hublot - Clef du temps
Luc Virginius / Chronopassion
hublot - Clef du temps

Clef du temps

hublot

Epuisé Contactez nous
L'avis de laurent

Voir les autres vues Luc Virginius / Chronopassion

Clef du temps : La première montre qui indique “votre” temps selon “votre “choix

“Key of Time” La collection MASTERPIECE est dédiée aux montres à complications, aux mouvements hors du commun, qui sont le fruit des recherches les plus avancées dans le domaine de la mécanique et de l’ingénierie. Cette nouvelle collection a pu voir le jour grâce à l’intégration en 2010 au sein de la manufacture Hublot d’une équipe de 30 collaborateurs du plus haut niveau et entièrement dédiés aux Grandes Complications.

La première pièce de cette collection, la MP-01, a été présentée en Janvier 2011. Il s’agissait d’une montre de forme tonneau en titane avec mouvement chronographe de forme avec une réserve de marche de 10 jours grâce à ses trois barillets fonctionnant en série, produite en seulement 100 exemplaires. A l’occasion de la Foire de Bâle 2011, voici le deuxième volet de la collection MASTERPIECE : la MP-02 Key of Time.

Avec l’avènement de la civilisation numérique, l’abondance d’informations a en quelque sorte relayée l’abondance matérielle. Toutes ces sources d’informations, pas toujours hiérarchisées, nous confrontent à un monde de sollicitations continuelles. On passe de la fascination à l’inquiétude, de la joie à la déception ou à la tristesse le temps d’une fraction de seconde... Dans cette abondance illimitée, quelle est finalement la donnée intangible ? Celle qui ne cesse de se raréfier ? C’est LE Temps.

Souvent défini aujourd’hui comme le vrai luxe, le temps n’en reste pas moins une abstraction : le temps qui passe trop vite.... le temps qui n’en finit pas.... Et si une montre vous offrait la faculté, par le biais de sa mécanique, de gérer à votre guise le temps qui passe ? Gérer - vraiment - votre temps ? Le mécanisme qui anime la MP-02 Key of Time, grâce à une couronne à trois positions, permet de “moduler” la vitesse à laquelle s’écoulent les heures et les minutes en fonction de vos désirs.

Position 1: Vous voulez savourer chaque seconde du temps qui passe ? La vitesse des aiguilles de la montre ralentit: cela permet de diviser le temps par 4, ainsi 1 heure conventionnelle s’affiche comme un quart d’heure selon l’heure donnée par la MP-02 Key of Time.

Position 2: Vous souhaitez “être” à l’heure ? La vitesse des aiguilles est normale et le temps reste “standard” : une heure conventionnelle équivaut à une heure de la MP-02 Key of Time.

Position 3: Vous souhaitez faire passer le temps au plus vite ? La vitesse des aiguilles s’accélère, ce qui permet de multiplier le temps par quatre. Ainsi un quart d’heure conventionnel s’affiche comme une heure selon l’indication donnée par la MP-02 Key of Time.

Au final, grâce à la Key of Time, il est possible de faire durer quatre fois plus longtemps les moments agréables et de réduire d’autant les instants plus pénibles, tout en ayant la latitude, à tout moment, de “revenir” à l’heure réelle. Trois indicateurs différents positionnés en étoile sur le cadran indiquent chacun la vitesse du temps en cours pour éviter toute confusion.

Ce mécanisme complexe peut rester pendant une durée indéterminée en position 1 ou 3, et d’un seul geste, revenir à la position 2, pour voir les aiguilles se replacer d’elles-mêmes pour indiquer l’heure conventionnelle. Cette performance est possible grâce à une véritable “mémoire mécanique” intégrée dans le mouvement. En plus de cette complication d’exception, la MP-02 Key of Time s’enorgueillit d’une cage tourbillon de type vertical et volant qui a la particularité d’indiquer les secondes sur sa tranche.

