Bell & Ross - Bell & Ross BR01 Cyber Skull BR01-CSK-CE/SRB
Bell & Ross - Bell & Ross BR01 Cyber Skull BR01-CSK-CE/SRB

Bell & Ross BR01 Cyber Skull BR01-CSK-CE/SRB

Bell & Ross | 9'900 € TTC

En réassort
L'avis de laurent

Voir les autres vues

Un symbole intemporel

Tout commence en 2009. Bell&Ross aime briser les codes, explorer sans relâche de nouveaux univers. Cette année-là, la Maison marque les esprits en dévoilant sa première BR01 TÊTE DE MORT qui bouscule avec audace les codes horlogers traditionnels.
 
Depuis les vikings du premier millénaire jusqu’aux parachutistes de la Seconde Guerre mondiale, en passant par les pirates des XVIIe et XVIIIe siècles, le crâne a toujours été très présent dans la symbolique guerrière. De tous temps, les combattants les plus redoutables ont pris l’habitude d’afficher leur bravoure en arborant ainsi des têtes de mort, autant pour chercher à impressionner leurs adversaires que pour conjurer le mauvais sort.
 
Les flibustiers faisaient ainsi flotter le “Jolly Rogers” au sommet du mât de leurs bateaux, terrorisant les équipages des navires attaqués par ce drapeau noir orné d’un crâne et d’ossements en croix. À l’aube du 6 juin 1944, lors du débarquement en Normandie, les parachutistes des 82e et 101e divisions aéroportées américaines surgirent de la nuit en portant sur leur tenue de saut un écusson affichant une tête de mort et ces mots : Death from Above (la mort vient d’en haut). La série des montres SKULL de Bell & Ross rend hommage à ces militaires émérites au courage ahurissant.
 

À LA CONFLUENCE DE LA HAUTE HORLOGERIE, DE L,ART ET DU DESIGN

 
Au-delà de sa signification belliqueuse, le crâne, signe convenu du trépas, possède une portée philosophique lorsqu’il symbolise la fragilité et la brièveté de la vie, notamment dans les Vanités. Memento mori (Souviens-toi que tu mourras) rappellent les représentations macabres présentes sur des tableaux anciens ou dans les cabinets de curiosités des humanistes du siècle des Lumières.
 
Dans la tradition mexicaine célébrant du Jour des défunts, au mois de novembre, c’est l’occasion de faire un pied de nez à la mort au travers des fameux calaveras, crânes joyeusement décorés de couleurs vives. Une ironie que la BR 01 CYBER SKULL exprime au travers de sa bouche s’ouvrant sur un sourire malicieux. Et une volonté d’intemporalité que traduit son relief facetté, transposant un symbole millénaire dans une esthétique ultra contemporaine.
 
Aujourd’hui, B&R dévoile la BR 01 CYBER SKULL. Ce garde-temps revisite l’art de la montre tête de mort. Son design quitte le registre vintage habituellement associé au Skull, pour s’ancrer dans une modernité contemporaine. Elle projette cet art né au XXème siècle, dans le futur. Une montre à multiples visages, à la confluence de l’horlogerie, du design, du symbolisme et de l’audace créative.
 

SCULPTÉE COMME UN AVION FURTIF

 
Avec ses pans coupés et ses arêtes vives, la BR 01 CYBER SKULL présente une silhouette anguleuse qui rappelle celle de certains avions de chasse qualifiés d’invisibles. Son boîtier est modelé comme le fuselage d’un chasseur F117. Pour disparaître des radars et devenir invisibles, ces bombardiers s’habillent de fuselages facettés sur lesquels les ondes ricochent. Toutes leurs surfaces sont cassées par des facettes qui les rendent quasiment indétectables aux radars. Cette technique de furtivité est également appliquée aux navires militaires les plus perfectionnés qui parviennent ainsi à réduire leur signature visuelle à l’extrême.
 
Bell & Ross a choisi d’habiller sa CYBER SKULL de céramique noire mat. Cette teinte antireflet est aussi utilisée sur certains véhicules militaires. Sa superstructure vitrée rappelle enfin, la verrière d’un jet. Plus qu’une couleur, le noir mat inédit de la montre tire sa profondeur d’une céramique convoquée pour répondre à son design. Ses lignes architecturées comme celles d’un avion furtif échappant aux radars confirment un nouveau vocabulaire.
 
Tranchant résolument avec les formes horlogères classiques privilégiant les galbes et les rondeurs, l’architecture de la nouvelle BR 01 CYBER SKULL lui permet de s’exonérer du design traditionnel et d’imposer sa créativité. Dans le respect de ses racines militaires et aériennes.
 
Chaque élément de la montre, carrure, lunette, couronne, crâne, ossements, est ainsi structuré sous forme d’innombrables facettes qui sculptent les surfaces, créent des volumes et dessinent un tableau en 3D. Pour échapper aux radars, mais attirer les regards.
 
   Comme un artiste faisant naître une œuvre qui a sa vie propre à travers l’œil du spectateur, la nouvelle BR 01 CYBER SKULL se dévoile complètement dans l’expérience de celui qui la porte.
 
