HYT - hyt Hastroid  Green Nebula H02698-A
HYT - hyt Hastroid  Green Nebula H02698-A

hyt Hastroid Green Nebula H02698-A

HYT | 84'000 € TTC

Disponible
L'avis de laurent

Voir les autres vues

HYT / Mission HASTROID

Décollage imminent vers un nouvel espace-temps

 
« Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine... des hommes parvinrent à imaginer, créer et façonner des objets capables de matérialiser la mesure de l’écoulement du temps. Ils se nommaient les horlogers. Arrivés à la quintessence de leur art, et au croisement d’une technologie novatrice, ils créèrent des garde-temps méca-fluidiques, connus dans toute la galaxie sous le nom de HYT Watches. Lancée en janvier 2022, l’Hastroid fut le vaisseau précurseur de la nouvelle flotte des montres HYT, en route vers l’exploration de nouvelles dimensions … »
 
Voilà ce que les voyageurs interstellaires découvriront peut-être dans quelques milliers d’années et le message qu’ils enverront aux amateurs de l’art ancestral de l’horlogerie, dont la progression est ininterrompue depuis le Moyen-Âge.
 
Au-delà des apparences, la montre Hastroid de HYT n’est pas née aux confins du réel et des mondes connus. Ses origines viennent de la planète Terre. Au coeur des montagnes de la Suisse, elle a été imaginée, pensée et mise au point dans les règles de l’art.
 
Un art aussi traditionnel que novateur, puisque, depuis la plus haute antiquité, les instruments de mesure du temps procèdent du génie humain appuyé sur la science et épaulé par la créativité formelle. L’indication fluidique de l’heure est inspirée de la clepsydre, une forme primitive d’horloge née dans l’Egypte antique, dont le principe novateur était de laisser s'écouler de l'eau d'une jarre à une autre afin de mesurer le temps passé et son « écoulement ».
 

HYT Hastroid : une nouvelle montre taillée pour l’avenir

 
Symbole d’un nouveau décollage, l’Hastroid a été pensée et conçue pour répondre à de nouvelles attentes. Son boîtier de 48 mm de diamètre, pour une longueur totale de 52,3 mm et une épaisseur de boîte 13,3 mm est façonné dans les matériaux nobles les plus modernes ou contemporains : titane, titane et carbone ou une alliance originale de bronze stabilisé et de carbone, trait d’union entre les âges anciens et les aspirations du futur.
 
Taillée pour de nouvelles aventures, la carrure multi couches a été subtilement ajourée, tandis que le mode de construction en sandwich de l’ensemble de la montre, étanche à 50 mètres, et disposant d’un caisson protecteur central en titane pour le mouvement, permet à ce nouveau vaisseau de répondre de manière optimisée aux missions qui lui sont assignées.
 
Tel un cockpit de pilotage, la montre est surmontée d’un verre saphir bombé offrant une vision largement dégagée sur l’ensemble du cadran. La pièce maîtresse du dispositif méca-fluidique reste, bien sûr, le dispositif fluidique, avec les deux réservoirs « soufflets » centraux, dont l’esthétique propre aux créations HYT renforce la personnalité et la sensation de puissance, et le tube capillaire encerclant le cadran.
 

Heure rétrograde et grande aiguille des minutes

 
Le fluide coloré qu’il contient assure la fonction d’indication de l’heure rétrograde. Les composants du mouvement mécanique à remontage manuel se dévoilent avec subtilité au gré des finitions ajourées du fond de cadran ou de la platine.
 
Ce calibre a été conçu par Eric Coudray, un maître reconnu de la discipline. Sous sa direction, et avec le concours de l’horloger Paul Clementy, lauréat du Prix Gaïa, et d’Arnaud Faivre, à la tête du Tec Group, le mouvement a gagné en esthétique et en finitions, avec des satinages élégants ou des parties traitées au laser ou par microbillage.
 
