HYT - Hyt Metropolis
Luc Virginius / Chronopassion
HYT - Hyt Metropolis

Hyt Metropolis

HYT
Voir le prix
90'000 €

Disponible Contactez nous
L'avis de laurent

Voir les autres vues Luc Virginius / Chronopassion

HYT plonge sa H4 dans un bain de lumière

L’innovation dans la tradition, l’ADN de la haute horlogerie, l’héritage en mouvement, etc. : oubliez tout. HYT ne fait rien comme tout le monde et se passera de ces poncifs.
Besoin de se raccrocher à un élément connu ? Bonne nouvelle : la H4 Metropolis donne l’heure. Pour le reste, il faudra oublier tout ce qui a été vu, conçu, voire fantasmé jusqu’à présent.
 
Rien ne change, sauf l’essentiel
 
Côté châssis, la bête est connue. Depuis le début de l’année, la H4 a fait couler plus d’encre que n’en contient son capillaire. Elle repose sur l’architecture mouvement de la H1, pièce inaugurale de HYT, entièrement revue pour être squelettée.
Dotée de 65h de réserve de marche, elle dévoilait pour la première fois sa sculpturale mécanique. Un nouvel univers créatif venait de s’ouvrir pour HYT. A tel point que la marque a décidé aujourd’hui de ne pas y toucher : la nouvelle H4 Metropolis est la copie presque conforme de son ainée.
 
Presque ?
 
Faux-semblants
 
Sur cette base, HYT s’adonne aujourd’hui à son jeu favori : créer, surprendre, dérouter parfois, étonner toujours. La marque a cette fois appliqué une idée lumineuse, tellement brillante qu’elle est invisible au premier coup d’oeil.
Seuls les amateurs avertis auront noté un détail intrigant : la présence de deux poussoirs. A quoi bon, sur une modèle heures, minutes, secondes ? La réponse est une première chez HYT – probablement dans l’horlogerie aussi.
 
Un projet totalement illuminé
 
La H4 Metropolis est une pièce équipée d’une source lumineuse. Sous le cavalier des 6h, HYT a d

Spécifications techniques

Boîte : Titane et Titane DLC noir (lunette et dôme)
- diamètre : 51 mm
- hauteur : 17,9 mm
- deux couronnes en titane DLC vissées gainées de caoutchouc noir à 2:30 et à 4:30
- dôme en titane DLC avec chiffre « 6 » verni en rouge
- glace saphir bombée avec traitement antireflet côté cadran
- fond saphir métallisé et vissé
- étanche jusqu’à 50 mètres.
Fonctions : heures fluidiques rétrogrades, minutes, secondes
Mouvement : mouvement squelette, mécanique à remontage manuel, calibre exclusif HYT
- 28 800 alt/h, 4 Hz, 35 rubis
- ponts anglés à la main, soufflet et platine rhodiés.
- 65 heures de réserve de marche.
Module mécanique lumière bleue :
- fonction remontage et appui du système avec couronne poussoir à 4:30
- système dynamo enclenché lorsque la couronne à 4:30 est compressée. Lorsque ce
bouton est relâché, la lumière cesse jusqu’à décompression complète du ressort du
barillet additionnel.
Cadran : déstructuré, heures indiquées par un fluide
- cadran minutes & secondes et réserve de marche en saphir
- index et chiffres des minutes blancs
- cadran des heures noir, chiffres blancs
- aiguille minute grise et luminescente
- régulateur à 12:00
- roue des petites secondes à 9:30
- indicateur de la réserve de marche à 2:30.
Bracelet : base caoutchouc noir avec intégration centrale en NOMEX™, boucle déployante
en titane noir DLC
Ref : 512-TD-45-GF-RN ; Edition limitée à 100 pièces

Who's who

Ils sont tous les deux aussi turbulents, imprévisibles, et ne sont jamais plus à l'aise que lorsque toute l'industrie doute de leurs choix. Au final, ce qui rassemble Vincent Perriard et Laurent Picciotto, c'est peut-être leur insatiable curiosité, celle d'aller là où personne ne pense à aller. Pas par simple goût de la provocation, mais par la volonté de rafraîchir en permanence l'état de l'art horloger.
S'il est toujours préférable de jauger une marque sur la distance plutôt que sur un ‘one shot’, on peut toutefois mesurer la puissance de son ambition par sa première pièce. Chez HYT, Vincent Perriard s'est dit que la mécanique horlogère, c'est bien, mais que la mécanique des fluides, c'est mieux. Et si l'on indiquait l'heure avec un liquide ? 
"Dès le début, lorsque Vincent est venu me voir avec cette idée un peu folle, j'ai trouvé l'approche très ingénieuse", se souvient Laurent Picciotto. "Mais d'emblée, je l'ai mis en garde contre le pur exercice de style, sans lendemain, et le véritable exercice horloger qui, seul, lui assurerait la considération de ses pairs". 
Traduction concrète pour le co-fondateur de cette marque en devenir : développer une véritable mécanique horlogère, un véritable mouvement maison qui donne toute sa légitimité à l'indication fluidique de l'heure. 
"J'avoue avoir effectivement conservé une certaine réserve jusqu'à ce que je puisse enfin voir le mouvement qui allait supporter l'idée", concède Laurent Picciotto. Et là, le doute s'est levé : une mécanique totalement inédite, une vision côté pile qui affiche deux incroyables pistons et dévoile côté face une architecture horlogère traditionnelle. 
De quoi rassurer l'amateur éclairé ? Assurément. Le détaillant regarde pourtant plus loin : "J'ai aussi considéré les équipes, leur passif. J'ai vu chez HYT des gens qui venaient du secteur médical, des chercheurs, des équipes sérieuses qui avaient la volonté de bien faire", renchérit Laurent Picciotto. "Je suis confiant sur leur façon de voir les choses. Il y a des moyens et de la méthode". 
Fin 2012, les premières HYT ont évidemment élu domicile chez Chronopassion, probablement pour une très courte durée au regard d'une demande qui excède déjà très largement l'offre. Pour autant, voilà une marque que l'on reverra souvent : "HYT va trouver son rythme de croisière et s'imposer durablement. C'est également une marque qui va probablement inspirer bien d'autres indépendants", conclut Laurent Picciotto. 
 
Journaliste : Olivier Müller
Lire la suite