hublot - Hublot Techframe Ferrari titane
Luc Virginius / Chronopassion
hublot - Hublot Techframe Ferrari titane

Hublot Techframe Ferrari titane

hublot | 125'000 € TTC

Disponible Contactez nous
L'avis de laurent

Voir les autres vues Luc Virginius / Chronopassion

Hublot Techframe Design Ferrari pour montre Hublot célébrant le 70e anniversaire de Ferrari

Pour célébrer les 70 ans de Ferrari, la marque italienne et son partenaire Hublot présentent une nouvelle collection inédite. Imaginée selon une approche identique à celle de la création d’une voiture par le Ferrari Design Centre, puis mise au point par la manufacture Hublot, la Techframe Ferrari 70 Years Tourbillon Chronographe ouvre un nouveau chapitre du partenariat qui unit Hublot à Ferrari. La Techframe Ferrari 70 Years est proposée en trois versions – King Gold, carbone PEEK, titane – réalisée chacune en 70 exemplaires. Elle est destinée à devenir un collector. 

 

« Designed by Ferrari, crafted by Hublot ». (Dessinée par Ferrari, élaborée par Hublot.) Tel est le principe qui a prévalu à la conception et à la mise au point de la nouvelle Techframe Ferrari 70 Years Tourbillon Chronograph. Un travail d’équipe entamé chez Ferrari à Maranello et finalisé à Nyon chez Hublot. Cette nouvelle ligne dans les collections Hublot a pour vocation de proposer une montre viscéralement ancrée dans la génétique Ferrari – combinant résistance, performance, esthétique et légèreté - et réalisée et mise au point par la manufacture Hublot. Une parfaite fusion des deux univers, automobile et horloger. 

 

L’approche du design par Ferrari 

 

Imaginée et dessinée chez Ferrari sous la houlette de Flavio Manzoni, Head of Design de la marque italienne, la nouvelle Techframe Ferrari 70 Years Tourbillon Chronograph est à l’image de toutes les nouvelles créations qui sortent des ateliers de Maranello. Et pour cause : cette montre a été conçue chez Ferrari selon les mêmes processus créatifs que ceux utilisés pour développer une nouvelle voiture de sport. A savoir : les designers sont partis du mouvement – le moteur de la montre – et ont conçu autour, à partir d’une feuille blanche, un châssis extrêmement performant. A l’instar de celui d’une Ferrari, sa structure réticulaire inédite en horlogerie garantit une résistance optimale pour un poids minimal. 

« Le design de la Techframe Ferrari 70 Years Tourbillon Chronograph souligne les performances de la montre et aucun élément n’est là par hasard », explique Flavio Manzoni. Ainsi, la structure noire sur le cadran enserre le compteur du chronographe et garantit une excellente lisibilité. Placée à 4h, la couronne – rehaussée d’un insert en titane PVD noir orné du fameux cheval cabré - réduit au maximum le volume de la montre et accroît son caractère aérodynamique. Enfin, le poussoir rouge est placé stratégiquement pour faciliter son utilisation – même en pilotant - et rend le design plus ergonomique. 

Sur la base de ce design et des études de Ferrari, la manufacture Hublot a ensuite mis en oeuvre ses compétences en ingénierie, matériaux et horlogerie pour rendre techniquement réalisables ces concepts techniques et esthétiques. Au final, un boîtier châssis de construction modulaire en trois éléments – carrure squelette, container, fond – fidèle au design imaginé chez Ferrari, au design inédit caractérisé par ses structures aériennes et alvéolaires. Disponible en version King Gold ou titane, la nouvelle Techframe Ferrari 70 Years Tourbillon Chronograph est également proposée dans une version carbone PEEK (Polyether Ether Ketone), matériau hypoallergénique multicouches - réalisé à base de fibres de carbone particulièrement longues - extrêmement fiable et résistant. Une nécessité pour ce boîtier très ajouré. 

