greubel forsey - Greubel Forsey Double tourbillon Titane noir
Luc Virginius / Chronopassion
greubel forsey - Greubel Forsey Double tourbillon Titane noir

Greubel Forsey Double tourbillon Titane noir

greubel forsey

Epuisé Contactez nous
L'avis de laurent

la marque Greubel Forsey est aujourd’hui considérée comme une forme de référence absolue.

Voir les autres vues Luc Virginius / Chronopassion

Greubel Forsey Double tourbillon Titane noir

La technique est un témoignage de la philosophie de Greubel Forsey de visibilité technique. L'œil est attiré d'un pignon à l'autre, ce qui permet une observation attentive de chaque élément séparé.
Au cœur de la montre est le Double Tourbillon 30 ° , mais les développements techniques supplémentaires comprennent quatre barillets co-axiales en rotation rapide, qui sont couplés à un différentiel sphérique visible conduire l'indicateur de réserve de marche.
Les heures sont affichées sur un anneau de saphir transparent monté à l'intérieur de la lunette à assurer le plein accès visuel à la profondeur étonnante en trois dimensions du mécanisme. 

Spécifications techniques

Double Tourbillon Technique Black
Greubel Forsey explore de nouveaux horizons avec sa dernière réalisation, le Double TourbillonTechnique Black. Premier garde‐temps noir de la collection, il est également le premier à être équipé d’un boîtier en titane et d’un bracelet en caoutchouc. Ces caractéristiques confèrent à cette oeuvre à géométrie tridimensionnelle une esthétique décontractée contrastant ainsi avec les modèles plus classiques en or et platine.
Le Double Tourbillon Technique Black possède une architecture de mouvement unique offrant une interprétation originale de la première invention fondamentale de Greubel Forsey, le Double Tourbillon 30°.
Pièce magistrale par excellence, le Double Tourbillon Technique Black est une merveille de précision dans le domaine de l'horlogerie mécanique. La glace saphir permet d'observer à loisir les fascinantes rotations synchronisées des micro‐mécanismes, complexes et superbement exécutés. En plongeant votre regard dans les profondeurs de cette architecture, votre oeil distinguera et détaillera, les uns après les autres, chacun de ses composants.
En son coeur bat le mécanisme Double Tourbillon 30°, situé à 6 heures. La transparence qu’offre celui‐ci magnifie chaque composant du rouage tout en offrant un spectacle saisissant des deux cages du Double Tourbillon.
Heures et minutes sont indiquées par des aiguilles ajourées, propres à Greubel Forsey et courent sur un anneau de saphir. La vue dégagée et éclairée porte notre regard jusqu’à 6 heures où un indicateur en saphir muni de quatre pointes rouges, solidaire de la cage extérieure du tourbillon effectue une rotation en quatre minutes.
 
La construction à caractère tridimensionnel du Double Tourbillon Technique Black est incontournable.
 
Embarquez pour un voyage visuel qui vous emmènera de la moitié supérieure du mouvement, aux petites secondes à 9 heures, des quatre barillets coaxiaux au trépied empierré soutenant les aiguilles des heures et des minutes, et pour finir enfin vers l'indicateur de réserve de marche à 3 heures. La petite aiguille des secondes et la réserve de marche sont toutes deux équilibrées et remarquablement mises en valeur par leurs indicateurs rouges triangulaires.
Les quatre barillets coaxiaux à rotation rapide offrent une grande autonomie de 120 heures. Vous pourrez admirer la rotation des barillets autant lors de leur armage que lors de leur désarmage. Le différentiel sphérique apparent couplé à ces barillets entraîne l'indicateur de réserve de marche. Greubel Forsey est reconnu pour ses finitions et décorations résolument exceptionnelles. Le Double Tourbillon Technique Black est une démonstration de cet art. Chaque composant, qu'il soit visible ou non, est conçu pour mettre en valeur sa forme et sa finition à la main. Platine et ponts possèdent des angles rentrants, soulignant un travail des plus soigné. Les ponts en acier poli bloqué et les anglages polis reflètent la lumière et ajoutent une vivacité incomparable à l’ensemble.
 
 
 
 
Le Double Tourbillon Technique Black en détail
 
Architecture tridimensionnelle
 
La raison d'être du garde‐temps Double Tourbillon Technique Black est son mouvement à l’architecture tridimensionnelle unique. Alors qu'un mouvement squelette traditionnel supprime tout matériau "superflu" d'un calibre existant, le Double Tourbillon Technique Black a été conçu pour offrir une vue en trois dimensions sans précédent, permettant d'admirer à loisir les fascinants mécanismes et micro‐mécanismes. Vous découvrirez des composants aux finitions sublimes visibles depuis de nombreux angles, grâce à la construction spécifique du Double Tourbillon Technique Black.
 
Double Tourbillon 30°
 
Le Double Tourbillon 30°, présenté en 2004, est la première invention fondamentale de Greubel Forsey. A l’intérieur d’une cage tournant en quatre minutes, une seconde cage plus petite contenant le balancier‐spiral est inclinée de 30 degrés par rapport à la première et accomplit une révolution en 60 secondes. La conjonction d’une part de l’inclinaison de 30 degrés du plan de rotation de la cage intérieure et d’autre part des vitesses de rotation différenciées des deux cages visent à annuler les écarts de marche dus à l’attraction terrestre, cela dans toutes les positions usuelles qu’une montre bracelet peut prendre, particulièrement pour les positions stabilisées.
 
