MB&F - MB&F LEGACY MACHINE THUNDERDOME
MB&F - MB&F LEGACY MACHINE THUNDERDOME

MB&F LEGACY MACHINE THUNDERDOME

MB&F | 300'000 € TTC

Disponible
L'avis de laurent

Une Montre plus folle , ne me parait pas possible !

Voir les autres vues

MB&F LEGACY MACHINE THUNDERDOME

L’organe régulateur trois axes le plus rapide au monde
 

TROIS PREMIÈRES MONDIALES

 
¬ Première collaboration entre les horlogers de renom Éric Coudray et Kari Voutilainen.
¬ Mécanisme exclusif « TriAx » doté de trois axes tournant sur différents plans à des vitesses record de 8, 12 et 20 secondes.
¬ Combinaison unique: échappement Potter, balancier hémisphérique et spiral hélicoïdal.
 
 
Et si on pouvait avoir le spectacle et la puissance d’un éclair dans une montre ?
 
La science météorologique nous apprend que, lorsque des courants chauds et froids se rencontrent, toutes sortes de manifestations spectaculaires sont possibles. Des tempêtes, des phénomènes étranges et même des tornades en découlent. De même, lorsque deux maîtres horlogers très différents sont réunis — un célèbre inventeur de la Vallée de Joux, reconnu pour ses complications peu orthodoxes à couper le souffle, et un illustre pilier de la perfection artisanale basé à Môtiers —, on peut s’attendre à voir des éclairs à l’horizon.
 
Voici la Legacy Machine Thunderdome co-signée par Éric Coudray et Kari Voutilainen.
 
Un ensemble sphérique de roues, pignons et cages tourne au-dessus d’une mer bleue guillochée. Curieusement, le chaos en mouvement génère de l’ordre et l’heure s’affiche sur un cadran en laque tendue incliné. Preuve que les tourbillons horlogers les plus fous peuvent se plier à la logique des heures et des minutes.
 
D’après le fondateur de MB&F Maximilian Büsser: « Parmi tout ce qui me procure une joie intense dans cette pièce, il y a le fait d’avoir réuni deux personnes que j’adore dans le métier, d’incroyables talents, avec des caractères et des styles complètement différents, qui n’avaient jamais eu la chance de travailler ensemble auparavant. »
 
Saisir une telle chance peut conduire à modifier des paysages entiers. MB&F n’a donné qu’une seule directive à Éric Coudray, celle de « créer le tourbillon trois axes le plus délirant, le plus cinématique de tous les temps ». Complètement libre, l’horloger a construit quelque chose de tout à fait nouveau dans son œuvre, un mécanisme qui va au-delà du tourbillon, le « TriAx » exclusif à MB&F.
 
Le TriAx présenté dans la Legacy Machine Thunderdome répond de manière spectaculaire à la directive de MB&F. La construction minimaliste du régulateur tournant sur trois axes transgresse les conventions de la tradition comme de la modernité. Le TriAx défie la logique avec, au lieu du système rationnel (et encombrant) qui associe une cage à chaque axe, une construction à deux cages pour trois axes offrant une vue sans précédent sur le cœur battant et tourbillonnant de la Thunderdome.
 
Deuxième coup d’audace de la part d’Éric Coudray — dont le nom rime pratiquement avec horlogerie audacieuse du XXIe siècle —, le mécanisme TriAx de la LM Thunderdome bouscule les idées reçues sur les échappements horlogers. Pour contrôler la vitesse d’échappement de l’énergie issue du barillet, il utilise le système original Potter, doté d’une roue fixe à la place des roues mobiles rencontrées dans la plupart des dispositifs rotatifs modernes. La roue fixe de l’échappement Potter — du nom de l’horloger et inventeur du XIXe siècle Albert H. Potter — autorise des vitesses de rotation supérieures.
 
