Czapek - Czapek , quai des Bergues
Luc Virginius / Chronopassion
Czapek - Czapek , quai des Bergues

Czapek , quai des Bergues

Czapek | 24'200 € TTC

En réassort Contactez nous
L'avis de laurent

Voir les autres vues Luc Virginius / Chronopassion

Czapek , quai des Bergues

Czapek & Cie est la première marque de montres Haute Horlogerie à avoir été rétablie par des amateurs de montres du monde entier grâce à un financement participatif. Le but de l’équipe actuelle est de partager avec d’autres passionnés la chance incroyable de pouvoir restaurer son nom, le remettre à sa place historique légitime et de lui ouvrir un chemin vers un avenir remarquable dans la Haute Horlogerie.

 

Pour perpétuer fidèlement le nom de François Czapek, il convenait d’extraire de la lecture du passé quelques unes des particularités identitaires de ce grand « orlogeur ». Ce travail de titan a porté sur une analyse minutieuse d’un échantillon étendu des pièces historiques avec en filigrane une question : Existait-il un style Czapek? La réponse se trouve dans l’esthétique superbe de la montre de poche référence n. 3430 fabriquée par Czapek & Cie Genève vers 1850. Elle révèle la quête permanente de cet horloger oublié : l’expression de la beauté a travers la mesure du temps. L’homme, non content de plonger ses oeuvres dans le bain de sa science chronométrique savait aussi leur donner une aura esthétique particulière, fidèle à son identité.

 

La première collection de garde-temps issue de la résurrection du patronyme de François Czapek et sa réhabilitation historique, porte le nom de « Quai des Bergues ».

En effet, à l’apogée de son rayonnement, si François Czapek reçoit le titre d’Horloger de Son Altesse Impériale le Prince Napoléon et s’installe à Paris, Place Vendôme – est-ce d’ailleurs la première boutique horlogère en ce mythique endroit? – il conserve à Genève ses Ateliers et sa présence en rive gauche. A cette époque, c’est là, au Quai des Bergues, que ce situe l’épicentre du luxe à la genevoise.

 

La collection « Quai des Bergues » 2016 est composée de huit références couvrant différents matériaux platine, or blanc ou or rose, titane ou même un acier inoxydable secret appelé "XO". Le cadran en émail grand-feu avec sa signature secrète est un élément clé de cette collection. Sa forme bombée, fidèle aux origines, est obtenue par capillarité et crée un effet unique de profondeur. L’aiguille «Fleur de lys» en or 18k de 0.35 d’épaisseur, quand a elle, est un savoir faire réinventé. Les montres historiques de François Czapek figurent très souvent des aiguilles finement ciselées… un savoir-faire aujourd’hui perdu dans l’horlogerie et retrouvé par l’équipe Czapek qui réalise ces aiguilles grâce à un outil d’un rayon de 0.10 millimètres.

 

Mais tout ne tourne pas autour des méthodes anciennes… Et si on imaginait un cadran en carbone avec un anneau noir et strié comme un disque vinyle? Fabriqué avec un seul fil de carbone enroulé sur lui même, il repousse les limites avec une finesse encore jamais atteinte: 0.43mm et se nomme « Vinyl » ! Un autre problème a donné le jour à une autre innovation: comment créer un protège couronne en titane qui n’appesantisse pas l’élégance du design épuré de la nouvelle boite en titane… c’est tout simple… le faire rentrer dans la boite! De cette idée naquit la boite «Révolution» qui s’inspire des mathématiques de Boole.

 

Un matériau inédit en horlogerie : l’acier «XO» qui obtient la plus haute résistance à la corrosion. Historiquement, l’horlogerie, peu gourmande en gros volumes, n’est pas le théâtre privilégié des découvertes portant sur les nouveaux matériaux. Ainsi, les horlogers ont-ils développés une insatiable curiosité pour ramener à l’exercice de leur art des matières empruntées à d’autres secteurs industriels. Perpétuant cet esprit de recherche continue et d’éveil pluridisciplinaire, les gardiens actuels du nom Czapek ont découvert un acier qui n’avait encore jamais été utilisé en horlogerie. Mis au point il y presque 100 ans, ce matériau, plus difficile à usiner, offre pourtant des qualités essentielles à la bienfacture des boites de montre, comme son extrême résistance aux corrosions les plus agressives en particulier aux milieux acides et aux mers les plus difficiles comme la mer du Nord...

 

Enfin, la collection « Quai des Bergues » célèbre la naissance du calibre SXH1, un mouvement mécanique propriétaire développé spécifiquement pour Czapek, selon les règles les plus strictes de l’art horloger. Conçu avec le concours de Jean-François Mojon, un ‘motoriste’ réputé du Locle, ce calibre s’inspire sur le plan architectural du calibre historique conçu et réalisé par François Czapek dans les années 1850 pour le fameux modèle 3430.

