"Laurent Picciotto est détaillant, galeriste, collectionneur, passionné, connaisseur des belles choses dans le respect de la tradition et la curiosité de l’avenir."

Jean Claude Biver

Proposer en un seul lieu tout ce que l’horlogerie compte de plus exclusif. La motivation première de Chronopassion, à sa création en 1988, n’a pas changé depuis. Au 271 Rue Saint-Honoré à Paris sévit celui que les médias appellent bien volontiers « le détaillant le plus dejanté de toute la distribution internationale des montres ». Laurent Picciotto, l’homme en question, exerce toujours sur la profession le rôle de faiseur de tendances, défricheur de terres interdites, découvreur de talents de niche. Sa sélection ne reflète aucunement la vision commerciale de l’horlogerie. Chronopassion est un coffre aux trésors, conçu par et pour des passionnés et des collectionneurs de pièces de choix. Parmi ces pièces, certaines sont rares, rarissimes voire uniques. Si les marques et manufactures s’associent à Chronopassion pour rendre disponibles ces trésors de Haute Horlogerie c’est parce que, bien souvent, Laurent Picciotto étaient à leurs côtés lorsqu’elles se sont lancées.

Au commencement des grandes aventures horlogères de ce siècle

Pour beaucoup d’entre eux, ces petits horlogers indépendants se sont lancés au tournant des années 2000. Leurs projets semblaient fous. Leurs investissements, nuls, et leur business plan inexistant. Dix ans, ces horlogers illuminés ont construit des marques qui donnent le La en matière de Haute Horlogerie. Créativité, technicité et audace sont au cœur de leur démarche, comme elles étaient au cœur de la création de Chronopassion à la fin des années 80. Associé, partenaire, voire cofondateur : Laurent Picciotto était là et l’est toujours. Ce fut le cas pour des marques comme Urwerk ou MB&F, depuis reconnues comme les fleurons de la Haute Horlogerie créative et frondeuse. Plus récemment, Chronopassion s’est investie dans d’autres projets devenus, depuis, des marques établies : Ressence, HYT, parmi d’autres. En parallèle, Laurent Picciotto a su détecter des projets qui allaient changer la donne horlogère. Ce fut le cas pour Singer, la marque qui changea la physionomie et l’usage du chronographe. Ce fut également le cas pour Bulgari : lorsque la manufacture lança l’Octo Finissimo, Chronopassion se lança sans réserve dans ce qui est depuis unanimement considéré comme la révolution majeure de l’extra plat.

Une adresse unique

Chronopassion est le témoin de cette vie entière dédiée à l’horlogerie. Il n’existe pas et n’existera jamais deux boutiques similaires dans le monde. C’est une volonté de Laurent Picciotto : préserver l’exclusivité d’une distribution confidentielle, de très haut niveau, à destination de collectionneurs qui s’y rendent depuis trente ans. Cette fidélité des collectionneurs est largement corroborée par celle des marques. Chronopassion fut par exemple le premier détaillant au monde à consacrer une boutique dédiée à Hublot, en 2007. Ou encore le premier détaillant au monde d’une ancienne marque totalement inconnue en 1995 : Officine Panerai. Ce n’est que deux ans plus tard qu’un grand groupe horloger sentira à son tour son potentiel pour finalement la racheter. Ce talent inné à détecter les fleurons de l’horlogerie bien avant les groupes s’est d’ailleurs confirmé en d’autres occasions, notamment auprès de Breguet et Girard-Perregaux, dont Chronopassion est détaillant depuis près de 30 ans. C’est cette connaissance intime des marques et manufactures, de leur histoire, qui maintient Chronopassion, depuis 1988, au sommet de l’exclusivité horlogère.

Chers clients,
 
Nous sommes actuellement fermés pour congés annuels, réouverture le lundi 26 août 2019.
 
A bientôt.
 
L'équipe Chronopassion
fermer