Auparavant, on n’avait jamais intégré une roue d’échappement fixe à un mécanisme tournant sur trois axes. Si on l’a fait pour la LM Thunderdome, c’est pour une bonne raison : la rotation à grande vitesse — un tour en 8 secondes pour la structure interne, un tour en 12 secondes pour la cage intermédiaire et un tour en 20 secondes pour la cage externe — consomme énormément d’énergie.
 
Autre avantage de l’échappement Potter, le balancier-spiral bénéficie de plus d’espace et le concept totalement novateur est plus facile à apprécier : le balancier de la LM Thunderdome prend une forme hémisphérique pour englober un spiral hélicoïdal dans une configuration sans précédent de l’organe régulateur, du jamais vu en horlogerie classique comme en horlogerie contemporaine.
 
La Legacy Machine Thunderdome est une révélation, même pour les plus fins connaisseurs rompus aux tourbillons multiaxes qui ont fait leur apparition sur la scène horlogère il y a une quinzaine d’années. Le nouveau mécanisme est non seulement plus rapide, avec des composants qui vrombissent à des vitesses vertigineuses, mais aussi plus grand, grâce à l’axe excentré de la cage externe qui élargit la zone de déplacement du balancier en le mettant en valeur comme nul autre. Le verre saphir extrêmement bombé permet à la création d’Éric Coudray de figurer en entier au-dessus de la platine-cadran et d’être visible de toutes parts.
 
Aussi difficile soit-il de détourner son regard du spectacle côté cadran, le verso de la LM Thunderdome est tout aussi intéressant. Si le mouvement manuel à triple barillet a été techniquement conçu par Éric Coudray, son esthétique et la définition de ses finitions sont typiques de Kari Voutilainen.
 
Il a fallu d’innombrables rencontres entre les deux horlogers pour que le dynamisme exceptionnel du moteur d’Éric Coudray se manifeste sous une forme classique élégante. Les ponts arrondis en douceur, avec des courbes polies miroir et des angles rentrants nets chanfreinés à la main, affichent une sérénité profonde et immuable qui sert d’assise au maelström du verso. Pour la première fois dans une création MB&F, Kari Voutilainen a appliqué son exclusivité à la finition des rochets : grâce à sa technique, les surfaces circulaires captent la lumière dans des vagues sigmoïdes et produisent un chatoiement ondulant. Relevant d’un secret bien gardé dans l’atelier de l’horloger, le procédé réclame des années d’expérience et des outils spécifiques.
 
- 33 pièces en platine 950 avec cadran guilloché bleu clair,
 

LM Thunderdome en détails

 
A propos du moteur
 
Fruit de quatre années de développement, la Legacy Machine Thunderdome de MB&F relève d’une collaboration sans précédent entre deux des concepteurs horlogers les plus respectés actuellement, Éric Coudray et Kari Voutilainen. Alors que le premier est responsable de la technique, le deuxième est celui qui a fait de la construction mécanique un mouvement raffiné au plan esthétique.
 
Bien qu’elle puisse être jugée simple par rapport au développement technique, la dernière tâche engendre bien plus de difficultés qu’il n’y paraît. Les connections complexes et délicates entre les 413 composants du moteur de la LM Thunderdome impliquent des micro-ajustements laborieux et une reconfiguration de longue haleine. Avec un mouvement réduit à 35 mm de diamètre, le design ressort avec d’autant plus d’intensité et la marge d’erreur est beaucoup plus limitée. On remarquerait immédiatement un pont trop large ne serait-ce que d’un millimètre ou un pignon déplacé de quelques microns d’un côté ou de l’autre… ils apparaîtraient totalement incongrus.
 
Selon Kari Voutilainen: « Pour ce projet extrêmement complexe qui nécessite tant de considérations différentes, j’ai choisi de dessiner le mouvement de manière traditionnelle, à la main, plutôt que de recourir à un logiciel informatique. Cela m’a permis de mieux appréhender les proportions et les choix à faire en matière d’esthétique et de fonctionnalité. »
 
Le TriAx, un régulateur tournant sur plusieurs axes extrêmement sophistiqué, complètement novateur même par rapport aux précédents mécanismes du genre créés par Éric Coudray, se présente au-dessus de la platine-cadran guillochée.
 
