- Echappement : Ancre suisse, 4 Hz (28'800 A/h) 
 
Fonctions
- Affichage heures et minutes
- 2 jeux : jeu de Poker Texas hold’em avec sonnerie et jeu de roulette 
- Timbre cathédrale breveté 
 
Boîtier 
- Dimensions : Ø45 x 15.95 mm 
- Couronne : Or gris et titane grade 5 PVD 
- Etanchéité : 3 ATM / 30 m / 100 ft
 
Cadran 
- PVD noir, squeletté, motif cartes 
- Aiguilles : Rubis rouge et titane PVD noir, avec SuperLuminova® 
 
Bracelet 
- Cuir d’alligator noir avec boucle déployante 
 
Edition limitée : 20 pièces 

Who's who

Ils sont arrivés en horlogerie dans les mêmes années, suivent les mêmes chemins non balisés, cultivent le même soin à leur différence. Pourtant, ils n’avaient jamais collaborés. Christophe Claret et Laurent Picciotto, outsiders revendiqués de la nouvelle vague horlogère, auront mis 20 ans à se trouver. 
« Ses créations, je les avais déjà repérées lorsqu’il œuvrait pour d’autres marques, toutes animées de mouvements Claret », se souvient Laurent Picciotto. « Son nom me revenait souvent. Il était toujours associé à de grandes complications, à du très haut niveau ». Progressivement, le nom Claret s’est établi, les pièces de haute voltige se sont enchainées jusqu’à ce que le nom Claret devienne une marque. 
 
Aujourd’hui, les deux enseignes respectives se complètent parfaitement. A l’horloger aussi discret que ses créations sont extravagantes, Chronopassion répond avec une expérience inégalée de l’horlogerie non conventionnelle et une notoriété sans frontière. L’arrivée de Christophe Claret rue Saint-Honoré sonne comme l’aboutissement logique de deux indépendants dont les routes se rejoignent au sommet. « Claret dépasse tellement la norme que la collaboration était inévitable », résume Laurent Picciotto. 
 
Depuis « les premiers ponts saphir signés Claret, qui avaient 20 ans d’avance », glisse-t-il, jusqu’aux récentes X-Trem-1 et Margot, le maître horloger du Locle a tissé une route qui a su marier le ludique au technique, la créativité au service de la poésie. « La Margot est pour moi un best-seller, une pièce qui donne envie de jouer et qui véhicule en même temps une forte émotion », explique Laurent Picciotto. « Lorsqu’on la pose sur la table, elle génère la même réaction que la X-Trem-1 : un effet « wow », la sensation de découvrir un objet d’exception maîtrisé à un tel point qu’il s’impose de lui-même ». 
 
La place de Claret chez Chronopassion est donc naturelle. Elle est celle d’une marque arrivée à pleine maturité, cohérente. Ses créations ne sont même plus « compliquées » au sens académique, elles sont au-delà. Elles explorent des terrains inconnus, repoussent les limites techniques et créatives de l’horlogerie, comme toutes celles que Chronopassion sélectionne. 
 
Journaliste : Olivier Müller
Lire la suite