HYT - HYT SKULL POCKET
Luc Virginius / Chronopassion
HYT - HYT SKULL POCKET

HYT SKULL POCKET

HYT | 115'000 € TTC

Disponible Contactez nous
L'avis de laurent

NUMERO 0

Voir les autres vues Luc Virginius / Chronopassion

HYT SKULL POCKET

HYT dévoile sa première montre de poche, la Skull Pocket. Nouvelle boîte, fonction lumineuse mécanique associée pour la première fois à un skull, initions exclusives en édition limitée de 8 pièces : la Skull Pocket marque un tournant dans le développement de HYT.

 

Avec la Skull Pocket, HYT réaffirme sa vocation à créer l’horlogerie de demain sur la base des connaissances d’hier et des sciences d’aujourd’hui. La montre de poche, l’un des plus nobles héritages de l’horlogerie traditionnelle, devient ainsi le nouveau terrain de jeu et d’expression de HYT. Elle promet un art de vivre contemporain et non conventionnel, incarné par un objet rare et interactif.

 

La technologie fluidique intégrée dans la Skull Pocket de HYT épouse ainsi les contours de la montre mécanique traditionnelle pour les faire entrer dans le XXIe siècle. C’est l’une des raisons pour lesquelles HYT vient de rejoindre le cercle très fermé des marques partenaires de Fondation de la Haute Horlogerie et met en avant sa capacité à porter la Haute Horlogerie au-delà des horizons conventionnels.

 

Grandeur nature

 

La Skull Pocket est une série limitée de 8 pièces. C’est l’une des créations les plus riches de HYT. Pour la première fois, elle associe le module luminescent développé pour son modèle Metropolis à un Skull. Ce module comporte deux LED placées sous le cavalier à 6h. La micro-génératrice qui les active a été intégrée dans la boîte. Son fonctionnement repose sur la conversion d’une puissance mécanique en électricité. En tournant la couronne-poussoir dédiée à 4h30, un ressort de barillet se charge. C’est ensuite la pression sur cette couronne poussoir qui libère le ressort et fait tourner la micro-génératrice à des vitesses très rapides, créant de l’électricité utilisée pour activer les deux LED. La Skull Pocket est alors baignée dans une douce lumière bleue et active la fluorescence du liquide vert.

 

L’éclairage dure environ cinq secondes avant que le mécanisme ne doive être réarmé. Aucune pile ni composant électronique n’interviennent dans ce procédé, tout est mécanique. Cet ensemble breveté, qui ne comporte pas moins de 82 composants, s’est avéré particulièrement délicat à développer en raison de sa miniaturisation extrême et de sa forme courbée.

 

Habillage haute-couture

 

L’ensemble prend place dans une boite spécialement créée pour la Skull Pocket, réalisée en titane et titane DLC noir de 59mm de diamètre. A la place de ses cornes, HYT a développé un système exclusif de couvercle qui vient protéger le cadran. Articulé grâce à une charnière à midi, il se déclenche à l’aide de l’emblématique cavalier des 6h, devenu l’une des signatures esthétiques de la marque. Le couvercle offre un motif gravé avec des inserts en cuir et ouvre la voie à toute personnalisation. Par une légère pression vers le bas, ce cavalier libère le couvercle qui s’ouvre et dévoile alors le cadran de la Skull Pocket. Pour la première fois, le crâne est entièrement facetté dans un design contemporain, offrant de subtiles réflexions de lumière en écho à la finition Clou de Paris qui l’entoure.

 

De nuit, la lumière jaillit instantanément, produisant une douce lueur bleue qui envahit la boîte et fait réagir le liquide coloré chargé de colorant fluorescent. L’heure se lit alors de manière intuitive tout autour du crâne grâce aux index chiffres arabes emplis de Super-LumiNova. Les secondes se lisent dans l’oeil gauche et la réserve de marche dans l’oeil droit. L’ensemble se porte sur une chaîne en titane spécialement conçue pour la Skull Pocket. Sa structure facettée, polie et satinée, a été conçue pour rappeler l’esthétique du crâne, comme une prolongation tangible de l’esprit Skull.

