hublot - BIG BANG UNICO SAPPHIRE ALL BLACK
Luc Virginius / Chronopassion
hublot - BIG BANG UNICO SAPPHIRE ALL BLACK

BIG BANG UNICO SAPPHIRE ALL BLACK

hublot | 63'000 € TTC

Disponible Contactez nous
L'avis de laurent

Quand la visibilité invisible consacre ses contraires

Voir les autres vues Luc Virginius / Chronopassion

Noir intégral en totale transparence

10 ans après le lancement du concept All Black et pour célébrer l’anniversaire de cette tendance devenue incontournable, Hublot renverse l’ordre des choses. Elle présente une nouvelle dialectique du visible et de l’invisible – la transparence. L’habillage de sa montre Big Bang devenu invisible, il rend la construction et le mouvement de la pièce 100% visible. Fusionnant les matériaux, les textures et les finitions, Hublot interprète avec la Big Bang Unico Sapphire All Black une nouvelle forme de noir intégral. 

 

« Le noir, par essence, absorbe tout le rayonnement visible et ne diffuse pas de lumière. Dans cette interprétation originale de notre concept « All Black », Hublot se joue une nouvelles fois des codes. La Big Bang Unico Sapphire All Black est à la fois transparente et habillée intégralement de noir. De plus, elle n’absorbe pas la lumière et se laisse traverser par celle-ci. Elle évoque la dualité du visible et de l’invisible, du montré et du caché ». 

Jean-Claude Biver, Président de Hublot 

Avec sa collection All Black, Hublot lançait il y a 10 ans, un concept inédit et avant-gardiste : « L’invisible visibilité ». Une philosophie symbolisant l’essence même de la marque. Un garde-temps qui voyait la lecture de son temps devenir invisible, le propulsant ainsi au rang d’objet iconique. Une esthétique puissante et emblématique devenue tendance. Aujourd’hui encore, Hublot fait figure de pionnier dans ce style monochrome en mode noir intégral. 

Une invisibilité visible 

« Le concept original All Black rend la montre hautement visible et la lecture du temps invisible. La Big Bang Unico Sapphire All Black se joue de la transparence, elle est donc techniquement invisible et rend à contrario la mesure du temps visible. Elle donne à notre mouvement maison Unico une visibilité pleine et entière. Une montre qui n’a rien à cacher, qui dévoile tout de sa construction et de son moteur.» 

Ricardo Guadalupe, CEO de Hublot 

Explorer de nouveaux territoires, repousser les limites, défier l’impossible, Hublot jalonne son histoire de premières, de brevets. Fidèle à son motto « pas d’innovation – pas de futur », elle démontre que l’avancée technologie est le fruit de l’expérience acquise, de la curiosité et de la volonté de toujours progresser. La difficulté est un défi qui motive la marque et ses équipes. Aussi, après avoir présenté, en avant-première il y a quelques semaines, la Big Bang Unico Sapphire – un garde-temps entièrement conçu en saphir qui a nécessité des mois de développement et des investissements à hauteur de plusieurs millions – Hublot récidive et propose une pièce audacieuse à la limite de l’impertinence. Elle fusionne les contraires, le visible et l’invisible, dans une pièce qui consacre toute la quintessence de son concept All Black. 

Transcendant les matières qui la façonnent, la Big Bang Unico Sapphire All Black est taillée dans des blocs de saphir. Du saphir traité par métallisation. Un saphir sublimé de noir qui conserve ses propriétés de transparence. Subtil jeu d’équilibre.

Transposant le savoir-faire acquis avec l’usinage de matières très dures telles que le Magic Gold, Hublot a développé sa maîtrise industrielle d’un matériau extrêmement complexe, l’un des plus durs, le plus résistant aux rayures et le plus transparent qui soit – le saphir. Une technique de façonnage du saphir qui permet à Hublot de « démocratiser » cette matière que seul le diamant peut usiner en la faisant évoluer de son statut usuel de pièce unique ou collection confidentielle à une série limitée de 500 exemplaires. Sculptant le saphir dans la forme complexe de son iconique boîtier Big Bang, Hublot réalise, avec la Big Bang Unico Sapphire All Black, une double prouesse. 

Transparence et squeletage dévoilent tous les rouages du mouvement manufacture Unico. Un mouvement entièrement visible dont la roue à colonnes positionnée côté cadran n’est désormais plus la seule particularité à observer. Transparence et noir intégral se poursuivent jusqu’au bracelet. 

10 bougies d’anniversaire pour un concept « All Black » réinventé. 