Boîtier, cornes, couronne et boucle en titane noir
 
Les aiguilles centrales des heures et des minutes en or sont ajourées et remplies de Super LumiNova blanc se détachant ainsi du mouvement chromé noir. Les aiguilles triangulaires des petites secondes et de l'indicateur de réserve de marche sont en aluminium Peraluman rouge. Le cadran des petites secondes est composé d'une seule pièce en or (tout comme le cadran de la réserve de marche) avec son centre cerclé et un périmètre rodé avec index gravés et laqués. Un disque saphir découpé autour du périmètre du cadran est orné d’index d’heures métallisés. Des cornes rapportées en titane apportent une finition soignée à toutes les surfaces du boîtier. La boucle déployante sur mesure en titane traitée noir de Greubel Forsey se compose d'un mécanisme double déployant avec ouverture par poussoirs pour plus de sécurité.
 
Esthétique et finitions soignées
 
Comme tous les garde‐temps Greubel Forsey, le Double Tourbillon Technique Black fait l'objet de finitions et décorations à la main d’une qualité exceptionnelle. Les finitions impeccables vont bien au delà des traitements de surface soignés. En effet, les composants ont été créés avec des formes sublimant leur beauté, et offrent une multitude de détails superbes à découvrir et à apprécier. Platine grené, acier poli bloqué et scintillant sur les surfaces planes et incurvées, ainsi que d’étonnants biseaux, souvent dotés d'angles rentrants qu'aucune machine ne saurait réaliser aussi bien qu'une main expérimentée. Les rubis sont chassées dans des chatons en or poli, les vis quand à elles sont anglées, polies et bleuies et représentent la garantie de l'excellente qualité en tout point de cette montre d'exception.

Who's who

« La première fois que j’ai rencontré Robert Greubel, il travaillait sur le planétaire de Richard Mille. Lorsque je l’ai vu à l’œuvre, j’ai compris qu’il volait à une altitude où il ne devait pas croiser beaucoup de monde ». Ce premier souvenir de Laurent Picciotto à propos du cofondateur de ce qui allait devenir « Greubel Forsey » en dit long sur la personnalité du maître horloger. Car, pour une fois, le terme n’est pas usurpé : Robert Greubel est véritablement celui qui maîtrise l’horlogerie, depuis sa conception jusqu’à l’exécution de chaque composant. Elevé en Alsace, Robert Greubel a commencé sa carrière dans l’entreprise familiale, Greubel Horlogerie. Il s’installe ensuite en Suisse pour rejoindre IWC, où il participe au développement de leur Grande Complication. Trois ans plus tard, il rejoint le bureau d’études / concepteur indépendant Renaud & Papi (future propriété d’Audemars Piguet) en tant que prototypiste de complications. Il gravit rapidement les échelons pour devenir directeur puis partenaire.

A tournant de siècle, tournant de carrière : en 1999, Robert Greubel commence à travailler de manière indépendante et rencontre son futur binôme, Stéphane Forsey. Pour lui, Laurent Picciotto ressent la même admiration : « Stephen est homme d’une érudition et en même temps d’une gentillesse et d’une accessibilité qui n’ont pas d’égal dans la haute horlogerie », souligne-t-il. Le parcours de Stephen Forsey prend ses racines en Angleterre : il grandit à St Albans aux côtés d’un père passionné par la mécanique et l’ingénierie. De 1987 à 1992, il se spécialise dans la restauration de montres pour devenir directeur de Watch Restoration à Londres. Il multiplie alors les allers-retours à Neuchâtel, pour suivre la formation horlogère WOSTEP... jusqu’à un jour de 2001 où il ne prit qu’un aller simple, s’installant définitivement en terres helvètes pour créer, avec Robert Greubel, Complitime : installée à la Chaux-de-Fonds, la société produit des mouvements à complications pour de grandes marques.

Pour autant, en 2004, les deux associés quittent leurs fonctions et déposent officiellement leur propre marque, Greubel Forsey. « D’emblée, j’ai été assez ahuri par leur business model », se souvient Laurent Picciotto. « L’aspect commercial était la dernière de leurs préoccupations ; ils s’engageaient dans une entreprise d’une complexité hors norme pour aboutir à la production d’un nombre de pièces si minime...De la folie ! ». Dès l’ouverture de BaselWorld de la même année, la marque frappe les esprits par sa technicité : sa toute première pièce n’est autre qu’un double tourbillon à 30°. L’ADN de la marque est déjà visible : un cœur de métier centré sur le tourbillon, ainsi qu’un degré de finition, entièrement à la main, qui relève des plus hauts standards de la haute horlogerie. Stephen Forsey précisera d’ailleurs plus tard qu’une pièce comme la Tourbillon 24 secondes requiert 350 heures de travail pour sa simple finition...

Harry Winston repère rapidement le potentiel de la marque et lui confie dès 2006 la réalisation de son Opus 6. Dès lors, Greubel Forsey continuera de repousser les limites de la haute horlogerie, dans une quête sans renouvelée pour la précision, en présentant notamment des pièces hors norme comme le Tourbillon 24 Secondes Incliné et le Quadruple Tourbillon à Différentiel. Une marque si atypique ne pouvait que se faire une place de choix dans les collections de Chronopassion : « Au fil du temps, Greubel Forsey a su imposer des pièces qui sont finalement apparues évidentes à tout le monde. Stephen et Robert sont véritablement dans une quête, ils sont possédés !

Leur fascination pour la mécanique est communicative, il y a un côté ‘recherche fondamentale’ dans leurs pièces. Au final, on n’est jamais certain de totalement comprendre une Greubel Forsey. C’est d’ailleurs tout ce qui en fait toute la magie... ». 

Journaliste : Olivier Müller

Lire la suite