Czapek - Czapek Quai des Bergues N. 25bis

Luc Virginius / Chronopassion
Czapek - Czapek Quai des Bergues N. 25bis


Czapek Quai des Bergues N. 25bis


Czapek | 9'950 € TTC

Disponible Contactez nous
L'avis de laurent

Voir les autres vues Luc Virginius / Chronopassion

Czapek Quai des Bergues N. 25bis


Exemple extraordinaire d'équilibre, d'harmonie et de raffinement, la Quai des Bergues N ° 25bis est une montre moderne indiquant heures, minutes, secondes et jour de la semaine. Comme chaque pièce de la collection Czapek Quai des Bergues, son cadran s'inspire d'une montre de poche créé par l'horloger éponyme dans les années 1850, la référence numéro 3430.

Le cadran argenté 'Bombé soleillé', comme son nom l'indique, présente un motif de rayon de soleil. Les heures sont marquées par des chiffres romains effilés, étirés, symboles d’élégance et icone esthétique de la marque. Le compteur positionné à 4h30 affiche le jour de la semaine ainsi que la réserve de marche, tandis que le compteur des petites secondes se trouve à 7h30, en parfaite symétrie.

Pour la boîte de la Quai des Bergues N° 25bis, d’un diamètre de 42,5 mm, Czapek a utilisé l’acier « XO », un matériau inédit en horlogerie. Ce type exclusif d'acier inoxydable, plus difficile à usiner, offre pourtant des qualités essentielles à la bienfacture des boîtes de montre, comme son extrême résistance aux corrosions les plus agressives. Au cœur de ce modèle, le Calibre SXH1, mouvement mécanique à remontage manuel d’haute horlogerie » développé spécifiquement pour les montres Czapek et inspiré du calibre historique conçu et réalisé par François Czapek dans les années 1850. Les deux barillets collaborent pour fournir une extraordinaire réserve de marche de 168 heures.

Spécifications techniques

Fiches techniques

100% Swiss made

Fonctions

Heures, Minutes & Secondes

Petite seconde à 7h50

Indicateur de réserve de marche / jour de la semaine à 4h50

Mouvement 7 jours

Calibre Czapek SXH1, mouvement mécanique à remontage manuel
168 heures de réserve de marche sur deux barillets

Fréquence 21'600 alternances par heure, soit 3 Hertz

Diamètre 32 mm (soit ~14 lignes 1⁄4)
Epaisseur de 4.75 mm

Finition: double rochets ouverts cerclés et polis, ponts sablés, anglage final à la main, vis bleuies

Boîte & Bracelet

Boîte "Révolution" en Acier « XO », un acier anticorrosion inédit dans l’horlogerie et exclusif Czapek
Concept exclusif d'intégration du protège couronne à l’intérieur du brancard

Diamètre extérieur 42.5 mm

Diamètre de l’ouverture 36.40 mm

Glace saphir bombée traitée antireflets sur la face interne
Fond saphir traité antireflets sur la face interne

Etanchéité : 50 mètres, soit 5 atmosphères

Bracelet en cuir d’alligator – boucle en Acier « XO »

Cadran

Cadran Bombé et soleillé
Chiffres Romains bleu nuit

Aiguilles

Aiguilles en Acier bleui

 

Who's who

"Vous avez l'air d'être un bon gars, alors je suis d'accord pour que nous nous rencontrions, mais mon objectif sera de vous convaincre de ne pas vous lancer!" Ce fut les premiers mots de Laurent à mon égard, se rappelle Xavier de Roquemaurel avec un sourire. «Nous étions en 2013, et cela marqua le début d'une relation exceptionnelle." Xavier était dans sa première année de préparation de la relance de Czapek avec Harry Guhl et Sébastien Follonier, l'horloger. Il était plein d'énergie, mais aussi très conscient de ses limites. «J'avais eu la chance de perdre mon travail (oui, cela peut être une chance, mais il faut du temps pour le voir comme ça) et me sentais très impressionné d'être ici avec Laurent. Nous nous sommes rencontrés plusieurs fois, et il est devenu l'un des conseillers les plus importants de la marque parmi les 12 personnes que nous avions choisis pour cette tâche." Par bonheur Laurent n'a pas réussi à convaincre Xavier d'abandonner.  Pourtant la mission de l'équipe était presque impossible : le cahier des charges pour recréer une montre Czapek était infaisable, le marché était surpeuplé et mûr, les ressources étaient très limitées, le modèle d'affaires semblait irréaliste... Ces «conversations» se sont avérées un lieu d’échange d’expériences horlogères incroyables... "Une montre extraordinaire doit faire deux choses en même temps : elle doit enthousiasmer le novice, qui sera impressionné par sa beauté sans comprendre sa dimension mécanique, et en même temps, elle doit fasciner le connaisseur qui va la regarder avec une loupe, en souriant silencieusement". Xavier était désireux d'apprendre, et ces mots de Laurent résonnèrent dans son esprit. Il travailla et retravailla avec l'équipe chaque dessin, chaque détail, chaque aspect de leur plan jusqu'à arriver à la perfection. « Ils voulaient obtenir quelque chose d'impossible: lancer une marque avec 500 mille francs suisses, augmenter leur capital d'un million avec un financement participatif, et vendre la première année 250 montres à l'apogée de la crise la pire que l'industrie ait connu depuis les années 70. Cette audace était unique. Après deux ans, ils sont venus avec les premiers modèles en or et en titane. Les modèles en or étaient magnifiquesLe niveau d'exécution était bien au-dessus des images 3D que nous sommes habitués à voir » raconte Laurent. Un des éléments du succès de ces premières étapes est l'approche collaborative de l'équipe Czapek. Ils se réjouissent des problèmes qu’ils rencontrent et s’assoient avec leurs fournisseurs jusqu'à inventer une solution, qui devient alors une innovation. «Nous essayons de libérer les personnes avec lesquelles nous travaillons pour les aider à donner le meilleur d’eux mêmes», admet Xavier. «Seuls, nous ne pouvons pas faire grand-chose, et notre vision est de rester fidèle au style du fondateur initial, François Czapek ... donc nous avons besoin de la contribution de chacun pour y arriver." Ainsi la version 21ème siècle de la collection Quai des Bergues n'imite pas le passé. Elle a été conçue avec le soin que François Czapek lui aurait donné s’il avait continué de travailler jusqu’à ce jour. Le 2 Novembre 2015, huit jours précisément avant la résurrection officielle de la marque à Genève, les deux hommes étaient assis dans l'un de leur lieu de prédilection de la rue Saint Honoré, partageant un légendaire Croque Monsieur au déjeuner, et Laurent a alors conclu ce nouveau chapitre de l’histoire de Czapek d'un simple «Allons-y! ». À la fin, ce n’est plus qu’une question de personnes et de passion... La suite en 2016, avec la souscription au printemps et les premières montres à l’automne…

Lire la suite