Ressence - RESSENCE TYPE 1S
Ressence - RESSENCE TYPE 1S

RESSENCE TYPE 1S

Ressence | 17'500 € TTC

Disponible Contactez nous
L'avis de laurent

Voir les autres vues

RESSENCE TYPE 1 : LA MONTRE GALET

La TYPE 1 de Ressence dispose d'un affichage du temps en forme de dôme, remplaçant les aiguilles traditionnelles par des disques convexes. De plus son boîtier en titane sans couronne et ses cornes de forme organique donnent à la montre l’impression être sculptée par la nature. La TYPE 1 à remontage automatique indique les heures, les minutes, les secondes et les jours de la semaine.
 
À première vue, la TYPE 1 de Ressence à l’air une montre classique, même si l'indication du temps semble être affichée pour une ergonomie de lecture améliorée. C’est la lecture augmentée du temps qui donne un premier indice que la TYPE 1 n’est pas si classique quelle ni paraît, pas du tout même.
 
Tout sur la TYPE 1 est extraordinaire. Il n'y a pas d’aiguilles, ni de couronne, rien n'est plat et rien n'est comme il paraît à première vue.
 
Avec ses courbes fluides, la TYPE 1 semble plutôt plus proche d’une créature que d’un produit mécanique conçu par des ingénieurs dans un atelier d’horlogerie. Le cadrant de la TYPE 1 est en constante évolution, tel le visage d’un être humain changeant au gré des émotions et du temps.
 
Ce qui semble à première vue être "des aiguilles" sont des représentations graphiques d’aiguilles gravées dans des disques.  Afin d’afficher le temps, les disques imbriqués les uns dans les autres de façon affleurante s’animent tel un ballet de planètes en orbite. 
 
UNE REPRÉSENTATION POÉTIQUE DU TEMPS
 
Avec ses aiguilles traditionnels remplacées par des disques, la TYPE 1 offre une représentation abstraite et poétique du temps. Tous les éléments graphiques sont affleurants et dans un plan convexe ne se chevauchant jamais. Des aiguilles traditionnelles montées en couches superposées émanent d’une évidence mécanique sous-jacente. Le fondateur de Ressence, Benoît Mintiens, un designer industriel, a choisit de mettre l’accent sur l'expérience de graphique de lecture plutôt que d’exhiber la mécanique nécessaire pour créer l’animation.
 
La TYPE 1 de Ressence fournit une preuve supplémentaire de l'adage de Léonard de Vinci que "La simplicité est l’ultime sophistication."
 

Spécifications techniques

MODÈLE : RESSENCE TYPE 1S « SILVER »
 
 
FONCTIONS
- Heures & Minutes
- Petite seconde
- Jour de la semaine
 
MOUVEMENT
- Remontage automatique
- Mécanisme breveté « ROCS » 1.3 (Ressence Orbital Convex System) module entrainé par l’axe des minutes d’un calibre de base 2424/2 modifié 
- Dos avec languette intégrée amovible permettant le réglage de l’heure et des jours.
- Réserve de marche : 36h 
- 28,800 alternance/h
- 40 rubis
 
CADRAN
- Cadran argenté convexe (rayon de 125 mm) avec 3 satellites bi-axiaux excentriques inclinés à 3 ° (heures) et 4,75 ° (secondes et jour de la semaine)
- Indications gravées remplies de Superluminova
 
BOITIER
- Titanium grade 5
- Plateau en verre saphir bombé avec revêtement antireflet à l'intérieur
- 42mm (diamètre) x 11,5mm (épaisseur)
- 1 ATM de résistance à l'eau
 
BRACELET
- Boucle Ardillon 
- Cuir noir (20/20mm)
 

Who's who

Benoît Mintiens, founder of Ressence, is neither a watchmaker, nor Swiss, but in fact a Belgian designer. Is that where his appeal lay for Laurent Picciotto ?
 
Well, yes – and no. “Of course, he doesn’t exactly have a run-of-the-mill profile for this line of business,” admits the boss of Chronopassion. “I think the main point of attraction for me was the way in which the watch told the time” – a set of rotating disks, without hands, flush with the dial and in constant motion.
 
Ressence – a contraction of “Renaissance de l’Essentiel” – is indeed a renaissance of all that is essential. The watch is based on a tried and tested movement, adding a fun and original feature in the way it displays the time. There are none of the usual ostentatious design features that scream “Swiss made” or “limited edition”, or any huge brand logo across the dial – that’s not the Ressence way. Even the brand name is to be found only on the underside of the casing. The approach is simple and minimalist, giving pride of place to the very essence of the object – telling the time.
 
Was Laurent Picciotto won over right from the outset? Yes, but with a certain degree of caution nonetheless: “You come across a lot of brands at Basel one year only to find they have disappeared the next. I took Ressence’s first design to test out its approach, then waited for the next one. I found it to be a serious brand that was single-minded and very attentive.”
 
Today, Ressence is very much at home at the Rue Saint Honoré shop. Although it has a loyal following,  Laurent Picciotto stops short of putting Ressence fans into a precise category: “There are many different types of customer. As a whole, Ressence appeals to people who have already been into watches for some time, looking for an unusual timepiece to add a new twist to a well-established collection. Then again you get the occasional mum wanting a Ressence as a gift for one of their children!”
 
Following on from these encouraging beginnings, Laurent Picciotto is naturally – spontaneously, almost inevitably – looking to the future. When asked if he has any idea of what lies ahead for the brand, he responds with a smile which brooks no doubt. Could he possibly say a word – just one – to give connoisseurs a hint of what might be in store? He duly lets slip a single word: “Devastating.” And then his lips are sealed – at least for the time being.
 
Make no mistake, the winds of change in watchmaking may well be blowing… from Belgium. 
 
Journalist : Olivier Müller
Lire la suite