HYT - H1 titane naturel
HYT - H1 titane naturel

H1 titane naturel

HYT | 50'000 € TTC

Epuisé
L'avis de laurent

Voir les autres vues

H1 : MÉCANIQUE FLUIDIQUE, une construction hors normes

On connaissait les clepsydres. La plus ancienne retrouvée à ce jour date de l’époque des pharaons. Il aura fallu attendre 3400 ans pour s’affranchir de la force de la gravité et indiquer l’heure avec un fluide dans une montre-bracelet mécanique. Beaucoup en ont rêvé, HYT l’a fait. Le principe Rencontre entre haute horlogerie et mécanique des fluides. Une utopie à priori. Ba- layanttoutes les certitudes, laminant le conformisme, l’idée-force qui a conduit à la H1 est pourtant simple : deux réservoirs flexibles soudés, fixés à chaque extrémité d’un capillaire. Dans l’un, un liquide aqueux chargé de fluorescéine. Dans l’autre, un liquide transparent visqueux. Pour les maintenir séparés : la force de répulsion des molécules de chaque fluide. Délimitant la frontière entre les deux : le ménisque. A 6 heures, les deux réservoirs. Tandis que le premier se compresse, l’autre se détend, et inversement, entraînant le mouvement des fluides dans le capillaire.

Au fil des heures, le liquide fluorescent avance. Le ménisque, en forme de demi-lune, marque le point de rup- ture avec l’autre fluide dans le tube, indiquant l’heure. Arrivé à 18h, le liquide fluorescent revient en position initiale, dans un mouvement rétrograde. Le secret pour actionner les réservoirs ? Deux soufflets en alliage électro-déposé extrêmement souples et résistants, mus par un piston. Et c’est pour activer ce système qu’intervient l’horlogerie. Un mouvement mécanique pour actionner le système fluidique Orchestré par Bruno Moutarlier, avec le concours de Jean-François Mojon et son équipe de Chronode SA : un mouvement mécanique. Logé dans la partie supérieure de la montre, il entraîne une came.

Celle-ci pousse le piston, qui vient actionner le soufflet. Le principal défi a consisté à trouver une interface entre mouvement mécanique et sys- tème fluidique dans un circuit fermé et étanche. D’abord, le volume à disposition pour loger les deux était réduit. Ensuite, il s’est agi de les monter séparément pour les garder autonomes, puis de les faire fonctionner ensemble. Une intégration modulaire pour le moins délicate, qui a engendré d’autres contraintes, comme le montage du cadran en deux parties, par les côtés. De la conception à la réalisation : convergence de deux mondes vers un objectif commun Si l’idée de base est en soi simple, sa concrétisation est pour le moins complexe. Une formidable aventure humaine qui propulse deux mondes à priori aux antipodes vers une nouvelle ère commune : celle d’une technologie unique qui chamboule non seulement l’horlogerie, mais également le medtech, puisque ce système de pompe ouvre la voie à des applications inédites dans le domaine.

A ce jour, sept brevets ont été déposés pour la technologie et un pour le design. Une plongée vertigineuse dans l’inédit, qui a conduit les prouesses techniques horlogères aux frontières des nanotechnologies. Dompter les besoins en énergie Qui dit force hydraulique dit pression. Lorsque le liquide chargé de fluorescéine a accompli un tour complet et arrive vers 6h / 18h, la pompe émettrice se comprime, tandis que le soufflet récepteur se détend, générant de la résistance, et donc un besoin accru en énergie. Pour y remédier, Preciflex a développé des soufflets totalement novateurs. En alliage très fin, à la fois extrêmement souples et résistants, ils sont inspirés des capteurs de mesures utilisés par la NASA et leur conception a dû être adaptée aux besoins horlogers.