Autre innovation : les deux poussoirs latéraux garantissent une interchangeabilité aisée et instantanée du bracelet ainsi qu’une sécurité optimale. Comme tous les éléments colorés de cette nouvelle Techframe, les deux poussoirs latéraux sont réalisés avec le fameux rouge P485 Ferrari. Le fond du boîtier est gravé d’un « Limited Edition, NoXX/70 » noir tandis que le fond saphir est décalqué de deux mentions « Ferrari 70 Years ». 

Sous le capot de ce pur-sang… 

Au-delà de son design fidèle à la philosophie de Ferrari, la Techframe Ferrari 70 Years Tourbillon Chronograph est avant tout un concentré de haute horlogerie. Sous le capot de ce pur-sang, un Tourbillon Chronographe mû par un mouvement de manufacture conçu et développé chez Hublot, à savoir le nouveau calibre HUB6311 à remontage manuel - 253 composants - affichant 5 jours de réserve de marche. Le chronographe monopoussoir – un seul poussoir pour les fonctions start-stop-reset –, considéré comme le nec plus ultra par les spécialistes, est traité via un levier inédit en aluminium eloxé rouge Ferrari. Pour ce faire, la couronne – rehaussée d’un insert en titane PVD noir orné du fameux cheval cabré - est exceptionnellement positionnée à 4h. 

Traité ruthénium anthracite, ce « bloc moteur » affûté se distingue également par son imposant tourbillon visible côté cadran. Grâce à un ingénieux principe de construction, ce mécanisme innovant offre tout à la fois l’esthétique aérienne d’un tourbillon volant et la stabilité de fonctionnement d’un tourbillon avec deux points de pivotements. Ce double avantage est rendu possible par une glace saphir, pratiquement invisible, placée au-dessus de la cage effectuant une rotation par minute et fixant la partie supérieure du tourbillon à l’instar d’un pont. 

Typé et marqué Ferrari – le logo est présent à 9h tandis que le logo Hublot se trouve à 5h – le cadran en saphir révèle la mécanique acérée qu’il abrite tandis qu’un rehaut extérieur noir porte la minuterie. Apposé sur le saphir, un bloc noir mat designé par Ferrari enserre le double demi-compteur secondes à 3h d’inspiration course, le compteur minutes à 11h ainsi que la roue à colonnes à 1h, cerveau contrôle de ce chronographe racé à embrayage tangentiel. 

Très technique, le bracelet en caoutchouc noir interchangeable est doté d’une boucle déployante avec capot en titane PVD avec plaque décor en King Gold, carbone PEEK ou titane, avec logo Hublot. 

 

Véritable article de collection 

 

Fruit d’une collaboration intense et unique entre des designers automobiles et une manufacture de haute horlogerie, la très racée Techframe Ferrari ouvre une nouvelle ère du partenariat entre Ferrari et Hublot. Réalisée en trois versions – King Gold, carbone PEEK, titane - de chacune 70 exemplaires, la nouvelle Techframe Ferrari 70 Years Tourbillon Chronograph est d’ores et déjà un collector.

Spécifications techniques

Références 408.NI.0123.RX (Titanium) – Edition limitée à 70 exemplaires 

 

Boîtier Squelette en Titane, microbillé brillant 

Diamètre : 45mm 

Epaisseur : 14.80 mm 

Fond Titane, microbillé brillant

Gravure « LIMITED EDITION, N°XX/70 » en laque noire brillante 

Glace Glace saphir avec traitement anti-reflet intérieur et extérieur 

Glace de fond Saphir avec traitement anti-reflet intérieur, décalque «Ferrari 70 Years» 

Etanchéité 30 mètres ou 3 ATM 

Cadran Saphir, rehaut en vernis noir mat, compteurs en vernis noir mat + décalques blanche et rouge Ferrari 

Aiguilles Satinées en long traitées Rhodium  et SuperLuminova® Blanc 

Vis Forme H en Titane PVD noir 

Couronne : Titane, microbillé brillant 

Insert en Titane PVD noir avec gravure du logo Ferrari (Cavallino 

Rampante), indexée, système double étanchéité 

Poussoir : Levier en Aluminium éloxé Rouge (Ferrari), microbillé 

Actionneur en Titane PVD noir, microbillé 

Mouvement HUB6311 -Tourbillon Chronographe à remontage manuel, développé et Manufacturé par Hublot 