Un hommage au pionnier d’un style monochrome adulé.

Spécifications techniques

BIG BANG UNICO SAPPHIRE ALL BLACK 

DETAILS TECHNIQUES 

Référence 411.JB.4901.RT – Limitée à 500 exemplaires 

Boîtier Diamètre 45 mm, en saphir fumé noir poli 

Lunette Saphir fumé noir poli 

6 vis en titane PVD noir de forme H noyées polies-bloquées 

Glace Saphir avec traitement antireflet intérieur/extérieur et logo Hublot 

Couronne Caoutchouc noir et titane PVD noir avec finition satinée 

Poussoirs Titane PVD noir avec finition satinée 

Fond Saphir fumé noir poli 

Étanchéité 5 ATM soit environ 50 mètres 

Cadran Résine composite translucide noir polie, squeletté 

Appliques et aiguilles Avec revêtement luminescent noir 

Mouvement Mouvement HUB 1242 UNICO traité PVD noir développé et manufacturé chez Hublot 

Chronographe automatique flyback avec roue à colonnes et double embrayage visible côté cadran 

Date Guichet à 3 heures 

Réserve de Marche Environ 72 heures 

Bracelet Bracelet ligné et structuré translucide noir 

Fermoir Boucle déployante en titane PVD noir

Who's who

« Je connaissais Jean-Claude depuis 20 ans. Lorsqu’il a repris Hublot, je lui ai proposé d’ouvrir une boutique dédiée à Paris. Il est venu voir les locaux. Nous avons discuté à peine 45 minutes et l’affaire était entendue ». La relation entre Chronopassion et Hublot est ainsi faite de confiance mutuelle, de spontanéité et de convictions sur les projets les plus porteurs. « Il n’y a pas lieu de discuter ce qui est entendu », disait Lauren Adams. Voilà qui s’applique sans conditions aux personnalités de Jean-Claude Biver, ex CEO de Hublot, et de Laurent Picciotto, fondateur de Chronopassion. Car, avant d’être une histoire de marque et de produits, Hublot et Chronopassion, c’est avant tout une histoire d’hommes. Lorsqu’en 1980, Carlo Crocco créa la montre Hublot avec une boîte en or et un bracelet en caoutchouc, c’était la première fois dans l’horlogerie qu’une matière précieuse, l’or, était associée à du caoutchouc. Dans le milieu des années 90, le caoutchouc devient prisé des grandes marques horlogères, prouvant la validité du parti pris de Hublot. Pour la marque, le caoutchouc n’est pas un phénomène de mode mais représente sa philosophie, sa marque de fabrique. Après 15 ans à la tête de Hublot, Carlo Crocco, pris par ses multiples activités pour sa Fondation MDM, se met à la recherche de l’homme qui pourrait prendre la barre de sa maison horlogère et rencontre alors Jean-Claude Biver, qui venait de quitter Blancpain. En mai 2004, et jusqu’en 2012, il redressera puis dirigera Hublot. « Nous routes se sont notamment croisées en 2006 », se souvient Laurent Picciotto. « Jean-Claude avait déjà fait une forte actualisation de la marque, avec la mise à niveau des lignes comme la Big Bang, la Classic Fusion ou encore la King Power. C’était le début de la renaissance de Hublot. Il m’a dessiné des plans, des croquis, des rébus, tracé une feuille de route. Lorsqu’il a quitté son poste de CEO en 2012, non seulement j’ai compris qu’il avait eu en tête, dès le début, la totalité de sa feuille de route, mais qu’en plus il l’avait réalisée, et en avance sur son timing ». Parmi les étapes importantes de la marque, le rachat de BNB Concept s’est avéré fondamental. La société était en effet depuis 2004 le sous-traitant de Hublot pour la réalisation des ses montres à complications, notamment les tourbillons. Lorsque BNB s’est trouvée dans une mauvaise passe financière, Hublot s’en est porté acquéreur. Automatiquement, la marque est devenue « manufacture ». Elle a ainsi pu proposer des modèles relevant de la haute horlogerie, notamment de multiples tourbillons voire des Répétitions Minute ou des réalisation plus atypiques comme la Key of Time. Ensemble, les deux hommes vont construire non pas une relation commerciale, mais un partenariat. Laurent Picciotto et Jean-Claude Biver vont créer plusieurs séries personnalisées et s’employer à construire les fondements de ce qui deviendra Hublotista, la communauté des possesseurs de Hublot. Dans tous les cas, la passion reste leur moteur et l’instinct, leur critère de choix.

 

Journaliste : Olivier Mûller

 
Lire la suite