RX 50 exemplaires numérotés de N° 01/50 à N° 50/50 

 

 

 

Spécifications techniques

Boitier
  • Epaisseur : 9.30 mm

  • Titane (Grade 5) microbillé avec traitement DLC noir

Diamètre
  • 40 mm

Mouvement
  • Remontage manuel 3H

  • 2 positions : Remontage manuel et mise à l’heure 9H

  • 3 positions : Heure actuelle, heure 4x plus rapide, heure 4x plus lente

  • Tourbillon sans roulement à billes

  • 21.600 A/h (3Hz)

Fonctions
  • Heures, minutes Seconde par la cage tourbillon vertical

  • Indicateur de réserve de marche environ 100 heures (4 jours)

  • Indicateur de la vitesse du temps (3 positions)

Cadran
  • Aiguilles

Bracelet
  • Caoutchouc noir

  • Boucle déployante en céramique noire microbillée et acier PVD noir

Who's who

« Je connaissais Jean-Claude depuis 20 ans. Lorsqu’il a repris Hublot, je lui ai proposé d’ouvrir une boutique dédiée à Paris. Il est venu voir les locaux. Nous avons discuté à peine 45 minutes et l’affaire était entendue ». La relation entre Chronopassion et Hublot est ainsi faite de confiance mutuelle, de spontanéité et de convictions sur les projets les plus porteurs. « Il n’y a pas lieu de discuter ce qui est entendu », disait Lauren Adams. Voilà qui s’applique sans conditions aux personnalités de Jean-Claude Biver, ex CEO de Hublot, et de Laurent Picciotto, fondateur de Chronopassion.

Car, avant d’être une histoire de marque et de produits, Hublot et Chronopassion, c’est avant tout une histoire d’hommes. Lorsqu’en 1980, Carlo Crocco créa la montre Hublot avec une boîte en or et un bracelet en caoutchouc, c’était la première fois dans l’horlogerie qu’une matière précieuse, l’or, était associée à du caoutchouc. Dans le milieu des années 90, le caoutchouc devient prisé des grandes marques horlogères, prouvant la validité du parti pris de Hublot. Pour la marque, le caoutchouc n’est pas un phénomène de mode mais représente sa philosophie, sa marque de fabrique. Après 15 ans à la tête de Hublot, Carlo Crocco, pris par ses multiples activités pour sa Fondation MDM, se met à la recherche de l’homme qui pourrait prendre la barre de sa maison horlogère et rencontre alors Jean-Claude Biver, qui venait de quitter Blancpain.

En mai 2004, et jusqu’en 2012, il redressera puis dirigera Hublot. « Nous routes se sont notamment croisées en 2006 », se souvient Laurent Picciotto. « Jean-Claude avait déjà fait une forte actualisation de la marque, avec la mise à niveau des lignes comme la Big Bang, la Classic Fusion ou encore la King Power. C’était le début de la renaissance de Hublot. Il m’a dessiné des plans, des croquis, des rébus, tracé une feuille de route. Lorsqu’il a quitté son poste de CEO en 2012, non seulement j’ai compris qu’il avait eu en tête, dès le début, la totalité de sa feuille de route, mais qu’en plus il l’avait réalisée, et en avance sur son timing ».

Parmi les étapes importantes de la marque, le rachat de BNB Concept s’est avéré fondamental. La société était en effet depuis 2004 le sous-traitant de Hublot pour la réalisation des ses montres à complications, notamment les tourbillons. Lorsque BNB s’est trouvée dans une mauvaise passe financière, Hublot s’en est porté acquéreur. Automatiquement, la marque est devenue « manufacture ». Elle a ainsi pu proposer des modèles relevant de la haute horlogerie, notamment de multiples tourbillons voire des Répétitions Minute ou des réalisation plus atypiques comme la Key of Time.

Ensemble, les deux hommes vont construire non pas une relation commerciale, mais un partenariat. Laurent Picciotto et Jean-Claude Biver vont créer plusieurs séries personnalisées et s’employer à construire les fondements de ce qui deviendra Hublotista, la communauté des possesseurs de Hublot. Dans tous les cas, la passion reste leur moteur et l’instinct, leur critère de choix. Journaliste : Olivier Müller

Lire la suite