Leur forme spécialement étudiée permet de diminuer l’énergie nécessaire à leur compres- sion, d’absorber les chocs et d’assurer une étanchéité à toute épreuve. Métaphysique des fluides Tout au long du processus de développement, mené parallèlement à l’engineering, les quantités de liquides auront fait l’objet de toutes les attentions. Chaque microlitre compte, et le volume total dans le circuit fermé est extrêmement précis, le système devant pré- senter une étanchéité qui confine aux nanotechnologies. De par le rapport inhabituel entre la couronne et les fluides, un système de mise à l’heure spécial a été conçu afin d’éviter que le liquide ne circule trop rapidement et vienne endommager le ménisque. Accélérateur d’émotions Nerveux, agressif. Le design signé Sébastien Perret impose le caractère chargé de tes- tostérone de la H1.

Une architecture tridimensionnelle, révélée aussi bien de face que de profil ou de 3/4, par une sculpturale glace saphir de 5 mm taillée dans la masse. Dominant ce bloc, le dôme à 6 h revendique ses propres lois. De lui jaillissent les particules de fluorescéine, comme suspendues dans leur fuite des heures. Vers lui convergent pistons et soufflets au tempérament industrieux. Comme déstructurée, la partie supérieure de la montre dicte une géométrie faite de strates et de reliefs. Au centre, le régulateur minute, chevauché par une petite seconde exaltée qui rappelle furieusement une roue à eau.

Spécifications techniques

Boitier
  • Hauteur : 17,9 mm

  • Titane avec finitions brossées, microbillées et satinées

  • Fond saphir vissé

  • Étanchéité : jusqu'à 100m

Diamètre
  • 48,8 mm

Mouvement
  • Mécanique à remontage manuel

  • Calibre exclusif HYT

  • 28 800 alt/h, 4 Hz

  • 35 rubis

  • Ponts anglés à la main et décorés

  • Côtes de Genève, soufflets rhodiés

  • 65 heures de réserve de marche

Fonctions
  • Heures fluidiques rétrogrades

  • Minutes, secondes

Cadran
  • Déstructuré, heures indiquées par un fluide

  • Couleur gris palladium

  • Index et chiffres gris

  • Aiguille des minutes grise

  • Aiguille et index des heures luminescents

  • Régulateur à 12h50

  • Roue de petite seconde à 9h50

  • Indicateur de la réserve de marche à 2h50

  • Couronne vissée gainée de caoutchouc

  • Protège-couronne

  • Cornes rapportées vissées

  • Dôme métallique à 6h50

  • Glace saphir bombée avec traitement antireflet côté cadran

Bracelet
  • Caoutchouc, boucle à ardillon en titane Réf.: 148-TT-11-GF-RU

Who's who

LE FLUX DU TEMPS

HYT est née d’une simple question : le temps s’écoule et seul son contenu lui permet de gagner en sens. Pourquoi limiter sa mesure en indiquant le temps présent dans une belle cage dorée, au moyen de fines aiguilles ou de chiffres numériques fugaces ? Une équipe pluridisciplinaire, déterminée à porter et à propager ce souffle de rébellion, se constitue pour concevoir des montres qui relient de manière visible le passé, le présent et le futur. HYT propose un garde-temps qui défie les lois de la gravité et indique le passage du temps via des éléments liquides. Inspirée de la philosophie, cette technologie de pointe reflète la fluidité intrinsèque du temps. 

Le reste fait partie de l’Histoire. Il faut remonter à l’époque des Pharaons qui, 3400 ans plus tôt, utilisaient les clepsydres ou horloges à eau. Signifiant littéralement « voleurs d’eau », les clepsydres laissaient s’écouler de l’H2O d’une jarre à une autre pour mesurer le temps passé ou « volé ». Cette représentation littérale du flux du temps avait vraisemblablement disparu. En 2012, HYT remet celle-ci d’actualité grâce à une nouvelle avancée scientifique : une montre-bracelet équipée d’un module fluidique breveté. Un liquide coloré témoigne du passé récent tandis qu’un liquide transparent indique le futur proche. Leur point de rencontre est un ménisque – l’instant présent.