 

La collection est disponible en Souscription au printemps 2016, puis en boutique à partir de novembre 2016.

 

Spécifications techniques

SPECIFICATIONS TECHNIQUES

 

BOITIER 

Or rose 4N

Etanchéité 30 mètres, soit 3 atmospheres

Glace et fond saphir traités antireflets sur la face interne

 

DIAMETRE 42.5 mm

 

MOUVEMENT 7 JOURS

Calibre Czapek SXH1, mouvement propriétaire à remontage manuel

168 heures de réserve de marche sur deux barillets

 

FONCTIONS

Heures, Minutes, Petite Seconde à 7h50

Indicateur de réserve de marche / jour de la semaine à 4h50

 

CADRAN

Email grand feu avec signature secrète Czapek

Chiffres romains Czapek

 

AIGUILLES

Aiguilles « Fleur de lys » en or rose 4N ou en acier bleui selon le modèle

 

BRACELET

Cuir d’alligator noir, marron, noisette, gris ou bleu

Boucle ardillon en or rose 4N ou or gris en rapport avec la boite

 

Who's who

"Vous avez l'air d'être un bon gars, alors je suis d'accord pour que nous nous rencontrions, mais mon objectif sera de vous convaincre de ne pas vous lancer!" Ce fut les premiers mots de Laurent à mon égard, se rappelle Xavier de Roquemaurel avec un sourire. «Nous étions en 2013, et cela marqua le début d'une relation exceptionnelle." Xavier était dans sa première année de préparation de la relance de Czapek avec Harry Guhl et Sébastien Follonier, l'horloger. Il était plein d'énergie, mais aussi très conscient de ses limites. «J'avais eu la chance de perdre mon travail (oui, cela peut être une chance, mais il faut du temps pour le voir comme ça) et me sentais très impressionné d'être ici avec Laurent. Nous nous sommes rencontrés plusieurs fois, et il est devenu l'un des conseillers les plus importants de la marque parmi les 12 personnes que nous avions choisis pour cette tâche." Par bonheur Laurent n'a pas réussi à convaincre Xavier d'abandonner.  Pourtant la mission de l'équipe était presque impossible : le cahier des charges pour recréer une montre Czapek était infaisable, le marché était surpeuplé et mûr, les ressources étaient très limitées, le modèle d'affaires semblait irréaliste... Ces «conversations» se sont avérées un lieu d’échange d’expériences horlogères incroyables... "Une montre extraordinaire doit faire deux choses en même temps : elle doit enthousiasmer le novice, qui sera impressionné par sa beauté sans comprendre sa dimension mécanique, et en même temps, elle doit fasciner le connaisseur qui va la regarder avec une loupe, en souriant silencieusement". Xavier était désireux d'apprendre, et ces mots de Laurent résonnèrent dans son esprit. Il travailla et retravailla avec l'équipe chaque dessin, chaque détail, chaque aspect de leur plan jusqu'à arriver à la perfection. « Ils voulaient obtenir quelque chose d'impossible: lancer une marque avec 500 mille francs suisses, augmenter leur capital d'un million avec un financement participatif, et vendre la première année 250 montres à l'apogée de la crise la pire que l'industrie ait connu depuis les années 70. Cette audace était unique. Après deux ans, ils sont venus avec les premiers modèles en or et en titane. Les modèles en or étaient magnifiquesLe niveau d'exécution était bien au-dessus des images 3D que nous sommes habitués à voir » raconte Laurent. Un des éléments du succès de ces premières étapes est l'approche collaborative de l'équipe Czapek. Ils se réjouissent des problèmes qu’ils rencontrent et s’assoient avec leurs fournisseurs jusqu'à inventer une solution, qui devient alors une innovation. «Nous essayons de libérer les personnes avec lesquelles nous travaillons pour les aider à donner le meilleur d’eux mêmes», admet Xavier. «Seuls, nous ne pouvons pas faire grand-chose, et notre vision est de rester fidèle au style du fondateur initial, François Czapek ... donc nous avons besoin de la contribution de chacun pour y arriver." Ainsi la version 21ème siècle de la collection Quai des Bergues n'imite pas le passé. Elle a été conçue avec le soin que François Czapek lui aurait donné s’il avait continué de travailler jusqu’à ce jour. Le 2 Novembre 2015, huit jours précisément avant la résurrection officielle de la marque à Genève, les deux hommes étaient assis dans l'un de leur lieu de prédilection de la rue Saint Honoré, partageant un légendaire Croque Monsieur au déjeuner, et Laurent a alors conclu ce nouveau chapitre de l’histoire de Czapek d'un simple «Allons-y! ». À la fin, ce n’est plus qu’une question de personnes et de passion... La suite en 2016, avec la souscription au printemps et les premières montres à l’automne…

 
Lire la suite