STROM -  STROM AGONIUM - NETHUNS II MONTRE DE PLONGÉE  en ARGENT
Luc Virginius / Chronopassion
STROM -  STROM AGONIUM - NETHUNS II MONTRE DE PLONGÉE  en ARGENT

STROM AGONIUM - NETHUNS II MONTRE DE PLONGÉE en ARGENT

STROM
Voir le prix
12'200 €

Disponible Contactez nous
L'avis de laurent

Voir les autres vues Luc Virginius / Chronopassion

Le 5ème élément de Daniel Strom

De tout temps, l'eau a eu ses Dieux : Tlaloc chez les Aztèques, Ymir chez les Vikings, Poséidon chez les Grecs, Nethuns chez les Etrusques. Autant de divinités qui toutes, ont régné sur le plus fondamental des quatre éléments. Source de vie, vecteur de purification dans toutes les cultures, l'eau est ce qui relie les hommes à l'ensemble du monde vivant. 

Comme la férule servait jadis à préserver le feu, l'Agonium Nethuns II est une véritable machine à maintenir le temps en vie. Imposant dans sa carapace de bronze ou d'argent, étanche à 200 mètres, la nouvelle référence de Strom puise son caractère à 20'000 lieues sous les mers. Tout droit issue des rêves d'enfants les plus fous, cette NETHUNS II, qui emprunte son nom au Dieu étrusque des océans, évoque tout à la fois le monde rétro-futuriste de Jules Vernes et le règne sous-marin. 

Des quatre éléments connus, l'eau est certainement celui qui inspire le plus la vie. En mouvement perpétuel, elle court de sources en rivières, de fleuves en océans pour finalement rejoindre les cieux, puis renaître en pluie. Un cycle perpétuel qui a beaucoup inspiré Daniel Strom pour la création de son cinquième univers allégorique. 

Terminée à la main, numérotée, la NETHUNS II est un véritable instrument de plongée répondant aux normes internationales d'étanchéité et de sécurité. De conception unique, elle est composée d'une sur-carrure sculptée venant épouser un boîtier parfaitement étanche. A 9h, une imposante couronne vissée permet de régler une lunette de plongée interne. Une solution particulièrement sophistiquée qui interdit toute manipulation involontaire. 

NETHUNS II, de même que tous les garde-temps de la collection AGONIUM, se compose de deux boîtiers. A l’intérieur, le premier étanche et solide abrite le mouvement. Le boîtier extérieur représente quant à lui la portée artistique et laisse libre cours au talent du sculpteur. Une intervention manuelle, jamais identique, fait de chaque ouvrage une pièce unique. Et de chaque alliage des éditions limitées. Un travail d’orfèvrerie avant tout. Un garde-temps ensuite. 

Horloger, designer et philosophe, Daniel Strom n'a de cesse de questionner le passé pour éclairer le futur. Considérant le temps non pas comme une simple mesure, mais comme une énergie vitale, il donne à ses créations une dimension symbolique, mettant toujours en lumière la condition humaine face à l'éternité de la vie. 

 

Spécifications techniques

FICHE TECHNIQUE 

Mouvement 

Mécanique à remontage automatique de fabrication suisse. 

Fonctions 

Heure, minute, seconde, lunette interne tournante par la couronne vissée à 9h. 

Boîtier 

Argent massif 925, bronze (CuSn8), palladium ou platine avec boîtier intérieur en acier, 48 x 54 mm (sans les cornes). Dos en titane antiallergique. 

Glace saphir bombée antireflet et fond incurvé. 

Etanche à 200 mètres (20 bar/666 ft). 

Le modèle présenté est en argent.

Cadran 

Noir avec index blancs luminescents. 

Bracelet 

Cuir ou caoutchouc noir ou brun, avec boucle ardillon en argent massif 925, or, palladium ou platine.

Who's who

Qu'il est bien rare le moment où Laurent Picciotto concède avoir retenu une pièce sans avoir aucun intérêt pour son mouvement ! Il ne s'en cache pas : en choisissant Strom, il a choisi une marque qui avait "zéro prétention horlogère". Quel fût alors le motif de l'attraction fatale entre le propriétaire de Chronopassion et le sculpteur de ces pièces aux motifs apocalyptiques ? "La boîte", concède-t-il. "Tout est dans la travail de la boîte, dans ces gravures intenses, rock'n'roll, voire gothiques".

Pourtant, ce n'est pas la première fois qu'un amateur de ce type de motifs se présente rue Saint Honoré. Hélas, Laurent Picciotto regrette que les pièces qu'on lui ait apportées dans ce registre aient toujours été "un peu cheap". Il faut dire que nombre d'artistes, ou prétendus artistes, se sont jusqu'à présent réfugiés derrières la puissance de leurs design pour mieux en masquer l'exécution sommaire, brouillonne.

Chez Strom, style et bienfacture vont de paire. Le premier, radical, sans concession, affiche anges de la mort et crânes dans de massives boîtes en argent, finies à la main. Leur réalisation, elle, est ciselée par un véritable graveur dans des boîtes brutes ou serties, dotées de cadrans nacrés.  Ces détails, cette finition, ne sont pas immédiatement perceptibles.

Laurent Picciotto lui-même concède avoir eu à de nombreuses reprises des photos des montres sans qu’elles n'aient retenu son attention. Il aura fallu attendre l'appel d'un ami pour que l'homme en passe une au poignet. "Viens, j'ai quelque chose de vraiment original", lui aurait-il dit. Et Laurent Picciotto de répondre qu'il connaissait les visuels et que la pièce ne l'intéressait pas. Avant de finalement se rendre chez cet ami et de tomber, lui aussi, en arrêt devant la puissance des pièces.

En faisant entrer Strom chez Chronopassion, Laurent Picciotto mesure d'emblée le risque de clivage : "en faisant le choix de proposer des pièces aussi typées, on a une moitié de gens qui vont trouver cela totalement importable, quand l'autre moitié trouvera cela indispensable". Ce n'est pas la première fois qu'une pièce fera débat chez Chronopassion, certainement pas la dernière non plus.

Journaliste : Olivier Müller (11/12)

Lire la suite

REOUVERTURE LE 21 AOUT

fermer