hublot - HUBLOT AEROFUSION CHRONOGRAPHE ORLINSKI TITANIUM ALTERNATIVE PAVÉ
hublot - HUBLOT AEROFUSION CHRONOGRAPHE ORLINSKI TITANIUM ALTERNATIVE PAVÉ

HUBLOT AEROFUSION CHRONOGRAPHE ORLINSKI TITANIUM ALTERNATIVE PAVÉ

hublot | 31'000 € TTC

Disponible Contactez nous
L'avis de laurent

Voir les autres vues

HUBLOT & RICHARD ORLINSKI - La première œuvre d’art qui donne l’heure

LA CLASSIC FUSION SOUS LES FACETTES CREATIVES DE RICHARD ORLINSKI,  L’ARTISTE CONTEMPORAIN FRANÇAIS LE PLUS VENDU DANS LE MONDE 

 

La Maison Hublot et Richard Orlinski fusionnent leurs savoir-faire pour créer la Classic Fusion Aerofusion Chronograph Orlinski, empreinte de l’univers graphique de l’artiste. 

La montre dévoile un design totalement novateur, où pliages, arrêtes et facettes se reflètent, du boîtier à la lunette, des poussoirs jusqu’aux aiguilles. 

 

Pour célébrer leur mariage, le sculpteur et la Maison Horlogère ont naturellement choisi Miami et deux lieux qui leur sont chers, au cœur du Design District : la boutique Hublot et la galerie Markowicz Fine Art, où sont exposées les œuvres de l’artiste. 

L’artiste français contemporain le plus vendu dans le monde rejoint ainsi la famille Hublot aux côtés de Maxime Büchi, Lapo Elkann, Pelé, Lang Lang, Bar Refaeli, Usain Bolt ou encore Dustin Johnson. 

 

 

MIAMI - 8 décembre 2017 

 

« La fusion de nos deux univers, celui de la Maison Hublot qui façonne de précieux matériaux et imagine des produits d’exception, et le mien, un monde pop et coloré, s’est exercée de façon extrêmement spontanée, presque naturelle ». 

Richard Orlinski 

 

« Originale, affirmée, intrigante, la Classic Fusion Aerofusion Chronograph Orlinski est une sculpture qui donne le temps. Inédite, toute son architecture est biseautée, taillée par les facettes de l’artiste contemporain français le plus vendu au monde. Une silhouette tridimensionnelle qui a nécessité de repenser complétement la construction de la boîte et qui voit ses facettes se prolonger jusque sur tous les contours de la lunette. » 

Ricardo Guadalupe, CEO HUBLOT 

 

 

UNE ŒUVRE D’ART AU POIGNET 

 

Vous avez forcément croisé son bestiaire facetté aux couleurs pop quelque part. Des immenses Wild Kong sur la Croisette à Cannes aux crocodiles sous le soleil du Miami Design District, en passant par l’ours de 5 mètres sur les pistes enneigées de Courchevel, impossible de passer à côté des œuvres uniques de Richard Orlinski. 

 

L’artiste, habitué à tailler ses sculptures comme des diamants, ne recule devant aucun défi. Sous les mains de Richard Orlinski, la Classic Fusion Aerofusion Chronograph se voit parée de ses emblématiques facettes, 12 bien sûr, comme celles qui rythment le cadran d’une montre ! 

Amoureux du savoir-faire d’exception, l’artiste a imaginé une montre à la frontière du vintage et du néo- futurisme, à l’image de ses œuvres inspirées du mouvement Pop-Art. Tournée vers l’avenir, l’aiguille de la montre devient pour Richard Orlinski une métaphore symbolique : en ne cessant jamais de tourner, elle incarne alors le temps infini. 

 

Animés par le même sens du détail et mus par la même passion, l’artiste contemporain et la Maison Hublot ont conçu ensemble une création originale, repoussant les frontières du savoir-faire horloger traditionnel. Quand le temps se fait art, quand l’art se fait temps ! 

 

 

QUAND RICHARD ORLINSKI SCULPTE LE TEMPS, IL DEVIENT NEO-FUTURISTE 

 

La montre Hublot x Richard Orlinski se pare d’un cadran en saphir, où sont apposés index et aiguilles, pendant que les facettes rythment boîtier, lunette, couronne et poussoirs. 

Un défi de taille pour la Manufacture Hublot, qui après avoir modélisé le travail de Richard Orlinski - un pliage tridimensionnel du boîtier - l’a taillé dans la céramique et le titane. Deux matériaux qui affichent une des signatures emblématiques de l’artiste : la finition poli-miroir. 

 

 

RICHARD ORLINSKI 

 

C’est en 2004, alors qu’il a 38 ans, que Richard Orlinski décide de se consacrer pleinement à l’art. Inspiré par les animaux les plus sauvages, Richard Orlinski se plait à composer son bestiaire de sculptures monumentales, aux couleurs vives, en leur donnant vie dans des lieux toujours plus insolites. Du sommet des pistes de Courchevel, aux plateaux TV, en passant par des expositions à ciel ouvert à Paris ou en Province, l’artiste aime être là où l’on ne l’attend pas. 