Le cadran a fait l’objet d’un travail en profondeur pour améliorer la lisibilité et comporte donc une grande aiguille centrale au design affûté pour la lecture immédiate des minutes, tandis que deux sous-compteurs, disposés comme les instruments d’un tableau de bord, donnent les renseignements complémentaires essentiels : d’un côté, une petite seconde, et de l’autre, la réserve de marche.
 
Un même souci de clarté et de lisibilité a conduit à un travail particulier de la luminescence pour rendre l’Hastroid brillante même dans les profondeurs les plus obscures du cosmos lointain. Autant d’éléments techniques qui ne font que renforcer la séduction de cette montre pionnière.
 
Quatre références, éditées à 27 exemplaires seulement.
 
Originale et rare, la nouvelle Hastroid se présente en quatre variantes, dont il ne sera réalisé que 27 exemplaires de chaque.
 
Pour le lancement de l’Hastroid, HYT a développé des gammes chromatiques spécifiques avec des teintes inédites, notamment un vert emblématique pour la marque horlogère contemporaine.
 
Pour ce modèle baptisé « Green Nebula » la tonalité verte des indications horaires et du fluide, rappelé par le bracelet en caoutchouc et Alcantara embossé, contraste avec le boîtier en carbone et titane traité en noir.
 
L’Hastroid porte en elle non seulement tout l’héritage des montres HYT, mais aussi toutes les nouvelles ambitions de conquête de cette maison horlogère atypique.
 
« Nous sommes dans une démarche de virtuosité qui intègre à la perfection technologie fluidique et complexité mécanique » confirme Davide Cerrato, nouveau CEO et directeur créatif de HYT
 

Davide Cerrato, un designer visionnaire aux commandes

 
Souvent présenté comme un « maître du néo-vintage », Davide Cerrato a donné naissance à de nombreuses créations marquantes pour des maisons horlogères réputées et de premier plan. Mais Davide Cerrato est tout sauf un nostalgique, et celui que l’on surnomme dans le sérail horloger comme le « master of vintage » est bien décidé à démontrer qu’il peut aussi être un designer tourné vers le futur.
 
En rejoignant HYT pour en piloter non seulement le style mais aussi la stratégie, grâce à sa double fonction de CEO et Directeur créatif, au sein de l’entreprise récemment reprise par KTS (Kairos Technology Switzerland SA), Davide Cerrato se réjouit particulièrement de pouvoir donner libre court à ses inspirations créatives. Elles puisent leur force dans des références multiples et trans-générationnelles, embrassant les aspects les plus audacieux ou ludiques de la pop culture comme de l’épopée de la conquête spatiale ou des totems modernes de la science-fiction.
 
A l’heure où le rêve de découverte de l’univers retrouve toute sa magie et sa puissance, au moment même où le désir de voyages dans l’espace devient une réalité tangible et concrète, la nouvelle HYT Hastroid est une ode aux rêves de voyages intersidéraux.
 
Aujourd’hui, HYT redécolle et s’apprête à passer en mode hyperespace. Serez-vous du voyage ?
 
HYT, l’OVNI de la Haute-horlogerie
 
Revenant aux sources mêmes du concept de la clepsydre et de l’écoulement du temps, les créateurs de HYT ont souhaité y appliquer une vision contemporaine. Il aura fallu plus de dix ans pour développer intégralement la technologie méca-fluidique brevetée propre à la marque neuchâteloise fondée en 2012.
 
Cette année-là, le prix de l’innovation au Grand Prix d’Horlogerie de Genève venait récompenser l’inventivité de la marque.
 
Parfois qualifiées d’OVNI horloger, les montres HYT, par leur style comme par leurs perfectionnements ont apporté un vent nouveau à la haute-horlogerie. Premier vaisseau de la nouvelle flotte de HYT, l’Hastroid ouvre une nouvelle ère et explore, sans interdit ni frontière, des horizons plus vastes. Toujours ce même esprit pionnier l’anime. Aucune frontière technique ni stylistique ne la retient : l’Hastroid est une montre tournée vers le futur.
 
A propos de la technologie méca-fluidique développée par HYT
 
« La technologie méca-fluidique est une expression nouvelle de la science et de la recherche, mises au service de la belle horlogerie. Nous avons le pouvoir de mettre en avant la nature symbiotique de ces deux technologies » souligne Davide Cerrato, CEO et Directeur créatif de HYT.
 
