Ressence - RESSENCE TYPE 5 BB
Luc Virginius / Chronopassion
Ressence - RESSENCE TYPE 5 BB

RESSENCE TYPE 5 BB

Ressence
Voir le prix
31'500 €

En réassort Contactez nous
L'avis de laurent

Voir les autres vues Luc Virginius / Chronopassion

UNE PLONGÉE DANS L’INNOVATION

Dans l’évolution des espèces selon RESSENCE, la TYPE 5 s’inscrit dans le prolongement des TYPE 1 et TYPE 3 en mettant ses innovations au service de l’expression du temps. Première montre mécanique lisible parfaitement sous l’eau quelque soit l’angle de vue, la TYPE 5 est la « gentleman diver watch » par excellence. 

Légèreté et ergonomie permises par la haute technologie. Magie d’un affichage sans aiguille orchestré par un mécanisme horloger à la pointe de l’innovation. La TYPE 5 possède tous les attributs d’une RESSENCE, plus un. C’est une « montre de plongée » conçue pour répondre à la norme ISO 6425 qui régit cette appellation. Mais bien que capable de résister à des conditions extrêmes, la TYPE 5 a l’élégance de ne pas le montrer. 

« J’ai le sentiment avec la TYPE 5 de refermer un cercle vertueux combinant raffinement technologique, design industriel et haute horlogerie », dit Benoît Mintiens. « Cette nouvelle création, graphiquement très forte pour une lisibilité accrue, est la RESSENCE idéale pour le « Gentleman Diver » évoluant aussi bien à la ville qu’en milieu aquatique. 

INSPIRÉ DE LA NATURE
Evidence du bio-mimétisme, le design organique de la TYPE 5 s’inspire des tortues marines. La nature leurs a donnée cette forme car c’est la plus efficace pour se déplacer dans l’eau ; c’est donc une forme logique pour une montre amphibie. L’ergonomie de cette pièce 100% titane ne réside pas seulement dans sa légèreté (87g), mais aussi dans le confort au porté, l’intégration parfaite de la lunette à cran unidirectionnelle et sa qualité de lecture du temps inégalée. 

INNOVATIONS MICROMÉCANIQUES
Comme toutes les RESSENCE, la TYPE 5 est d’abord une montre de haute horlogerie contemporaine combinant le design industriel et l’innovation micromécanique. L’expression la plus visible du caractère innovant et unique de la marque est sa représentation affleurante du temps « sans aiguille ». Comme une mécanique céleste ramenée à l’échelle du poignet, les disques des heures, de secondes et de température de l’huile tournent en orbite à l’intérieur du disque principal des minutes lui même continuellement en mouvement. 

Le chef d’orchestre de ce ballet planétaire est une complication mécanique inédite, le ROCS. Sans aucun équivalent dans l’histoire horlogère, ce système d’affichage orbital breveté fait partie intégrale du cadran. Le ROCS, Ressence Orbital Convex System, utilise comme base de temps la seule minute calculée par un mouvement automatique modifié à cet effet, et en extrapole toutes les autres indications temporelles affichées par les disques du cadran. 

LEGERETÉ ET PERFORMANCES
Afin d’obtenir les mêmes garanties techniques qu’une montre de plongée professionnelle tout en restant portable à la ville RESSENCE a fait appel à une solution ingénieuse. Plutôt que de chercher à protéger sa montre contre la surpression avec un boîtier et un verre surdimensionnés, RESSENCE a choisi de plonger le cadran et donc tout le mécanisme du ROCS 5 - soit 142 composants dans 37,5 ml d’huile. Les lois de la physique hydraulique veulent qu’un liquide soit incompressible. Une fois submergée, l’huile dans la TYPE 5 contrebalance la pression de l’eau, ce qui permet une ergonomie et une légèreté supérieures à celle des montres de plongée mécaniques traditionnelles. En plus de cela, les multiples composants du ROCS 5 se trouvent lubrifiés en permanence ; ils sont relativement plus légers puisqu’ils baignent dans un liquide - selon le principe d’Archimède. Tout ceci allège l’effort que doit fournir le mouvement, ce qui en améliore du même coup la chronométrie. 

PAS D’EFFET MIROIR SOUS L’EAU
Utiliser de l’huile dans une montre de plongée purement mécanique est une première mondiale. Au delà de compenser la pression de l’eau, sa présence dans la TYPE 5 offre d’autres avantages. « Sous l’eau, il faut être face au cadran d’une montre traditionnelle pour pouvoir le lire, car sinon la réfraction transforme le verre en miroir. Ce phénomène est appelé Total Internal Reflection », explique Benoît Mintiens, fondateur et concepteur des montres RESSENCE. « Avec l’huile, on obtient dans l’eau une lisibilité parfaite quelque soit l’angle de vue. N’était-il pas temps qu’une montre de plongée soit lisible sous l’eau ? » 

TRANSMISSION MAGNÉTIQUE
La gestion de l’huile à l’intérieur de la TYPE 5 requiert l’emploi d’une technologie exclusive. La montre comporte deux parties principales, un compartiment supérieur rempli d’huile dans lequel baigne le ROCS 5 ; et un compartiment inférieur « au sec » renfermant le mouvement. Ces deux parties étant hermétiquement séparées par une membrane en Titane grade 5, la transmission de l’information primaire donnée par le mouvement vers le ROCS se fait par magnétisme grâce à des micro aimants reliés entre eux de part et d’autres de la cloison. Ce dispositif est complété par une série de protections de l’organe réglant contre les effets négatifs du magnétisme. Tout comme les tortues marines utilisent les champs magnétiques pour s’orienter dans l’immensité des océans, la TYPE 5 utilise ce même phénomène naturel pour avancer. 

