hublot - CLASSIC FUSION BERLUTI , ALL BLACK
hublot - CLASSIC FUSION BERLUTI , ALL BLACK

CLASSIC FUSION BERLUTI , ALL BLACK

hublot | 14'400 € TTC

Epuisé Contactez nous
L'avis de laurent

Voir les autres vues

Le style, sinon rien

La Classic Fusion, c’est l’association entre le cuir Venezia emblématique de Berluti et sa célèbre patine et les innovations de Hublot en matière d’horlogerie. La fusion des expertises distingue cette édition limitée, en lui conférant une personnalité audacieuse et caractéristique.
 
« Du style sinon rien. Après le jeans, la dentelle, nous souhaitions poursuivre l’exploration de matières mythiques habillant nos cadrans et nos bracelets. Le cuir est un classique de l’horlogerie pour les bracelets, nous voulions dépasser l’approche classique du cuir et travailler LE CUIR le plus emblématique qui soit. Aussi notre collaboration avec la Maison Berluti s’est imposée d’elle-même. L’une des difficultés majeures, le cadran. Il est très complexe d’utiliser une matière vivante dans un boîtier étanche. De plus, atteindre une correspondance parfaite de nuances entre le cadran et le bracelet relève aussi du défi ». Ricardo Guadalupe, CEO Hublot
 
Hublot et Berluti sont de véritables alchimistes du monde moderne. Ces deux marques de renom ont souhaité créer une montre qui ait une âme et du caractère.
Pour fêter le 120ème anniversaire du chausseur parisien en 2015, un entrelacs de bracelets et de cadrans a été créé pour le modèle Classic Fusion. La combinaison ingénieuse de la montre et des chaussures offre un véritable symbole d’élégance, la définition même de l’esprit du gentleman classique.
 
« Après avoir habillé l'homme Berluti de la tête aux pieds, notre collaboration avec Hublot voit la création d’une montre parfaite apportant la touche finale au vestiaire masculin. Nos deux Maisons partagent le même niveau d'expertise ainsi que la passion de l'excellence ». Antoine Arnault, CEO de Berluti
 
Le cuir Venezia de Berluti, au tannage exclusif, est le résultat de l’inventivité d’Olga Berluti. C’est cette matière naturelle et noble qu’Hublot a utilisée pour ses cadrans. Le processus, complexe et délicat, nécessite de neutraliser les éléments organiques du cuir, pour rendre chaque cadran inimitable. L’édition limitée est disponible en deux modèles : leurs bracelets et cadrans révèlent le savoir-faire authentique de la maison Berluti. Cette collaboration entre Hublot et Berluti, le créateur de la face du cadran principal et celui du bracelet, offre une nouvelle définition de l’excellence et d’un style reconnaissable entre tous.
 
CLASSIC FUSION BERLUTI ALL BLACK
Dans son style intensément monochrome d’un noir de jais, cette nouvelle édition de la collection arbore un bracelet fabriqué main en cuir Venezia nero grigio, inspiré par l’art de la scarification. Il est marqué d’une incision de la signature « Gaspard » de la maison Berluti. Le boîtier de 45 mm en céramique noire contient un mouvement HUB1100 à remontage automatique mécanique, avec cadran en cuir nero grigio griffé Berluti. Ce modèle se veut rare, son édition limitée ne comptant que 500 exemplaires.
 
RITUEL
Les bracelets Classic Fusion ont été créés en suivant la même procédure que celle réservée au cuir des chaussures Berluti : modelage, façonnage, coupe et assemblage des pièces de cuir, jusqu’au laquage, sans oublier le montage du bracelet. Chaque bracelet est exclusif et suscite l’envie. Les garde-temps sont présentés dans des écrins de cuir Venezia, dans les coloris nero grigio et tobacco bis. Les objets cirés et brossés de Berluti sont une invitation à un rituel, à l’observation de l’étincelant.
Donne à un homme, des beaux souliers et une belle montre, et il peut conquérir le monde…
 
 
 

 À PROPOS DE HUBLOT

C’est une montre qui a révolutionné l’horlogerie, attiré la réplique de tous les fabricants de montres qui ont tenté de suivre Jean-Claude Biver à travers son chemin au sein de l’horlogerie contemporaine. Sans succès. Hublot a fait de la montre moderne un cas d’école. Big Bang est à la fois le nom de sa collection phare, la plus connue dans le monde, et le nom de sa méthode. La Big Bang est un séisme qui a remis en cause le modèle de l’horlogerie de luxe, suivi d’une réplique instantanée dans l’univers des montres de luxe suisse. Le big bang initié par Jean-Claude Biver pour la montre Hublot n’a pourtant toujours pas d’équivalent dans le monde de l’horlogerie suisse.