Sur quoi repose cette technologie méca-fluidique ?
 
Ne cherchez pas à vous plonger dans un « traité d’horlogerie méca-fluidique » pour comprendre. Un tel ouvrage n’existe pas encore. Depuis le début du nouveau millénaire, HYT en écrit chaque jour une nouvelle page, notamment grâce aux découvertes et aux observations de ses ingénieurs et de ses horlogers. Car, si chaque HYT est un concentré de technologie, chacune est avant tout une pièce de haute-horlogerie mécanique dédiée au plaisir des amateurs avertis.
 
Ainsi le nouveau modèle Hastroid est-il animé par un mouvement mécanique à remontage manuel (41 rubis) battant à la fréquence de 28 800 alternances par heures (4 Hertz) et disposant de 72 heures de réserve de marche.
 
Ce coeur battant mécanique donne sa puissance et sa force au fonctionnement précis de la montre. Une exactitude qui se traduit dans la lecture des indications horaires. Toute l’originalité des montres HYT réside dans la spécificité de cette indication : pas d’aiguilles classiques, mais l’observation du mouvement de deux fluides.
 
La maîtrise de la circulation des fluides, dans des microcapsules ou « tubes capillaires », à la frontière entre les domaines de la micromécanique et de la chimie donne à HYT sa singularité et son originalité : la première et unique montre méca-fluidique.
 
Le quart d’un cheveu humain, mais 10 000 fois plus étanche qu’une montre classique.
Comment cela fonctionne-t-il ? L’observation du cadran de la montre donne des éléments de compréhension. Deux réservoirs flexibles (dits « soufflets ») sont fixés à chaque extrémité d’un capillaire. L’épaisseur des parois de ce réservoir est d’une finesse inouïe à peine le quart d’un cheveu humain. Dans le premier réservoir se trouve le fluide actif, coloré, dans le second réservoir se trouve le fluide passif. Il est transparent.
 
Le principe de fonctionnement repose sur une mécanique qui anime les deux soufflets. Pour maintenir les fluides séparés, tout en contrôlant leur progression grâce aux soufflets, les ingénieurs ont apprivoisé le phénomène physique basé sur la force de répulsion des molécules de chaque fluide et des parois du capillaire. Des fluides non miscibles, c’est-à-dire qui ne se mélangent pas, et qui sont en permanente interaction, au coeur de la montre.
 
Pour assurer la parfaite fiabilité de l’ensemble de la montre, le module fluidique doit être parfaitement hermétique. Concrètement, son niveau d’étanchéité est 10 000 fois supérieur à celui d’une montre de plongée. C’est aussi la raison pour laquelle les modules fluidiques sont scellés pour l’éternité.
 
Une question se pose évidemment pour les amateurs de haute technologie : comment compenser la dilatation des fluides due aux variations de température ?
 
Une question essentielle pour un objet précieux, tel qu’une montre portée au poignet – donc soumise à la température du corps – et par nature exposée aux changements et aux aléas de la vie quotidienne, en intérieur comme en extérieur. L’élément-clé est le compensateur thermique situé à l’intérieur de l’un des deux soufflets.
 
Un calibre de haute horlogerie fiabilisé et optimisé
 
L’autre problématique majeure, c’est évidemment la concordance entre le fonctionnement de la mécanique horlogère et les mouvements des fluides.
 
Le mouvement de la nouvelle Hastroid est le calibre 501 CM élaboré par Eric Coudray.
Parmi les points les plus remarquables de ce calibre horloger d’exception, il y a la capacité à fournir un déplacement constant et à distribuer assez d’énergie pour que les liquides s’écoulent à la vitesse voulue à l’intérieur du capillaire en verre. Une progression d’une minute du liquide à l’intérieur du tube en verre équivaut à un déplacement d’1,5 micron du soufflet. Le choix d’un mouvement à remontage manuel n’est pas anodin : il est le gage d’un fonctionnement régulier et harmonieux.
 
