Louis Erard - La Semaine Louis Erard x Alain Silberstein Blanche réf. 75357TT01.BTT83
Louis Erard - La Semaine Louis Erard x Alain Silberstein Blanche réf. 75357TT01.BTT83

La Semaine Louis Erard x Alain Silberstein Blanche réf. 75357TT01.BTT83

Louis Erard

Epuisé
L'avis de laurent

Voir les autres vues

La Semaine Louis Erard x Alain Silberstein Blanche réf. 75357TT01.BTT83

Louis Erard célèbre 2022, année de tous les deux (ou presque), avec une édition spéciale de deux pièces réalisées à deux fois deux mains : Louis Erard et Alain Silberstein. Deux noms indissociables depuis leur première collaboration en 2019, deux montres devenues pièces de collection dès leur sortie, comme le triptyque qui a suivi. Ce nouveau diptyque leur fait écho, avec deux nouvelles variantes, le Régulateur Louis Erard x Alain Silberstein Blanc et la Semaine Louis Erard x Alain Silberstein Blanche. Deux fois 178 pièces. 
 
2022, année du deux. Couple, duo, tandem. L’histoire s’écrit à deux, l’aventure se vit à deux : Louis Erard x Alain Silberstein. Depuis que la paire s’est formée, rien n’est plus pareil et ce n’est pas près de s’arrêter. Rencontre copernicienne : Deux ex machina. Louis Erard cherchait son futur, Alain Silberstein cherchait son présent. Les deux temps n’ont fait qu’un et les deux destins se sont unis, indissociables, comme au début d’une saga. 
 
Et la saga continue. Manuel Emch, CEO et directeur artistique de Louis Erard, a une nouvelle fois invité Alain Silberstein à poursuivre la collaboration entamée en 2019. La fusion des deux mondes a cette fois donné naissance à un diptyque. Deux variations mécaniques : un régulateur, complication originelle de Louis Erard, et un semainier Smiley, calendrier emblème d’Alain Silberstein — chaque jour à son visage, son humeur, son humour. Une oeuvre en deux volets, symbolique, allégorique, héraldique. 
 
Le Régulateur Louis Erard x Alain Silberstein Blanc 
La Semaine Louis Erard x Alain Silberstein Blanche 
Les deux références sont limitées à 178 exemplaires, un nombre dont la signification se renforce de collaboration en collaboration : ensemble on est plus fort. 
 
Le prix de vente individuel est en lui-même une parabole : 4’000 francs. Prix d’entrée sur la montre de collection — les chapitres précédents de la collaboration Louis Erard x Alain Silberstein l’ont déjà prouvé avec une cote soutenue sur le second marché. Un prix qui signe aussi la profession de foi de Louis Erard : être le point d’accès à l’horlogerie d’exception, au travers d’éditions capsules avec des artistes créateurs contemporains, et de séries spéciales dédiées aux métiers d’art. 
 
Hormis le cadran blanc et le bracelet gris clair, ce diptyque reprend les éléments d’habillage de la version triptyque de 2021 — sold out dès sa sortie. Boîtier composé d’un container tube en titane grade 2 microbillé et fond transparent, fixé sur un brancard en titane grade 5 poli et flanqué d’une couronne signature conique frappée du symbole Louis Erard. Le bracelet est en nylon spécial, respirant, ergonomique et ajustable pour un confort de porter parfait. 
 
Faut-il encore présenter Alain Silberstein ? Artiste, graphiste, architecte horloger. Pionnier de la montre de création à la fin des années 1980. Figure tutélaire de la fusion de l’art et de l’horlogerie. Tête de proue de l’horlogerie indépendante, preneur de risques invétérés, sorti trop tôt du circuit par le revers économique des années 2010, mais revenu en course par la grande porte des collaborations et redevenu immensément populaire à travers Louis Erard. 
 
Faut-il présenter les montres Louis Erard ? Maison du Noirmont, indépendante par ses racines et par vocation. Modèle de résistance : bâtie en plein crack de 1929, survivante de toutes les crises horlogères, fidèle à son crédo de la belle horlogerie de tradition abordable. Mais Louis Erard ne serait pas la marque que l’on connaît aujourd’hui sans l’impulsion de Manuel Emch, directeur artistique et stratégique. 
 
Ce diptyque raconte cette double histoire et en concentre toutes les énergies. Simple et oxymorique, comme une évidence déconcertante. À croire que les deux sont tombés sur la tête. 
D’autres collaborations sont à venir. 

Spécifications techniques

La Semaine Louis Erard x Alain Silberstein Blanche réf. 75357TT01.BTT83
Edition limitée à 178 pièces
Mouvement Automatique, calibre Sellita SW220-1, jour/date à 6H, 11½’’’, Ø25.60 mm, hauteur : 5.05 mm, 26 rubis, 28,800 A/H (4Hz), mouvement version élaborée, décor soigné, masse spécialement ajourée avec symbole Louis Erard laqué noir, env. 38 heures de réserve de marche
Fonctions HMS, humeur du jour/date
3 aiguilles au centre
Boîte Titane grade 2 microbillé & titane grade 5 poli, Ø40 mm, entre-corne : 22 mm, corne à corne : 47 mm, épaisseur : 11.60 mm, 2 pièces, verre saphir avec traitement antireflet sur les deux faces, mouvement visible à travers le fond transparent, étanche jusqu’à une pression de 10 bars (100 m / 330 ft), couronne signature Alain Silberstein avec laque rouge et symbole Louis Erard, fond gravé « Louis Erard x Alain Silberstein 1 of 178 »
Cadran Opalin (argenté mat), décalques grises, disque des jours signature Alain Silberstein (« smiledays ») et date à 6H, réhaut avec index bleus et rouge
Aiguilles Aiguilles signature Alain Silberstein : aiguille des heures laquée rouge, aiguille des minutes laquée bleue et aiguille des secondes laquée jaune
Bracelet Nylon gris et titane grade 2 microbillé, système de rabat à scratch pour un ajustement rapide, barrettes à double ergot pour un changement rapide du bracelet
Dimensions : largeur 22.70 mm, longueur 225 mm, adapté à un tour de poignet de 140 à 200 mm

Who's who

Lire la suite