 

Spécifications techniques

Fonctions : heures fluidiques vertes rétrogrades, secondes

Boîte : titane et titane DLC noir avec couvercle personnalisable embossé de cuir

- diamètre : 59 mm

- hauteur : 20.6 mm

- deux couronnes en titane vissées gainées de caoutchouc noir à 2:30 et à 4:30

- dôme en titane avec système d’ouverture du couvercle intégré à 6h50

- plaquette latérale (3h50 / 9h50) avec décor clous de Paris DLC noir

- glace saphir bombée avec traitement antireflet côté cadran

- fond saphir métallisé et vissé

- étanche jusqu’à 50 mètres

Mouvement : mécanique à remontage manuel, calibre exclusif HYT

- 28 800 alt/h, 4 Hz, 35 rubis

- ponts anglés à la main et décorés Côtes de Genève

- 65 heures de réserve de marche.

Module micro-fluidique exclusif et breveté HYT :

- Deux soufflets métalliques multicouches

- Tube-capillaire en verre médical avec nano-coating intérieur

- Deux liquides non miscibles ; l’un est transparent et l’autre coloré par un colorant de

haute résistance

- Compensateur thermique avec soufflet dédié et liquide interne spécifique

- Restricteurs fluidiques en céramique

Module mécanique lumière :

- fonction remontage et appui du système avec couronne poussoir à 4:30

- système de micro-génératrice enclenché par appui sur la couronne-poussoir à 4:30.

Cadran : déstructuré avec finitions clous de Paris PVD noir, index gris rhodiés, heures

indiquées par un fluide

- tête de mort facettée avec traitement PVD

- cadran des heures noir et index gris

- disque des secondes (oeil gauche)

- disque de réserve de marche (oeil droit)

Chaîne : en titane, personnalisée HYT

Mousquetons : en titane, personnalisés HYT

Ref : 159-TD-49-GF-CH ; Edition limitée à 8 pièces

Who's who

Ils sont tous les deux aussi turbulents, imprévisibles, et ne sont jamais plus à l'aise que lorsque toute l'industrie doute de leurs choix. Au final, ce qui rassemble Vincent Perriard et Laurent Picciotto, c'est peut-être leur insatiable curiosité, celle d'aller là où personne ne pense à aller. Pas par simple goût de la provocation, mais par la volonté de rafraîchir en permanence l'état de l'art horloger.
S'il est toujours préférable de jauger une marque sur la distance plutôt que sur un ‘one shot’, on peut toutefois mesurer la puissance de son ambition par sa première pièce. Chez HYT, Vincent Perriard s'est dit que la mécanique horlogère, c'est bien, mais que la mécanique des fluides, c'est mieux. Et si l'on indiquait l'heure avec un liquide ? 
"Dès le début, lorsque Vincent est venu me voir avec cette idée un peu folle, j'ai trouvé l'approche très ingénieuse", se souvient Laurent Picciotto. "Mais d'emblée, je l'ai mis en garde contre le pur exercice de style, sans lendemain, et le véritable exercice horloger qui, seul, lui assurerait la considération de ses pairs". 
Traduction concrète pour le co-fondateur de cette marque en devenir : développer une véritable mécanique horlogère, un véritable mouvement maison qui donne toute sa légitimité à l'indication fluidique de l'heure. 
"J'avoue avoir effectivement conservé une certaine réserve jusqu'à ce que je puisse enfin voir le mouvement qui allait supporter l'idée", concède Laurent Picciotto. Et là, le doute s'est levé : une mécanique totalement inédite, une vision côté pile qui affiche deux incroyables pistons et dévoile côté face une architecture horlogère traditionnelle. 
De quoi rassurer l'amateur éclairé ? Assurément. Le détaillant regarde pourtant plus loin : "J'ai aussi considéré les équipes, leur passif. J'ai vu chez HYT des gens qui venaient du secteur médical, des chercheurs, des équipes sérieuses qui avaient la volonté de bien faire", renchérit Laurent Picciotto. "Je suis confiant sur leur façon de voir les choses. Il y a des moyens et de la méthode". 
Fin 2012, les premières HYT ont évidemment élu domicile chez Chronopassion, probablement pour une très courte durée au regard d'une demande qui excède déjà très largement l'offre. Pour autant, voilà une marque que l'on reverra souvent : "HYT va trouver son rythme de croisière et s'imposer durablement. C'est également une marque qui va probablement inspirer bien d'autres indépendants", conclut Laurent Picciotto. 
 
Journaliste : Olivier Müller
Lire la suite