La manufacture HYT s’apparente aujourd’hui à un écosystème qui associe science, haute-technologie, philosophie, art et design. Implantée à Neuchâtel, berceau de l’horlogerie traditionnelle suisse, la manufacture compte 43 collaborateurs dédiés qui transforment le temps liquide en temps réel. Ses montres-bracelets révolutionnaires intègrent de façon harmonieuse un mouvement horloger mécanique 

 

 

DONNER DU SENS AU TEMPS

Pour HYT, la technologie est la matière première des rêves. En rêvant de relier le passé, le présent et l'avenir et de défier la gravité, nous plaçons la barre très haut. Le présent se matérialise en une montre qui offre une nouvelle base scientifique en mesurant le passage du temps à l'aide d'un module fluidique breveté développé durant 15 ans d'inspiration. Les garde-temps HYT sont des plateformes portables de nouveautés techniques et fascinantes, vouées à donner du sens au temps du vingt-et-unième siècle. Pour être pertinents, soyons extrêmes.

Le chronométrage liquide est la solution de HYT pour capturer le flux et le contexte du temps, par opposition à un instant présent isolé. Deux soufflets, aux parois quatre fois plus fines qu'un cheveu, constituent le moteur du module fluidique. À mesure qu'ils se compressent ou s'étendent, ils relâchent ou reçoivent l'un des deux liquides non miscibles, l'un coloré et l'autre transparent. Ceux-ci correspondent respectivement au temps écoulé ou imminent. La chimie avancée a joué un rôle de mentor pour le développement en interne d'une teinture liquide ayant les caractéristiques nécessaires de visibilité, d'esthétique, de durabilité et de résistance aux UV. La rencontre des liquides, c'est-à-dire le présent, est appelée « mariage ». Celui-ci ne peut se produire qu'entre deux liquides qui se complètent tout en conservant leur individualité intrinsèque. Pour garantir la fiabilité à long terme de cette méthode de chronométrage innovante, HYT possède un équipement de test capable d'accélérer le temps, réduisant une année à un mois. Deux fois par jour, le module fluidique envoie une invitation ouverte pour la réflexion tandis que le liquide coloré qui a parcouru le tracé des dernières 12 heures reflue vers son emplacement d'origine. Retour vers le futur, façon horlogerie.

 

Le temps liquide trouve son rythme grâce à un mouvement mécanique de haute horlogerie, créé spécifiquement pour lui et qui interagit avec les deux soufflets. Sur le devant de la scène, la preuve visible de la précision est l'apanage d'un capillaire en verre incurvé de 0,8 mm. Le revêtement des capillaires, qui élimine tous les obstacles au flux, compte parmi les éléments les plus chers de la montre. La transparence totale constitue un incontournable de plus dans la quête de la visualisation du temps. Des techniciens ont passé une année entière à perfectionner la technique de remplissage du capillaire, la moindre bulle d'air pouvant menacer la précision, surtout en altitude. Le portefeuille technologique de chaque montre HYT prouve qu'un ensemble est bien plus que la simple somme de ses parties, et que l'immobilité du temps est inadmissible.

 

GREGORY DOURDE - CEO DE HYT

Grégory Dourde est un ingénieur diplômé de l’Ecole Nationale des Ponts & Chaussées (Paris), il a obtenu un MBA du Collège des Ingénieurs en 1997. Il a travaillé pour des grandes marques comme Cartier dans la Stratégie Retail - Marketing et la réorganisation des activités de Joaillerie, puis au sein du Swatch Group, chez Calvin Klein Watches et dans la Direction de sociétés de Manufacturing sous Nicolas Hayek Senior. Il a ensuite fondé sa société de consulting active dans les projets d’amélioration des performances et de développement de sociétés actives entre autres dans le médical, l’horlogerie et la hi-tech. Ses intérêts et passions dans des domaines aussi divers que les sciences physiques, la biologie, la philosophie, les arts plastiques, la musique, illustrent une volonté de nourrir et enrichir toute réflexion par une vision transversale et interdisciplinaire, sources de recherche de solutions innovantes et originales.

Lire la suite