 

  • LES INGRÉDIENTS DU SUCCÈS

Au commencement de ce big bang de la montre Hublot, Jean-Claude Biver qui en présidait la destinée a revu certains fondamentaux du luxe. La montre suisse de luxe n’est pas un objet inerte prisonnier de sa tradition. Pour chaque montre, il est possible de revoir son modèle économique, son modèle de développement, en retravaillant son bracelet, son cadran, ses matières (comme le caoutchouc) et en opérant une fusion de ces éléments. Les montres devaient évoluer et Hublot a su le faire. Le cadran s’est rendu disponible en une multitude de couleurs, le bracelet a remis le caoutchouc à la mode, le mouvement d’horlogerie suisse s’est découvert au travers d’un cadran squelette. Jean-Claude Biver a répliqué sa recette sur différentes montres Hublot, les Big Bang ou Classic Fusion.

En parallèle, Hublot, toujours sous l’impulsion de Jean-Claude Biver, a développé pour ses montres des matériaux propres à Hublot, comme le King Gold ou le Magic Gold. Cette nouvelle approche du luxe a privé ses concurrents de réplique. Le big bang Hublot a laminé la route devant et derrière lui, replaçant la montre suisse de luxe dans une perspective nouvelle. King Gold et Magic Gold sont aujourd’hui disponibles pour bon nombre de chaque collection disponible de montres.

 

  • BIG BANG & CLASSIC FUSION : LES DEUX PILIERS HUBLOT

Hublot a opéré une rupture radicale dans la montre d’horlogerie suisse de luxe avec la Big Bang. Cette montre a placé le caoutchouc en premier choix pour ses bracelets, alors que par le passé le caoutchouc était l’apanage d’une réplique peu amène pour ce bracelet considéré comme un accessoire. Le « king » de l’horlogerie, Jean-Claude Biver, a fait de chaque modèle de bracelet disponible un must qui n’a pas su trouver de réplique. Le cadran s’est quant à lui ouvert, rendant disponible la vue sur le mouvement maison propre à Hublot, le mouvement suisse Unico.

Il en est allé de même pour la Classic Fusion, une pièce qui a renouvelé le monde des montres de facture suisse traditionnelle. Le bracelet est souvent en caoutchouc, le cadran est rond et le luxe se veut moderne, avec un niveau de prix souvent plus accessible que le prix d’une Big Bang, a fortiori si celle-ci est réalisée en Magic Golc ou King Gold, ces deux alliages propres à Hublot que Jean-Claude Biver a souhaité pour rendre ses montres résistantes au assauts du monde extérieur, sans que la concurrence ne puisse lui donner la réplique exacte avec des alliages du même type. C’est ainsi que la collection de montres Hublot Classic Fusion a modifié le modèle de l’horlogerie suisse de luxe, offrant une variété disponible de chaque cadran, bracelet, mouvement modernes et dynamiques.

 

  • HUBLOT, OU LE LUXE SUISSE CONNECTÉ

Plus récemment, Hublot s’est lancé dans la montre connectée de facture suisse, grâce à son partenariat avec TAG Heuer – Hublot et TAG Heuer appartenant au même pôle d’horlogerie de luxe. La Hublot Big Bang Referee 2018 Fifa World Cup Russia est une montre connectée qui, là encore, ne connait aucune réplique en Suisse ou ailleurs, avec cadran tactile et bracelet caoutchouc, disponible uniquement pour la 2018 Fifa World Cup Russia. Cette montre connectée de luxe est pour le moment unique dans le monde des montres connectées mais le partenariat avec TAG Heuer est toujours actif et nul doute que Jean-Claude Biver n’ait pas pensé à une éventuelle suite pour Hublot – un possible big bang connecté suisse reste possible au prix de nombreux développements technologiques, probablement toujours avec TAG Heuer.