 

A travers son concept « Born Wild » Richard Orlinski s’évertue à transformer les pulsions négatives de l’animal en émotion positive. Imprégné de la pop-culture, l’artiste revisite des objets iconiques, ayant inspiré de nombreuses générations. Richard Orlinski aime principalement travailler des matières contemporaines, comme la résine, l’aluminium, mais également le bronze et la pierre. Rien n’arrête cet artiste plasticien quand il s’agît de créer ! 

 

Curieux de nature, Richard Orlinski aime exprimer sa sensibilité artistique dans différents domaines : sculpture, design, musique... il aime s’adresser au plus grand nombre, et surtout, susciter une émotion immédiate ! 

Depuis 2015, Richard Orlinski se hisse à la tête du classement des artistes contemporains français les plus vendus dans le monde. (Source Art Price).

Spécifications techniques

RÉFÉRENCE : 525.NX.0170.RX.1804.ORL18

 

 

BOÎTIER

- 45 mm

- Titane poli

- Serti de 156 diamants totalisant ~1,23 ct

- Motif facetté signé « Richard Orlinski »

 

LUNETTE

- Titane poli

- Sertie de 156 diamants totalisant ~0,81 ct

- avec 6 vis en titane en forme de H

- Motif facetté signé « Richard Orlinski »

 

SAPHIR

- Verre et fond en saphir avec traitement anti-reflets

 

AIGUILLES

- Aiguilles et index facettés polis Motif facetté signé « Richard Orlinski »

 

BOUCLE & BRACELET

- Bracelets en caoutchouc lisse noir

- Boucle déployante en acier fin

 

MOUVEMENT

- Calibre HUB1155

- Chronographe mécanique squeletté à remontage automatique

 

RÉSERVE DE MARCHE

- 42 heures

 

ÉTANCHÉITÉ

- 50 m ou 5 ATM

 

Who's who

« Je connaissais Jean-Claude depuis 20 ans. Lorsqu’il a repris Hublot, je lui ai proposé d’ouvrir une boutique dédiée à Paris. Il est venu voir les locaux. Nous avons discuté à peine 45 minutes et l’affaire était entendue ».

 

La relation entre Chronopassion et Hublot est ainsi faite de confiance mutuelle, de spontanéité et de convictions sur les projets les plus porteurs. « Il n’y a pas lieu de discuter ce qui est entendu », disait Lauren Adams. Voilà qui s’applique sans conditions aux personnalités de Jean-Claude Biver, ex CEO de Hublot, et de Laurent Picciotto, fondateur de Chronopassion.

 

Car, avant d’être une histoire de marque et de produits, Hublot et Chronopassion, c’est avant tout une histoire d’hommes. Lorsqu’en 1980, Carlo Crocco créa la montre Hublot avec une boîte en or et un bracelet en caoutchouc, c’était la première fois dans l’horlogerie qu’une matière précieuse, l’or, était associée à du caoutchouc. Dans le milieu des années 90, le caoutchouc devient prisé des grandes marques horlogères, prouvant la validité du parti pris de Hublot. Pour la marque, le caoutchouc n’est pas un phénomène de mode mais représente sa philosophie, sa marque de fabrique. Après 15 ans à la tête de Hublot, Carlo Crocco, pris par ses multiples activités pour sa Fondation MDM, se met à la recherche de l’homme qui pourrait prendre la barre de sa maison horlogère et rencontre alors Jean-Claude Biver, qui venait de quitter Blancpain.

 

En mai 2004, et jusqu’en 2012, il redressera puis dirigera Hublot. « Nous routes se sont notamment croisées en 2006 », se souvient Laurent Picciotto. « Jean-Claude avait déjà fait une forte actualisation de la marque, avec la mise à niveau des lignes comme la Big Bang, la Classic Fusion ou encore la King Power.

 

C’était le début de la renaissance de Hublot. Il m’a dessiné des plans, des croquis, des rébus, tracé une feuille de route. Lorsqu’il a quitté son poste de CEO en 2012, non seulement j’ai compris qu’il avait eu en tête, dès le début, la totalité de sa feuille de route, mais qu’en plus il l’avait réalisée, et en avance sur son timing ». Parmi les étapes importantes de la marque, le rachat de BNB Concept s’est avéré fondamental.

 

La société était en effet depuis 2004 le sous-traitant de Hublot pour la réalisation des ses montres à complications, notamment les tourbillons. Lorsque BNB s’est trouvée dans une mauvaise passe financière, Hublot s’en est porté acquéreur. Automatiquement, la marque est devenue « manufacture ». Elle a ainsi pu proposer des modèles relevant de la haute horlogerie, notamment de multiples tourbillons voire des Répétitions Minute ou des réalisation plus atypiques comme la Key of Time. Ensemble, les deux hommes vont construire non pas une relation commerciale, mais un partenariat.

 

Laurent Picciotto et Jean-Claude Biver vont créer plusieurs séries personnalisées et s’employer à construire les fondements de ce qui deviendra Hublotista, la communauté des possesseurs de Hublot. Dans tous les cas, la passion reste leur moteur et l’instinct, leur critère de choix.

 

 

 

Journaliste : Olivier Mûller

 

Lire la suite