On compte trois axes tournant sur différents plans à différentes vitesses, à commencer par l’axe interne qui fait un tour complet en 8 secondes. Le suivant, placé perpendiculairement au premier, boucle un tour en 12 secondes. Quant à l’axe externe, il est perpendiculaire au deuxième et il tourne en 20 secondes. Ainsi, la LM Thunderdome se distingue en étant le régulateur à axes multiples qui combine les rotations les plus rapides.
 
En outre, le dernier axe de rotation est excentré par rapport aux deux autres, de sorte que, vu isolément, le mouvement du balancier peut à juste titre être qualifié de rotation orbitale sur trois axes.
 
En matière de chronométrie, cela signifie que le moteur de la LM Thunderdome dispose du balancier qui se déplace avec la plus grande amplitude et la plus grande rapidité de toute l’histoire de l’horlogerie. Plus simplement dit, la LM Thunderdome offre un spectacle visuel jamais rencontré auparavant dans l’univers horloger.
 
La terminologie existante ne permet pas de décrire avec justesse le mécanisme tournant de la LM Thunderdome. On ne peut pas se référer à la distinction usuelle entre le tourbillon et le carrousel car la création d’Éric Coudray emprunte des éléments clés aux deux, notamment la roue fixe du tourbillon et la transmission d’énergie via la roue seconde par un double train de rouage du carrousel. Ces éléments ont néanmoins des configurations inédites qui ne répondent pas aux définitions conventionnelles du tourbillon et du carrousel. Mécaniquement parlant, la Thunderdome est unique.
 
L’exploit cinématique, contenu dans un système qui pèse près de 1 gramme, est entretenu par un mouvement manuel à trois barillets doté de 45 heures de réserve de marche.
 
Informations complémentaires sur le Tri-Ax : un balancier tridimensionnel et un échappement d’exception
 
En matière de micromécanique horlogère, c’est la toute première fois que l’on utilise un balancier hémisphérique pour produire l’inertie de l’organe régulateur. Cette solution complètement novatrice permet l’obtention d’un balancier particulièrement grand, associé à un spiral cylindrique, tout en conservant un mécanisme relativement compact.
 
Tout au long de l’histoire, on a utilisé des spiraux cylindriques dans les montres qui privilégiaient l’isochronisme et la performance chronométrique en général. En effet, le déploiement très régulier d’un spiral cylindrique est moins susceptible de nuire à la précision, même dans une grande variété d’environnements perturbateurs.
 
Inventer un balancier tridimensionnel pourrait constituer un défi suffisant, y compris aux yeux des horlogers les plus ambitieux, sans qu’il soit nécessaire de le positionner au cœur d’un mécanisme tournant sur plusieurs axes. Comment ajuster un balancier qui change de position dans trois dimensions à chaque seconde ?
 
Même les instruments de mesure de pointe, fonctionnant au laser, sont perturbés par le balancier en constante évolution dans ses cages tournantes. MB&F a poussé plus loin les applications connues du laser en déplaçant totalement la fréquence des rayons dans la zone infra-rouge (ce qui évite toute mauvaise lecture due à l’interaction entre le champ visible et les surfaces polies) et en développant un système de lectures distinctes, à intervalles spécifiques sur une période de temps. Outre les expériences et compétences conjuguées d’Éric Coudray et des horlogers de MB&F, le procédé a permis un réglage efficace et précis du balancier de la LM Thunderdome.
 
La clé de la rotation à grande vitesse du TriAx au coeur de la LM Thunderdome est une variante peu connue du système d’échappement, initialement proposée par l’horloger et inventeur américain du XIXe siècle Albert H. (pas Harry) Potter afin de modifier le tourbillon. Au lieu de faire tourner la roue d’échappement, via son pignon, autour d’une quatrième roue fixe, il a fait de la roue d’échappement une roue fixe et modifié la géométrie du levier en conséquence. En théorie, comme il l’a correctement formulé, cela devait permettre des vitesses de rotation du tourbillon extrêmement rapides.
 