Nb composants 253 

Fréquence 3 Hz (21’600Al/h) 

Réserve de marche 115 heures 

Bracelet Caoutchouc lisse noir (interchangeable) 

Boucle déployante en Titane PVD Noir et Titane  avec logo Hublot remplie à la laque noire brillante 

Boucle Bloc support en Titane, microbillé brillant (Titanium) 

Poussoirs en Aluminium éloxé Rouge (Ferrari), microbillé 

Who's who

« Je connaissais Jean-Claude depuis 20 ans. Lorsqu’il a repris Hublot, je lui ai proposé d’ouvrir une boutique dédiée à Paris. Il est venu voir les locaux. Nous avons discuté à peine 45 minutes et l’affaire était entendue ». La relation entre Chronopassion et Hublot est ainsi faite de confiance mutuelle, de spontanéité et de convictions sur les projets les plus porteurs. « Il n’y a pas lieu de discuter ce qui est entendu », disait Lauren Adams. Voilà qui s’applique sans conditions aux personnalités de Jean-Claude Biver, ex CEO de Hublot, et de Laurent Picciotto, fondateur de Chronopassion. Car, avant d’être une histoire de marque et de produits, Hublot et Chronopassion, c’est avant tout une histoire d’hommes. Lorsqu’en 1980, Carlo Crocco créa la montre Hublot avec une boîte en or et un bracelet en caoutchouc, c’était la première fois dans l’horlogerie qu’une matière précieuse, l’or, était associée à du caoutchouc. Dans le milieu des années 90, le caoutchouc devient prisé des grandes marques horlogères, prouvant la validité du parti pris de Hublot. Pour la marque, le caoutchouc n’est pas un phénomène de mode mais représente sa philosophie, sa marque de fabrique. Après 15 ans à la tête de Hublot, Carlo Crocco, pris par ses multiples activités pour sa Fondation MDM, se met à la recherche de l’homme qui pourrait prendre la barre de sa maison horlogère et rencontre alors Jean-Claude Biver, qui venait de quitter Blancpain. En mai 2004, et jusqu’en 2012, il redressera puis dirigera Hublot. « Nous routes se sont notamment croisées en 2006 », se souvient Laurent Picciotto. « Jean-Claude avait déjà fait une forte actualisation de la marque, avec la mise à niveau des lignes comme la Big Bang, la Classic Fusion ou encore la King Power. C’était le début de la renaissance de Hublot. Il m’a dessiné des plans, des croquis, des rébus, tracé une feuille de route. Lorsqu’il a quitté son poste de CEO en 2012, non seulement j’ai compris qu’il avait eu en tête, dès le début, la totalité de sa feuille de route, mais qu’en plus il l’avait réalisée, et en avance sur son timing ». Parmi les étapes importantes de la marque, le rachat de BNB Concept s’est avéré fondamental. La société était en effet depuis 2004 le sous-traitant de Hublot pour la réalisation des ses montres à complications, notamment les tourbillons. Lorsque BNB s’est trouvée dans une mauvaise passe financière, Hublot s’en est porté acquéreur. Automatiquement, la marque est devenue « manufacture ». Elle a ainsi pu proposer des modèles relevant de la haute horlogerie, notamment de multiples tourbillons voire des Répétitions Minute ou des réalisation plus atypiques comme la Key of Time. Ensemble, les deux hommes vont construire non pas une relation commerciale, mais un partenariat. Laurent Picciotto et Jean-Claude Biver vont créer plusieurs séries personnalisées et s’employer à construire les fondements de ce qui deviendra Hublotista, la communauté des possesseurs de Hublot. Dans tous les cas, la passion reste leur moteur et l’instinct, leur critère de choix.

 

Journaliste : Olivier Mûller

Lire la suite