MB&F - MB&F Legacy Machine Perpetual EVO Black
MB&F - MB&F Legacy Machine Perpetual EVO Black

MB&F Legacy Machine Perpetual EVO Black

MB&F | 170'400 € TTC

En réassort
L'avis de laurent

Voir les autres vues

LEGACY MACHINE PERPETUAL EVO EN DÉTAILS

UNE QUESTION DE MATÉRIAU

 

La LM Perpetual EVO se présente dans un boîtier en zirconium, un métal rarement utilisé en horlogerie car à haut risque : son usinage est extrêmement exigeant. Lorsqu’il est réduit en poudre, ce qui peut arriver quand il est travaillé sous différentes formes par des outils industriels, le zirconium est réputé inflammable. Au cours des processus d’usinage conventionnels, où des particules de métal sont constamment générées et dispersées dans l’environnement, le zirconium s’avère extrêmement dangereux. La fabrication de pièces en zirconium doit être effectuée dans des conditions contrôlées et sécurisées.

 

Auparavant, MB&F a utilisé ce métal contraignant dans les HM3 Frog et HM5. Avec sa biocompatibilité, ses propriétés hypoallergéniques et antimicrobiennes, le zirconium était le matériau idéal pour dessiner les courbes organiques de l’amphibien préféré de MB&F ; avec son aspect technique et ses qualités physiques (plus léger que l’acier, plus résistant que le titane), il convenait parfaitement à la HM5 inspirée de l’automobile. La LM Perpetual EVO introduit un nouveau paradigme : le zirconium n’est plus le support du voyage imaginaire initié par le concept de la montre, c’est le moyen par lequel la LM Perpetual EVO adoptera le rythme du voyage que chacun choisira d’entreprendre.

 

 

PROGRAMMATION DU CALENDRIER

 

Les quantièmes perpétuels conventionnels sont généralement des modules additionnels montés sur des mouvements préexistants. Les indications du quantième sont synchronisées par un grand levier qui traverse la surface de la complication en passant par le centre. Quand la date change, le levier transmet les informations aux composants et mécanismes appropriés en effectuant des va-et-vient. Bien que l’interaction du levier et des composants soit admirable, le système traditionnel est extrêmement encombrant, limitant le mode de construction du mouvement en plusieurs points essentiels. Il rendrait impossible la réalisation d’une mécanique comparable à celle de la Legacy Machine Perpetual.

 

Conçu par Stephen McDonnell et inauguré en 2015, le moteur de la LM Perpetual était – et est encore – l’un des calendriers perpétuels les plus innovants de l’horlogerie contemporaine.

 

Dans une construction traditionnelle, on suppose, par défaut, que tous les mois comptent 31 jours. À la fin des mois de moins de 31 jours, le mécanisme fait passer les dates superflues en accéléré avant de s’arrêter sur le 1er du mois suivant. Les manipulations ou réglages de la date effectués durant un passage peuvent endommager le mécanisme et entraîner des réparations coûteuses. Les dates peuvent également sauter ou passer accidentellement et annuler la raison d’être du calendrier perpétuel, à savoir la programmation pour des années ou des décennies.

 

La LM Perpetual est dotée d’un « processeur mécanique » composé de disques superposés. Ce processeur révolutionnaire prend, par défaut, le nombre de 28 jours pour référence – en toute logique car tous les mois comptent au moins 28 jours – et ajoute autant de quantièmes supplémentaires que nécessaire. Ainsi, on s’assure que chaque mois comptera le nombre exact de jours. Comme les sauts accidentels sont éliminés, il est impossible que la date passe anormalement.

 

En outre, grâce à une came planétaire, le processeur mécanique permet un réglage instantané de l’année en cours et donc un affichage correct pour les quatre années du cycle bissextile. Il n’est plus nécessaire de passer par le déroulement préalable de 47 mois, comme dans un calendrier perpétuel traditionnel, pour atteindre les bons mois et années.

 

Enfin, le processeur mécanique comprend un système de sécurité intégré qui déconnecte les poussoirs de réglage rapide pendant le processus de changement de date, éliminant tous les risques de dégâts consécutifs.

 

En 2015, la Legacy Machine Perpetual a inauguré le plus long pignon au monde, pour relier le balancier volant à l’échappement placé au verso du mouvement. Depuis, cette prouesse technique s’est retrouvée ailleurs dans la collection MB&F, à savoir dans la Legacy Machine Split Escapement.

 

Spécifications techniques

LEGACY MACHINE PERPETUAL EVO

 

 

La Legacy Machine Perpetual EVO est proposée en trois éditions de 15 pièces chacune :

  • - Boîtier en zirconium avec platine-cadran traitée CVD orange
  • - Boîtier en zirconium avec platine-cadran traitée CVD bleu
  • - Boîtier en zirconium avec platine-cadran traitée PVD noir

 

Moteur

Calendrier perpétuel complètement intégré développé pour MB&F par Stephen McDonnell, complication côté cadran, processeur mécanique avec système de sécurité intégré. Remontage manuel avec double barillet. Roue de balancier de 14 mm de diamètre avec vis de réglage traditionnelles visible au sommet du mouvement. Finitions main exceptionnelles dans le style du XIXe siècle : angles rentrants pour rehausser le travail, angles polis, côtes de Genève, gravures main.

Cadrans noirs avec chiffres et aiguilles traités SLN (sauf pour l’indicateur de l’année bissextile et la réserve de marche).

FlexRing : amortisseur annulaire placé entre le boîtier et le mouvement, offrant une protection contre les chocs le long des axes verticaux et latéraux.

Réserve de marche : 72 heures

Fréquence : 18’000 A/h / 2,5 Hz

Nombre de composants : 581

Nombre de rubis : 41

 

Fonctions/indications

Heures, minutes, jour, date, mois, année bissextile par aiguille rétrograde, indicateur de la réserve de marche

 

Boîtier

Matériau : Zirconium

Dimensions : 44 mm x 17.5 mm

Nombre de composants : 70 

Étanchéité : 80m / 8 ATM / 270 pieds

 

Verres saphir

Verres saphir au recto et au verso, traitement antireflet sur les 2 faces

 

Bracelet et boucle

Bracelet en caoutchouc, boucle déployante en titane

 

Who's who

Lire la suite