Dans le mécanisme TriAx de la LM Thunderdome, la modification de l’échappement Potter est poussée encore plus loin. Au lieu d’une roue d’échappement fixe dentée vers l’extérieur, co-axiale au balancier, on utilise une roue d’échappement fixe dentée en sens inverse, vers l’intérieur, placée sur le même plan que la fourchette. On a déjà rencontré cette configuration dans l’horlogerie moderne mais une seule fois et dans un tourbillon à axe unique, jamais dans un mécanisme à axes multiples. Réalisé sans règles ni précédent, le TriAx est une pure création.
 
Résultat : un ensemble de premières chez MB&F et, de manière plus significative, dans l’univers de l’horlogerie.
 
Des finitions exceptionnelles
 
À mouvement exceptionnel, finitions exceptionnelles… Kari Voutilainen a accepté — pour la première fois dans une création MB&F — d’appliquer sa technique exclusive sur les rochets. Cette finition confère un éclat qui fait penser à un sablage uniforme mais qui reflète la lumière directe dans des vagues sigmoïdes profondément incurvées.
 
Selon Kari Voutilainen, « même avec des années et des années d’expérience, on ne peut pas reproduire cette finition, pas sans une formation spécifique, des outils spécifiques et des techniques spécifiques ». Inutile de dire que ces particularités resteront confidentielles, si ce n’est pour les experts de confiance privilégiés de son atelier.
 
Le reste du moteur de la Legacy Machine Thunderdome bénéficie de finitions main magistrales, dans le style du XIXe siècle à son meilleur niveau. Irréalisables à la machine, les angles rentrants nets sont chanfreinés et polis à la main. Les vagues de Genève légèrement brillantes caractéristiques de Kari Voutilainen ainsi que le dépolissage et la gravure sur l’indicateur de la réserve de marche sont également réalisés à la main.
 
La platine-cadran guillochée qui entoure le régulateur tournant sur plusieurs axes est lui aussi une œuvre de Kari Voutilainen, créée au sein de sa fabrique de cadrans Comblémine.

Spécifications techniques

- Edition limitée à 33 exemplaires en platine 950, cadran guilloché bleu clair ;
 
Moteur
 
Mouvement développé pour MB&F par Eric Coudray et Kari Voutilainen.
 
Mécanisme de régulation avec 3 axes rapides de rotation tournant à différentes vitesses et sur différents plans. Les vitesses de rotation des axes à partir du centre sont respectivement de 8 secondes, 12 secondes et 20 secondes. Le poids combiné du mécanisme multi-axes est de près de 1g.
 
Remontage manuel avec trois barillets.
 
Balancier hémisphérique 10mm sur mesure avec vis de réglage traditionnelles et spiral hélicoïdal, visible sur le dessus du mouvement.
Finitions main exceptionnelles dans le style du XIXe siècle : angles rentrants pour rehausser le travail, angles polis, côtes de Genève, et gravures fait-main.
Réserve de marche : 45 heures
Fréquence d'équilibrage : 3 Hz / 21,600bph
Nombre de composants : 413
Nombre de rubis : 63
 
Fonctions 
Affichage des heures et des minutes sur un cadran incliné verticalement de 58°.
Indicateur de réserve de marche à l'arrière du mouvement
Boîtier 
Matériel : édition de lancement en platine 950 
Dimensions : 44 mm x 22,2 mm
Nombre de composants : 20
Etanchéité: 30m / 90' / 3ATM 
Verres saphir
Verres saphir au recto et au verso, traitement antireflet sur les deux faces
Bracelet et boucle
Bracelet en alligator bleu cousu main avec boucle déployante en platine ou tantale assortie au boîtier.
 

Who's who

Lire la suite