SYSTEME DE SOUFFLET
Dans sa conception la TYPE 5 tient compte du fait que le volume de l’huile qu’elle contient variera en fonction de la température. La montre est donc équipée d’un système d’auto compensation. Il est composé d’une série de 7 petits soufflets qui se compriment quand le volume d’huile augmente sous l’effet de la chaleur et se dilatent quand la montre refroidit. Ce dispositif est directement relié à la jauge de température de l’huile présente sur le cadran et qui peut donc être vue comme une représentation graphique de la capacité des soufflets à compenser les variations de volume d’huile.
Ultime précision : comme les autres modèles RESSENCE, la TYPE 5 n’a pas de couronne ; c’est le fond qui sert au remontage et à mise à l’heure de la montre. Pour en assurer la parfaite étanchéité sous l’eau il a donc fallu l’équiper d’un nouveau système de blocage du fond et de compression du joint (RCLS - Ressence Compression Lock System) à deux positions - Lock et Set. 

DEUX VERSIONS
La TYPE 5 est proposée en deux exécutions 

  • -  TYPE 5B, cadran noir et finition titane poli/satiné
  • -  TYPE 5BB « All Black », une version au caractère plus sportif dans laquelle un
    traitement DLC noir du titane tend à effacer toute limite entre les composants d’habillage de la montre, avec pour effet d’amplifier l’impact visuel du cadran noir. 

Spécifications techniques

FONCTIONS
Heures
Minutes
Trotteuse (90 secondes) Température de l’huile 

MOUVEMENT
ROCS 5 breveté - Ressence Orbital Convex System - entrainé par l’axe des minutes d’un 2824/2 spécialement modifié à cet effet
Système de remontage manuel et de mise à l’heure via le fond de boite avec RCLS - Ressence Compression Lock System
Transmission magnétique
Système d’auto compensation de l’huile par 7 soufflets
Remontage automatique
Réserve de marche de 36 heures
28.800 alternances par heure
41 rubis
25 roues dentées (mobiles) 

CADRAN
Cadran convexe en titane grade 5 (rayon de 125 mm) avec 3 satellites excentriques bi- axiaux inclinés à 3° (heures) et 4.75° (secondes et jauge de température de l’huile) Indications gravées et remplies avec du Superluminova bleu et vert 

BOITE
Titane grade 5 / titane grade 5 avec traitement DLC
Deux compartiments séparés hermétiquement dont la partie supérieure est remplie avec 37,5 ml d’huile
Verre saphir avec traitement antireflet
Lunette unidirectionnelle à cran
46 mm (diamètre) x 15.5 mm (épaisseur)
Etanchéité de 10 ATM 

BOUCLE & BRACELET
Boucle ardillon en titane grade 5 / titane grade 5 avec traitement DLC Cuir Barenia noir et nato (24/22mm) 

COMPOSANTS : 324

Who's who

Il n'est ni horloger, ni suisse. Il est designer et belge. Est-ce cela qui a séduit Laurent Picciotto chez Benoît Mintiens, fondateur de Ressence ? Oui...et non. "Bien sûr, dans le landernau, ce n'est pas le profil le plus commun", concède l'homme de Chronopassion, qui précise aussitôt avoir davantage été attiré par le mode de lecture de l'heure : un ensemble de disques rotatifs, sans aiguilles, à fleur de cadran et en mouvement continu. Ressence, contraction de Renaissance de l'Essentiel, va effectivement à l'essentiel. La montre repose sur une base de mouvement éprouvée tout en offrant une rupture ludique et originale dans la manière de lire l'heure. Oubliez les codes graphiques habituels qui font état d'un ostentatoire "Swiss made", "série limitée" ou autre massif logo de marque venant barrer le cadran : rien de tout cela chez Ressence - pas même le nom de la marque, recalé sur le fond de boîte ! Tout est épuré, sobre et laisse place à l'essence même de l'objet : la lecture du temps. Conquis dès les premières minutes, Laurent Picciotto ? Oui, mais en gardant une certaine retenue : "Il y a beaucoup de marques que l'on croise à Bale une année et que l'on ne revoit plus la suivante. J'ai pris la première création de Ressence pour tester son approche, puis ai attendu la v2. Là, j'ai vu une marque sérieuse, qui avait de la suite dans les idées et une grande capacité d'écoute". Aujourd'hui, Ressence fait partie de l'implantation naturelle de l'enseigne de la rue Saint Honoré. La clientèle est fidèle au rendez-vous, mais Laurent Picciotto refuse de mettre dans une catégorie précise le client type d'une Ressence : "il y a beaucoup de profils différents. Globalement, il s'agit plutôt de personnes ayant déjà derrière elles un certain parcours horloger et qui recherchent un garde-temps atypique, une pièce alternative à une collection déjà bien affirmée". Mais d'ajouter sans détours : "Pour autant, il m'est déjà arrivé de voir des mamans qui voulaient en faire cadeau à leurs enfants !". Après cette première collaboration sous le signe du succès, naturellement, spontanément, presque irrémédiablement, Laurent Picciotto regarde vers l'avenir. Lorsqu'on lui demande s'il a un quelconque aperçu de l'avenir de la marque, il laisse se dessiner un sourire qui ne laisse pas place au doute. Y'a-t-il un mot, un seul, qui pourrait alors guider l'amateur vers une éventuelle direction ? Oui, un seul, glisse l'intéressé : "Dévastateur". On n'en saura guère plus. Pour le moment. Qu'on se le dise, le vent nouveau de l'horlogerie pourrait bien souffler de Belgique.

 

Journaliste : Olivier Müller

Lire la suite