Comme une image pixellisée à l’extrême, le SKULL dévoile plusieurs versants d’une même réalité. Scandées d’arêtes vives, ses multiples facettes offrent un jeu fascinant de démultiplication des perspectives, entre surfaces planes et lisses. Origami futuriste, memento mori 2.0, néo-camée de cyborg, la BR 01 CYBER SKULL engendre une approche plurielle.
 
En rupture avec le style vintage en vigueur jusque- là, elle adopte un design anguleux très futuriste. Il peut en effet rappeler l’origami japonais, cet art ancestral du pliage. Les formes géométriques de la CYBER SKULL créent un effet de pixellisation. Ce phénomène apparait quand les points d’une image deviennent apparents. La représentation anguleuse de la tête de mort et des os de tibias de son cadran, s’en inspire.
 
Bien sûr, cette facettisation des lignes constitue un clin d’œil aux arts numériques. Quand l’image digitale se fige, elle laisse apparaître les pixels qui la composent.
Ses lignes très modernes font écho à l’art contemporain et notamment d’un certain courant d’avant-garde. Plusieurs artistes travaillent sur cette représentation facettée de la réalité. Leurs œuvres questionnent notre relation à la vitesse, au son, à la lumière.
 
Les lignes surprenantes aux arêtes vives de la BR 01 CYBER SKULL, jouent aussi avec la lumière. Son cadran en verre miroir et la tête de mort en céramique en son centre, reflètent la lumière.
 
Comme une œuvre novatrice de son époque, la BR 01 CYBER SKULL interroge en faisant converger les regards. Capturé entre deux glaces saphir, le Skull aux tibias vissés et à la mâchoire animée semble léviter. Un phénomène amplifié par la carrure de la boîte facettée sans cornes, elle aussi en céramique noire mat.
 
Encastré dans le volume puissant de la boîte, le bracelet de caoutchouc est estampillé « BR », tel un sceau augurant une mythologie contemporaine. Faisant sienne le paradoxe ultime du noir qui permet d’affirmer la lumière tout en l’absorbant, la BR 01 CYBER SKULL invite à tous les possibles. Collectionneur ou néophyte, le cœur chevalier Jedi ou plutôt seigneur Sith, à chacun de vivre sa propre aventure.
 

CRÉÉE COMME UNE PIÈCE DE HAUTE HORLOGERIE

 
Derrière son visage provocateur, symbolique et artistique, la BR 01 CYBER SKULL cache les secrets d’une montre-automate appartenant à l’univers de la haute horlogerie.
 
Seule une parfaite maîtrise du fonctionnement d’un mouvement mécanique pouvait en effet permettre de dissimuler le calibre BR-CAL.206 à remontage manuel sous le décor facetté. Pour se rendre invisible aux regards, la platine suit fidèlement la forme du crâne tandis que des ponts se prolongent jusqu’aux quatre coins du boîtier, masqués par les tibias. Une telle architecture donne l’impression de voir la tête de mort flotter en apesanteur à l’intérieur du boîtier. Un sentiment rehaussé par la totale transparence du cadran seulement souligné de douze index bâtons. C’est en retournant la montre que l’on découvre la clé du mystère au travers d’un fond saphir.
En plus de l’indication des heures et des minutes, le mouvement automate anime la mâchoire qui s’ouvre et semble ricaner lorsque l’on procède au remontage du ressort. Constituant le cerveau de cette tête de mort finalement pleine de vie, le balancier met en scène ses oscillations. Et rappelle par ses battements la présence de son cœur mécanique.
 
Pour réaliser cette BR 01 CYBER SKULL, Bell & Ross a choisi la céramique, matériau high-tech aussi solide que léger, pour le boîtier comme pour le décor. Décuplée par la force brute de la matière, la force esthétique du garde-temps fait fusionner les technologies. Cuite à très haute température, la céramique acquiert une densité et une résistance auxquelles fait écho le noir mat, une teinte inaccessible avec les matériaux de l’horlogerie traditionnelle. Un meulage à la poudre de diamant a permis de resurfacer les facettes, à l’image des joaillers taillant une pierre précieuse.
 
Afin de préserver la pureté du design, les cornes ont disparu et le logement du bracelet en caoutchouc est découpé dans le volume de la boîte affichant des dimensions de 45 mm x 46,5 mm.
 

Spécifications techniques

BR01-CSK-CE/SRB
Mouvement . calibre BR-CAL.206. Mécanique manuel
Verre . saphir traité antireflet
Fonctions . heures et minutes. Animation du crâne lors du remontage manuel
Etanchéité . 50 mètres
Boîtier . longueur 45 mm, largeur 46,5 mm. Céramique noirE Mate
Bracelet . caoutchouc noir
Cadran . squelette . Crâne en céramique noire. Index et aiguilles des heures et des minutes métalliques squelettées remplies de Superluminova®. Balancier à 12h
Boucle . ardillon. Acier finition PVD noir
 

Who's who

Lire la suite