Magellan - EARTH
Luc Virginius / Chronopassion
Magellan - EARTH

EARTH

Magellan
Voir le prix
6'600 €

En réassort Contactez nous
L'avis de laurent

Voir les autres vues Luc Virginius / Chronopassion

La Magellan 1521 Earth : une arrivée judicieusement marquée par un écho à la symbolique initiale.

Earth La Magellan 1521 Earth, qui marque son arrivée, fait judicieusement écho à la symbolique initiale. Le dessin de la mappemonde historique est remplacé par une photo de la Terre prise en 2010, à la date du rachat. Une vue du ciel chargée de promesses. Aux trois aiguilles traditionnelles, s’ajoute celle qui indique la position du soleil au-dessus de la Terre : on suit les longitudes inscrites sur un anneau extérieur et on sait, en permanence où il est midi.

 

Spécifications techniques

Boitier
  • Acier

  • Etanche à 30 mètres

  • Couronne intégrée dans le cadran à 3 h

Diamètre
  • 43,5 mm de diamètre, 19 mm de hauteur

Mouvement
  • Mouvement automatique ETA 2893

Fonctions
  • Indication de l’heure, des secondes et deuxiéme fuseau horaire.

Cadran
  • Globe de 32 mm de diamètre Cadran en nacre noire de Tahiti

  • aiguilles incurvées dont l’aiguille solaire 24 heures réglable séparément

  • Couronne intégrée dans le cadran à 3 h

Bracelet
  • Bracelet autruche bleu marine

  • Double boucle déployante à poussoir

Who's who

Il ne faut jamais dire jamais. Mais quand quelque chose marque l'esprit de Laurent Picciotto, il est rare qu'elle en disparaisse totalement. C'est le cas de la jeune marque Magellan : après dix ans d'absence, elle revient au sein de Chronopassion.

Les raisons qui ont présidé au retour de la marque à la mappemonde sont les mêmes qui l'avaient fait intégrer la rue Saint Honoré en 2002 : des garde-temps atypiques, uniques, bien finis, apportant quelque chose de nouveau sur le marché. "Lorsque Magellan nous a rejoint, je n'ai pas vraiment eu le choix du modèle", s'amuse aujourd'hui Laurent Picciotto. "Il n'y en avait qu'un, décliné en deux versions, hémisphère Nord et Sud !". Ce modèle, c'est celui d'une pièce qui reproduit à l'échelle de son cadran la mappemonde de Magellan, le célèbre navigateur de XVIème siècle qui fut le premier à boucler le tour du monde à la voile.

Pour la jeune marque qui reproduit - à la main - la fameuse carte que l'explorateur dessina d'après ses traversées, il fallait aussi reproduire sa forme de globe, sphérique. Magellan a donc créé une pièce hommage à l'explorateur portugais dont le verre et est bombé, offrant une vue en trois dimensions de la carte et des indications horaires qui y sont portées (heures, minutes, secondes, date en option). "C'est une curiosité unique, de celles que nous aimons proposer comme alternative ou complément à nos clients à la recherche d'un objet singulier, loin des sentiers battus", poursuit Laurent Picciotto. "Une Magellan n'a aucune prétention horlogère. C'est ce que certains pourraient considérer comme sa première faiblesse et qui est, en réalité, la principale force : la marque mise tout sur sa signature esthétique, unique, avec cohérence et efficacité, soutenue par une réalisation parfaitement exécutée et un grand soin du détail". Pendant ses deux premières années parisiennes, la marque rencontre un franc succès. Puis, mono-produit, elle est naturellement et progressivement sortie des présentoirs.

En 2013, la donne est différente. Magellan a été reprise par un homme, Mario G. Nargi, qui a su se remémorer cette première fructueuse collaboration et a recontacté Laurentt Picciotto dès qu'il a relancé la marque et de nouveaux modèles. "J'avais gardé un œil sur Magellan. Lorsque Mario G. Nargi est venu vers moi, il avait toute mon attention. Nous ne nous connaissions pas mais le courant est tout de suite passé. C'est quelque chose d'essentiel pour moi d'avoir un capitaine à bord du navire, quelqu'un sur qui je puisse compter. Le redéploiement de l'offre, avec de nombreux nouveaux modèles, a achevé de me convaincre de reprendre l'aventure là où nous l'avions interrompue en 2002-2003". Sûrs, affirmés, les choix de Laurent Picciotto n'ont pas changés au cours de ces dix années. A nouveau, et malgré une offre beaucoup plus large, il privilégie les modèles historiques de Magellan, principalement ceux qui reprennent la mappemonde hommage au navigateur, complétés de ceux dont le dôme saphir a un lien évident avec le sujet évoqué sur le cadran.

La Magellan, à l'instar de son inspirateur, traverse les époques sans sourciller. Aujourd'hui et pour la seconde fois, elle s'amarre rue Saint Honoré. Rendez-vous dans 10 ans ?

Journaliste : Olivier Müller

Lire la suite