Pour permettre la liaison entre le système fluidique et le calibre horloger, le mouvement dispose d’un levier surdimensionné, baptisé « palpeur », et qui fonctionne comme un pont car il permet de faire le lien entre le fonctionnement de la came, laquelle transforme un mouvement circulaire en mouvement rectiligne, et celui des soufflets, dont le rôle est de réguler le déplacement des deux liquides. Cette came, innovation amenée par Eric Couderay, permet une synchronisation parfaite entre heure fluide et heure mécanique.
 
Concrètement, dès que le levier est actionné, le mouvement pousse contre un soufflet permettant l’écoulement ininterrompu des fluides sur une durée de douze heures. Arrivé à six heures, les deux liquides retrouvent leur position initiale. Arrivé à six heures, le module fluidique se déconnecte de la partie mécanique et effectue un mouvement rétrograde auto régulé pour retrouver sa position initiale. Une fois reconnecté à la partie mécanique il repart pour un cycle de 12 heures.
 
Ces caractéristiques techniques, complexes à première vue, sont en fait un régal pour l’oeil puisque le cadran de la montre est sans cesse en animation.
 
Le regard aiguisé des experts, des collectionneurs et des amateurs de haute horlogerie s’arrêtera aussi sur les finitions du calibre et sur le nouvel habillage de l’ensemble de la pièce. Les équipes de HYT y ont porté une attention toute particulière. Le résultat est évident et positionne clairement l’Hastroid aux meilleurs standards de la haute horlogerie contemporaine, avec un degré d’exigence élevé en ce qui concerne l’exécution des composants. Une recherche de perfection, appuyée sur la maîtrise des savoir-faire horlogers suisses traditionnels, qui se marie chez HYT avec l’audace créatrice, comme en témoignent les finitions noires exclusives.
 
Tout a été pensé avec soin et en symbiose : les finitions du calibre horloger autant que l’habillage technologique et modulaire. Globalement, c’est tout le processus de la chaîne de qualité de la réalisation des montres qui a été repensé et affiné avec le développement de ces nouvelles pièces, en s’appuyant aussi sur les retours d’expérience depuis une décennie. La parfaite efficacité du calibre 501 CM a aussi été éprouvée pour en garantir la fiabilité.
 
Preuve supplémentaire que la maîtrise de cette technologie hors norme, tout comme la singularité exceptionnelle des matériaux contemporains ultra performants employés, sont autant d’éléments qui viennent renforcer la séduction captivante et sensuelle de ces montres conçues pour stimuler l’imaginaire.

Spécifications techniques

Hastroid  Green Nebula
ref :   H02698-A
 
Edition limitée de : 27
 
Boîtier
Boîtier en titane et carbone revêtus de noir, finitions satinées
Couronne en titane noir revêtu, peint en vert
Verre saphir bombé (boîte) avec traitement anti-reflet
 
 
 Plaque en laiton et saphir revêtus de noir
Appliques 3D en revêtement noir, chiffres lumineux verts
Grille noire
Liquide vert dans un tube capillaire en borosilicate
Fonctions
 
 Heures rétrogrades fluidiques
Aiguille centrale des minutes
Petite aiguille des secondes
Aiguille de réserve de marche
 
Mouvement 501-CM
type Mécanique Manuel
fréquence 28 800 Hz
Rubis 41
Remontage Manuel
Resrve de marche 72 heures
 
Finition
Finement sablé et satiné
Revêtement et couleur
Revêtement noir
 
BRACELET / Bracelet en caoutchouc noir
Décor du bracelet en Alcantara vert embossé
Surpiqûres vertes
 
Aiguille des minutes noire mat, SLN vert & blanc
Aiguille des secondes noire mat, rouge et blanche SLN
Aiguille de la réserve de marche noire mat, rouge SLN
 
Dimensions
Largeur 48.00 mm
Longueur 52.30 mm
Épaisseur 17.20 mm
Étanchéité 50 mètres
 
BOUCLE
Boucle simple
Titane revêtu de noir
Finitions satinées et sablées

Who's who

Lire la suite