 

Spécifications techniques

CLASSIC FUSION BERLUTI
Références : 511.CM.0500.VR.BER16 (All Black)
Diamètre : 45 mm
Épaisseur : 10,95 mm
Étanchéité : 5 ATM (50 m)
Boîtier : Céramique noire polie et finition satin 
Lunette : Céramique noire polie et finition satin verticale 
Lunette oreille : Résine composite de couleur noire
Vis de forme « H » : Titane, polies
Glace : Saphir avec traitement anti-reflet
Couronne : Céramique noire ou, polie avec le logo « HUBLOT »
Fond : Céramique noire polie  : « LIMITED EDITION 500NUM » + « BERLUTI » (céramique) 
Glace du fond : Saphir avec traitement intérieur anti-reflet
Cadran : Cuir Berluti, couleur « nero » (céramique) 
Aiguilles : Plaquées noires polies 
Mouvement : Calibre Hublot HUB1100, à remontage automatique mécanique
Nb de composants : 63
Pièces d’horlogerie : 21
Fréquence : 4 Hz (28 800 A/h)
Réserve de marche : 42 heures
Bracelet : Caoutchouc noir et « cuir Gaspard – Berluti » de couleur « nero » avec piqûre noire ou
Boucle : Fermoir à boucle déployante en acier inoxydable plaqué noir
 

Who's who

« Je connaissais Jean-Claude depuis 20 ans. Lorsqu’il a repris Hublot, je lui ai proposé d’ouvrir une boutique dédiée à Paris. Il est venu voir les locaux. Nous avons discuté à peine 45 minutes et l’affaire était entendue ». La relation entre Chronopassion et Hublot est ainsi faite de confiance mutuelle, de spontanéité et de convictions sur les projets les plus porteurs. « Il n’y a pas lieu de discuter ce qui est entendu », disait Lauren Adams. Voilà qui s’applique sans conditions aux personnalités de Jean-Claude Biver, ex CEO de Hublot, et de Laurent Picciotto, fondateur de Chronopassion. Car, avant d’être une histoire de marque et de produits, Hublot et Chronopassion, c’est avant tout une histoire d’hommes. Lorsqu’en 1980, Carlo Crocco créa la montre Hublot avec une boîte en or et un bracelet en caoutchouc, c’était la première fois dans l’horlogerie qu’une matière précieuse, l’or, était associée à du caoutchouc. Dans le milieu des années 90, le caoutchouc devient prisé des grandes marques horlogères, prouvant la validité du parti pris de Hublot. Pour la marque, le caoutchouc n’est pas un phénomène de mode mais représente sa philosophie, sa marque de fabrique. Après 15 ans à la tête de Hublot, Carlo Crocco, pris par ses multiples activités pour sa Fondation MDM, se met à la recherche de l’homme qui pourrait prendre la barre de sa maison horlogère et rencontre alors Jean-Claude Biver, qui venait de quitter Blancpain. En mai 2004, et jusqu’en 2012, il redressera puis dirigera Hublot. « Nous routes se sont notamment croisées en 2006 », se souvient Laurent Picciotto. « Jean-Claude avait déjà fait une forte actualisation de la marque, avec la mise à niveau des lignes comme la Big Bang, la Classic Fusion ou encore la King Power. C’était le début de la renaissance de Hublot. Il m’a dessiné des plans, des croquis, des rébus, tracé une feuille de route. Lorsqu’il a quitté son poste de CEO en 2012, non seulement j’ai compris qu’il avait eu en tête, dès le début, la totalité de sa feuille de route, mais qu’en plus il l’avait réalisée, et en avance sur son timing ». Parmi les étapes importantes de la marque, le rachat de BNB Concept s’est avéré fondamental. La société était en effet depuis 2004 le sous-traitant de Hublot pour la réalisation des ses montres à complications, notamment les tourbillons. Lorsque BNB s’est trouvée dans une mauvaise passe financière, Hublot s’en est porté acquéreur. Automatiquement, la marque est devenue « manufacture ». Elle a ainsi pu proposer des modèles relevant de la haute horlogerie, notamment de multiples tourbillons voire des Répétitions Minute ou des réalisation plus atypiques comme la Key of Time. Ensemble, les deux hommes vont construire non pas une relation commerciale, mais un partenariat. Laurent Picciotto et Jean-Claude Biver vont créer plusieurs séries personnalisées et s’employer à construire les fondements de ce qui deviendra Hublotista, la communauté des possesseurs de Hublot. Dans tous les cas, la passion reste leur moteur et l’instinct, leur critère de choix.
 
Journaliste : Olivier Mûller
Lire la suite